Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-mêmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


Capdrot
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Origine du nom 
     
voir les photos     
  Capdrot tient son nom de cap qui est une dérive de tête et de drot qui est une rivière qui naît dans la commune.

Le Dropt ou Drot reste une énigme au niveau de sa sémantique. Gourges situe quelques variantes. Droth Torrens (1004), Droz (1095) et, enfin, le Dropt apparaît au XVIIIème.
Retenons quelques embryons de pistes; dr-ottu, racine préceltique, le dor qui qui est le début de Dordogne ou de Dronne, le suffixe gaulois dubro "eau", les évolutions dubreto, drol (e) to et, enfin, Dropt ou Drot.

L'accord se concrétise, pour la rivière, au niveau de sa source à Capdrot et de sa confluence avec la Garonne, dans le Langonnais, à Caudrot.





 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Description Géographique 
     
     
  Le village de Capdrot, à 4 km à l'est de la bastide de Monpazier, domine la D n° 660, Bergerac-Cahors, est se situe en aval des sources du Dropt.

De l'immense forêt de Capdrot, appendice sud-ouest de la Bessède, il ne reste que quelques bosquets épars.



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Personnages célèbres 
     
     
  Le plus attachant des personnages historiques de Capdrot , assurément, est Buffarot. L'orthographe de son nom, ou plutôt de son sobriquet, connait de mutiples variantes.

Cet humble tisserand souleva les croquants des confins du Périgord, à l'époque noir -devenu par le caprice d'un néologisme pourpre, pour le secteur de Capdrot-, dans un mouvement de révolte contre l'injustice et l'oppression. Il connut quelques succès; hélas dans une forme de violence. Leur nombre, mal établi et absolument invérifiable, établit une fourchette de 2000 à 8000.

Un "gentilhomme" monpazierois, Pierre Molinier de Lacan, dont la famille est éteinte de nos jours, à la botte du cruel duc d'Epernon prit Julien Buffarot aux abords d'un château des Hauts de l'Agenais (Montplassan, Montpeyrou ou Montpeyran suivant la construction orthographique de l'époque) et le brave tisserand fut, le 16 août 1637, mis à mort dans des conditions qui ne font pas honneur aux feudataires de la monarchie.

Après avoir infligé le plus odieux supplice les tenants de l'ordre établi firent porter la tête du plébéien écartelé et décapité à Belvès; cité où Buffarot aurait connu quelques succès.

La Maison de France n'en avait pas, pour autant, fini avec les foyers d'insurrections du Périgord.

Un capitaine du roi cherchant à enrôler de force, en 1638, de jeunes recrues s'en prend, à St Mayme-de-Pereyrol, à Jean Grellety. Son frère Pierre, simple laboureur, sortant alors d'une maison ajuste le capitaine et l'abat d'un seul coup.
L'action se passe dans la forêt de Vergt; à 50 km de Capdrot. Une nouvelle insurrection part de cette contrée.
Les croquants, estimés à 200, tiennent tête à 3000 soldats de Richelieu et défirent, sur fond de guerilla, au bout de quatre ans, la prestiguieuse armée de Louis XIII.
Richelieu, las de ces querelles paysannes qui empoisonnent la vie du Sud-Ouest et surtout de cette guérilla qui coupe la route vers l'Espagne, alors en guerre contre la France, lui propose alors de mettre fin à ces agissements.

Le 25 janvier 1642, Pierre Grellety reçoit du Roi les lettres patentes accordant une amnistie générale pour tous ses hommes et pour lui une charge de capitaine dans les armées du roi, dans le poste de gouverneur de la cité de Verneuil en Italie

Tous ces tribuns ont tissé la toile du personnage de Jacquou le Croquant. Ce héros imaginaire, purement romanesque, d'Eugène le Roy, par commodité littéraire, fut transposé à la Restauration.





 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Vie locale 
     
     
  Le village retient le 15 août pour sa fête patronale.

 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  Pierre FABRE

05 53 29 07 50

E-Mail: pierrefabre@infonie.fr

Rédacteur libre.

Diverses fiches amorcées et présentes sur le site concernent des villages meusiens disparus lors de la Première Guerre mondiale:
Beaumont-en-Verdunois, Bezonveaux, Cumières, Fleury-devant-Douaumont, Haumont-près-Samogneux, Louvemont-Côte-du-Poivre, Ornes et Vaux-devant-Damloup .

Bien d'autres localités figurent dans le listage des communes découvertes par le site. Le chantier, par essence, reste et restera toujours inachevé.




Les internautes qui découvriraient des erreurs, des imperfections ou des omissions seront, naturellement, les bienvenus s'ils me font part de leurs remarques.

Contact: pierrefabre@infonie.fr

Pierre FABRE gère aussi les localités suivantes :
Reillanne - Drap - Gattieres - Vireux Molhain - Marseille - Arles - Aubagne - Martigues - Dives Sur Mer - Perigueux - Bergerac - Creysse - La Force - Lanquais - St Capraise De Lalinde - Carves - St Pompon - Grives - Salles De Belves - St Amand De Belves - Cladech - St Pardoux Et Vielvic - St Germain De Belves - Belves - Sagelat - Siorac En Perigord - Ste Foy De Belves - Larzac - St Laurent La Vallée - Doissat - Monplaisant - Sarlat La Caneda - Veyrines De Domme - Domme - Le Bugue - Journiac - Mauzens Et Miremont - Campagne - Cazoules - Savignac Les églises - Montferrand Du Perigord - St Avit Senieur - Le Buisson De Cadouin - Bouillac - Limeuil - Pezuls - Monpazier - Capdrot - Besse - Loubejac - Prats Du Périgord - Villefranche Du Perigord - St Cernin De L'Herm - Mazeyrolles - Salignac Eyvignes - Boulazac - Gisors - Fources - Valence Sur Baïse - Castelmoron D'Albret - Agen - Sauveterre La Lemance - St Front Sur Lemance - Cuzorn - Condezaygues - Le Pont De Montvert - St Germain De Calberte - Florac - Toul - Bar Le Duc - Cumieres Le Mort Homme - Verdun - Bezonvaux - Beaumont-en-Verdunois - Fleury Devant Douaumont - Haumont Pres Samogneux - Samogneux - Louvemont Cote Du Poivre - Ornes - Vaux Devant Damloup - Hennebont - Dives - Calais - St Omer - Capvern - Aurensan - Soues - Bazet - Strasbourg - Lyon - Venissieux - Paris - Le Treport - Veules Les Roses - Friville Escarbotin - Conteville - Ault - Entraigues Sur Sorgue - Joncherey - St Denis - Ivry Sur Seine - Vitry Sur Seine - Asnières Sur Oise 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
Auteur de la fiche "Capdrot" : Pierre FABRE
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur Capdrot

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


Capdrot
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Aquitaine > Dordogne > Capdrot (24540)
Nb d'habitants    514 
Superficie (hectares)    4372 
Densité (h/km²)    12 
Altitude (en mètres)    150 
Nom des habitants    Capdrotois