Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-mêmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


Monplaisant
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Origine du nom 
     
voir les photos     
  Le nom de Monplaisant, a priori, ne nécessite pas de grandes explications pour être compris.

En 1095, date de fondation de l'abbaye de Fongauffier, on trouve Mont Plaisan. En 1156 le nom évolue en Munplacens, au XIIIème Monplazenc et en 1478 une variante le tranforme en Mons Plasenc.

Le mon vient du latin mons, montis et le suffixe vient du latin "placere"; plaire en français.

L'exécutif municipal de Monplaisant a sollicité le Conseil d'Etat pour supprimer, d'une manière formelle, le t central du toponyme. Beaucoup d'atermoiements ont concerné l'orthographe de ce nom. Ils jetaient un certain désordre lors de recherches dans un ordre alphabétique; notamment dans l'annuaire téléphonique.

L'arrêt souverain, du 4 mai 1985, va dans ce sens. Il paraît, néanmoins, s'affranchir du cheminement de la sémantique.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Description Géographique 
     
     
  Le micro-village de cette entité, de 556 hectares, pour 257 habitants, se cherche, à 163 mètres d'altitude, sur le flanc d'une de ses collines. Ses drains hydrographiques; la Nauze qui, du sud au Nord, à un détail près, la sépare de Sagelat et le Raunel, épurateur du massif forestier de la Bessède, au nord de la commune cisèlent son apparence. Le belvédère remarquable de son "pech" découvre un décor superbe et varié. L'église du village, du XIIème siècle, souffre d'un désordre architectural fort ancien. Le bâtiment du presbytère, probablement dans le souci d'économie d'un mur, s'appuie sur le vénérable édifice paroissial et altère, ainsi, la configuration du site qui, néanmoins, dans sa pierre ocre, conserve une fort belle allure.
Quelques gisements préhistoriques ont été localisés, aux XIX et XXèmes siècles, à Branchat, la Cassagne et Tourneguil*. Il reste quelques vestiges d'un manoir à Véziat et d'une gentilhommière à Bosredon. Monplaisant s'invite aux contours du hameau historique de Fongauffier et enchâsse le Moulin du Cros transformé en "économusée"* de la laine.
* Tourneguil: un exemple de dérive du Français, de l'Occitan et de l'Anglais. Tourneguil s'est orthographié de diverses manières au cours des siècles. L'assemblage de tourne viendrait du verbe anglais to turn ( le sud du Périgord noir a connu une occupation anglaise ) et guil est une dérive de hill. Tourneguil doit son nom à son positionnement de colline qui tourne.
* Economusée: néologisme qui concerne un site où l'on s'active sur le thème. Dans ce cas concret une reprise de l'activité de la laine.



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  Pierre FABRE

05 53 29 07 50

E-Mail: pierrefabre@infonie.fr

Rédacteur libre.

Diverses fiches amorcées et présentes sur le site concernent des villages meusiens disparus lors de la Première Guerre mondiale:
Beaumont-en-Verdunois, Bezonveaux, Cumières, Fleury-devant-Douaumont, Haumont-près-Samogneux, Louvemont-Côte-du-Poivre, Ornes et Vaux-devant-Damloup .

Bien d'autres localités figurent dans le listage des communes découvertes par le site. Le chantier, par essence, reste et restera toujours inachevé.




Les internautes qui découvriraient des erreurs, des imperfections ou des omissions seront, naturellement, les bienvenus s'ils me font part de leurs remarques.

Contact: pierrefabre@infonie.fr

Pierre FABRE gère aussi les localités suivantes :
Reillanne - Drap - Gattieres - Vireux Molhain - Marseille - Arles - Aubagne - Martigues - Dives Sur Mer - Perigueux - Bergerac - Creysse - La Force - Lanquais - St Capraise De Lalinde - Sagelat - Siorac En Perigord - Ste Foy De Belves - Larzac - St Laurent La Vallée - Doissat - Monplaisant - Carves - St Pompon - Salles De Belves - Grives - St Amand De Belves - Cladech - St Pardoux Et Vielvic - St Germain De Belves - Belves - Sarlat La Caneda - Domme - Veyrines De Domme - Journiac - Mauzens Et Miremont - Campagne - Le Bugue - Cazoules - Savignac Les églises - Montferrand Du Perigord - St Avit Senieur - Bouillac - Le Buisson De Cadouin - Limeuil - Pezuls - Monpazier - Capdrot - Besse - Loubejac - Prats Du Périgord - Villefranche Du Perigord - St Cernin De L'Herm - Mazeyrolles - Salignac Eyvignes - Boulazac - Gisors - Fources - Valence Sur Baïse - Castelmoron D'Albret - Agen - St Front Sur Lemance - Cuzorn - Condezaygues - Sauveterre La Lemance - Le Pont De Montvert - St Germain De Calberte - Florac - Toul - Bar Le Duc - Fleury Devant Douaumont - Samogneux - Haumont Pres Samogneux - Louvemont Cote Du Poivre - Cumieres Le Mort Homme - Verdun - Bezonvaux - Beaumont-en-Verdunois - Ornes - Vaux Devant Damloup - Hennebont - Dives - Calais - St Omer - Capvern - Aurensan - Soues - Bazet - Strasbourg - Lyon - Venissieux - Paris - Le Treport - Veules Les Roses - Friville Escarbotin - Conteville - Ault - Entraigues Sur Sorgue - Joncherey - St Denis - Ivry Sur Seine - Vitry Sur Seine - Asnières Sur Oise 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
Auteur de la fiche "Monplaisant" : Pierre FABRE
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur Monplaisant

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


Monplaisant
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Aquitaine > Dordogne > Monplaisant (24170)
Nb d'habitants    257 (1996)
Coordonnées Géographiques (latitude;longitude)    44° 78 N; 0° 98 E.  
Densité (h/km²)    46 
Altitude (en mètres)    163 
Nom des habitants    Monplaisanais