Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-mêmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


Vaux Devant Damloup
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Histoire 
     
voir les photos     
  Terre du chapitre de Verdun.

La population a beaucoup augmenté après 1880, lors de la construction des forts défendant Verdun. La commune, qui comptait, en 1914, 267 habitants et 81 maisons, a été entièrement détruite en 1916. Le conflit coûta la vie à 116 hommes du 1er bataillon de chasseurs à pied.

Village "mort pour la France".

Avant les hostilités il y avait à Vaux un moulin, une malterie et des fondeurs et étameurs ambulants. 407 habitants en 1900.




 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Origine du nom 
     
     
  Vaux-devant-Damloup s'appelait, jadis, Vaux-en-Villy.



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Divers 
     
     
  Un Verdunois, Christophe Floquet, humaniste passionné d'histoire a réalisé un remarquable travail d'assemblage sur les neuf villages sacrifiés par le théâtre opérationnel de la guerre de 1914/18.

Ce document historique et aussi, un peu, géographique, retrace dans ses pages pédagogiques les vicissitudes de ces villages qui ont connu, avant cette tragédie, aussi horrible que stupide, bien des épisodes mémorables.

Du socle de cet espace, dans le Verdunois, surgissent, parfois, des traces de peuplement préhistoriques. Il supporte une croisée de chemins où alternent les parcours gallo-romains, les passages des invasions, les atermoiements multi-séculaires pour la primauté de l'autorité entre les Germains, le Barrois, les influences épiscopales de Verdun et le glissement de la France vers l'Est; fortement marqué après le Traité de Westphalie.

Ces petites entités meusiennes comptables d'un passé tourmenté, où le "bailliage", les affranchissements et les conflits incessants constituaient les épisodes, souvent difficiles, voire douloureux, croyaient sans doute, voir poindre, enfin, après la déchéance du Second Empire, une ère de recomposition pacifique.

Voici que de Sarajevo part l'embrasement le plus étendu de l'histoire de l'Humanité.

La sagesse des hommes, les plus éclairés, triomphera-t-elle un jour? C'est là, assurément, un espoir bien différé quand on perçoit, toujours aussi nombreux, les foyers de discorde et quand on observe les thèmes porteurs de violence alimentés par les idéaux théocratiques, les insuffisances de démocratie, l'analphabétisme, l'injustice de la préhension du savoir-faire et l'inadéquation de répartition des ressources de notre planète.

Notre vieille Europe, artificiellement et illusoirement abritée des grands incendies de notre temps, compte sur son sol des espaces martyrisés que l'histoire a rasés pour des décennies, peut-être pour des siècles, voire à tout jamais.

Il faut, pour tenir nos obligations immanentes à notre devoir de mémoire, ne jamais oublier Beaumont-en-Verdunois, Bezonvaux (ou Bezonveaux), Cumières-le-Mort-Homme, Fleury-devant-Douaumont, Haumont-près-Samogneux et Louvemont-Côte-du-Poivre; cités totalement inhabitées depuis cette horrible tourmente. Pensons aussi, naturellement, à Douaumont, Ornes et à Vaux-devant-Damloup qui, bien que retrouvant un embryon de présence humaine, ont aussi rang de martyrs.

La bienséance historique veut que l'on qualifie ces villages de "Morts pour la France". A l'heure d'un assemblage, enfin, salutaire et pacifique du tissu européen qu'il me soit permis de nuancer cette terminologie et d'émettre le concept que les millions de morts qui, hélas, sont le fruit des discordes guerrières sont dans tous les pays "Morts pour la plus grande absurdité de l'Humanité".

Merci encore à mon ami Christophe Floquet pour ses travaux et invitez-vous sur www.lesvillagesdetruits.fr.st à la découverte et au recueillement.









 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  Pierre FABRE

05 53 29 07 50

E-Mail: pierrefabre@infonie.fr

Rédacteur libre.

Diverses fiches amorcées et présentes sur le site concernent des villages meusiens disparus lors de la Première Guerre mondiale:
Beaumont-en-Verdunois, Bezonveaux, Cumières, Fleury-devant-Douaumont, Haumont-près-Samogneux, Louvemont-Côte-du-Poivre, Ornes et Vaux-devant-Damloup .

Bien d'autres localités figurent dans le listage des communes découvertes par le site. Le chantier, par essence, reste et restera toujours inachevé.




Les internautes qui découvriraient des erreurs, des imperfections ou des omissions seront, naturellement, les bienvenus s'ils me font part de leurs remarques.

Contact: pierrefabre@infonie.fr

Pierre FABRE gère aussi les localités suivantes :
Reillanne - Drap - Gattieres - Vireux Molhain - Marseille - Arles - Aubagne - Martigues - Dives Sur Mer - Perigueux - Bergerac - Creysse - La Force - Lanquais - St Capraise De Lalinde - Sagelat - Siorac En Perigord - Ste Foy De Belves - Larzac - St Laurent La Vallée - Doissat - Monplaisant - Carves - St Pompon - Salles De Belves - Grives - St Amand De Belves - Cladech - St Pardoux Et Vielvic - St Germain De Belves - Belves - Sarlat La Caneda - Domme - Veyrines De Domme - Journiac - Mauzens Et Miremont - Campagne - Le Bugue - Cazoules - Savignac Les églises - Montferrand Du Perigord - St Avit Senieur - Bouillac - Le Buisson De Cadouin - Limeuil - Pezuls - Monpazier - Capdrot - Besse - Loubejac - Prats Du Périgord - Villefranche Du Perigord - St Cernin De L'Herm - Mazeyrolles - Salignac Eyvignes - Boulazac - Gisors - Fources - Valence Sur Baïse - Castelmoron D'Albret - Agen - St Front Sur Lemance - Cuzorn - Condezaygues - Sauveterre La Lemance - Le Pont De Montvert - St Germain De Calberte - Florac - Toul - Bar Le Duc - Fleury Devant Douaumont - Samogneux - Haumont Pres Samogneux - Louvemont Cote Du Poivre - Cumieres Le Mort Homme - Verdun - Bezonvaux - Beaumont-en-Verdunois - Ornes - Vaux Devant Damloup - Hennebont - Dives - Calais - St Omer - Capvern - Aurensan - Soues - Bazet - Strasbourg - Lyon - Venissieux - Paris - Le Treport - Veules Les Roses - Friville Escarbotin - Conteville - Ault - Entraigues Sur Sorgue - Joncherey - St Denis - Ivry Sur Seine - Vitry Sur Seine - Asnières Sur Oise 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
Auteur de la fiche "Vaux Devant Damloup" : Pierre FABRE
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur Vaux Devant Damloup

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


Vaux Devant Damloup
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Lorraine > Meuse > Vaux Devant Damloup (55400)
Nb d'habitants    65 (1999)
Superficie (hectares)    656 
Altitude (en mètres)    250