Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-mêmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


Siorac En Perigord
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Histoire 
     
voir les photos     
  Le village de Siorac, comme bon nombre de villages du sud du Périgord-noir, se trouve porteur d'une vieille histoire dont les fondements remontent, au moins, à l'époque gallo-romaine.

Dès 1053 on retrouve cité le prieuré de Scioracum. Celui-ci remonte, sensiblement à la même époque, que celle de l'ancien château fort.

La tour de Castel-Réal -château royal-, qui surveille les flux guerriers de la Dordogne, bâtie à 2 km en aval du village, aujourd'hui à l'état de ruines marque la limite nord-orientale du massif forestier de la Bessède. Le Trouillol, demeure bourgeoise implantée en amont du bourg, signe, majestueusement, depuis le Second-Empire la confluence de la Nauze et de la Dordogne.

Le site de Siorac qui a toujours connu bien des passages sur son sol dont ceux des Normands et celui, plus terrifiant encore, de Blaise de Lasseran de Massencome dit seigneur de Montluc (ou Monluc) qui franchit le gué, au tout début d'octobre 1562, pour aller, au nom de sa foi papiste, exterminer, dans les plaines de Vergt des milliers de réformés conduits par Duras. Il y eut, dit-on, quelques 6000 morts, en majorité chez les partisans luthériens, lors de ce tragique choc.

Le site de Siorac, depuis 1856/57, est complété d'un superbe pont qui franchit le fleuve. Ce solide ouvrage, placé sous la protection de la Vierge, résista bien aux assauts de la Dordogne -grâce à sa protectrice ou à la qualité de la construction- et le péage imposé, au départ, à ses utilisateurs devint caduc avec la République.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Origine du nom 
     
     
  Siorac-en-Périgord s'appelait, officiellement, pour d'obscures raisons, jusqu'en 1923, Siorac-et-Fongauffier. Le petit village voisin de Fongauffier, en effet, se trouve en dehors des limites communales et n'a comme concordance que la date de l'implantation de son abbaye proche de celle du prieuré de Siorac.

Siorac, longtemps, s'est appelé, seulement officieusement, Siorac-de-Belvès.

Le changement de nom, à des fins de résonance touristique, nécessita, par deux fois, un recours au Conseil d'Etat.



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Description Géographique 
     
     
  Le village de Siorac se positionne sur le flanc du côteau de Pech-Bracou et domine la confluence de la Nauze et de la Dordogne. La bourgade s'étend jusqu'à l'ancien port et continue de progresser sur ses hauteurs.

La Nauze vient de recevoir, aux limites sud de la commune, le Raunel, ruisseau épurateur de la Bessède, et la Vallée, ru intermittent, venant de St Laurent et Grives.

Légèrement en aval le Peyrat, autre drain de la Bessède, rejoint la Dordogne. Un bien modeste ru part de Fon-chaude vers le cours d'eau majeur.

La colline sioracoise de Roumegouse atteint 195 m et coiffe les ondes dordognaises de 125 m.

Le noeud routier de Siorac voit converger les D 703, 710, 25, 50 et 51.

Le chemin de fer, aujourd'hui limité aux flux de T.E.R, atteint Siorac, en double voie, depuis le Buisson, avec le tronc commun des lignes venant de Libourne et de Limoges, puis se scinde vers Agen et Sarlat.

La riche plaine de Siorac, de nos jours, perd sa vocation agricole et voit fleurir des golfs dans son bucolique décor.



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Personnages célèbres 
     
     
  Henri Escarmand.

Henri Escarmand, certainement, n'est pas le personnage mémorable, stricto sensu, le plus orthodoxe de l'historicité locale. Pour le XXème siècle, n'en déplaise à l'élite et à l'honorable bourgeoisie locale, il atteignit un niveau de popularité de dimension inter-cantonale.

Ce pur sioracois naquit le 22 mai 1900. Il habitait le joli hameau de la Tute-basse.
Il fut le convoyeur des trains miniers qui acheminaient le lignite des mines de Merle à Siorac, en suivant les 10 km des creusets du Neufond, de la Vallée et de la Nauze.

Henri Escarmand, grâce à une certaine forme d'autodidaxie et, surtout, en s'appuyant sur son habileté s'adonna à une "pratique de manipulations ostéopathiques" désintéressée. Ses contributions scellèrent sa popularité à une époque où la couverture sociale était plus que parcellaire.

Henri Escarmand qui devint, après guerre, prématurément veuf, contracta un second mariage et eut, en tout, 19 enfants.

Il décéda le 2 février 1986.

Sa photo figure, en médaillon, en haut à gauche, sur la photographie du Pont de Campagne, en sixième position dans la galerie.

Le premier personnage de l'exécutif municipal sioracois, en 2004, pour des raisons qui le regardent, n'a pas cru devoir valider l'idée émise de donner à l'ouvrage, épousant l'assise de l'ancien pont minier, franchissant la Nauze, le nom d'Henri Escarmand.


Plusieurs personnages sioracois méritent d'être cités; j'y reviendrai. Je reste ouvert à toutes les propositions.

Dans un premier temps je compte bien ouvrir un créneau à Auguste Martinet, maire de Siorac, qui fut lâchement assassiné, par les hordes nazies, pendant la période trouble où la domesticité d'un maréchal félon hypothéqua la grandeur intellectuelle du pays des Droits de l'Homme.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  Pierre FABRE

05 53 29 07 50

E-Mail: pierrefabre@infonie.fr

Rédacteur libre.

Diverses fiches amorcées et présentes sur le site concernent des villages meusiens disparus lors de la Première Guerre mondiale:
Beaumont-en-Verdunois, Bezonveaux, Cumières, Fleury-devant-Douaumont, Haumont-près-Samogneux, Louvemont-Côte-du-Poivre, Ornes et Vaux-devant-Damloup .

Bien d'autres localités figurent dans le listage des communes découvertes par le site. Le chantier, par essence, reste et restera toujours inachevé.




Les internautes qui découvriraient des erreurs, des imperfections ou des omissions seront, naturellement, les bienvenus s'ils me font part de leurs remarques.

Contact: pierrefabre@infonie.fr

Pierre FABRE gère aussi les localités suivantes :
Reillanne - Drap - Gattieres - Vireux Molhain - Marseille - Arles - Aubagne - Martigues - Dives Sur Mer - Perigueux - Bergerac - Creysse - La Force - Lanquais - St Capraise De Lalinde - Sagelat - Siorac En Perigord - Ste Foy De Belves - Larzac - St Laurent La Vallée - Doissat - Monplaisant - Carves - St Pompon - Salles De Belves - Grives - St Amand De Belves - Cladech - St Pardoux Et Vielvic - St Germain De Belves - Belves - Sarlat La Caneda - Domme - Veyrines De Domme - Journiac - Mauzens Et Miremont - Campagne - Le Bugue - Cazoules - Savignac Les églises - Montferrand Du Perigord - St Avit Senieur - Bouillac - Le Buisson De Cadouin - Limeuil - Pezuls - Monpazier - Capdrot - Besse - Loubejac - Prats Du Périgord - Villefranche Du Perigord - St Cernin De L'Herm - Mazeyrolles - Salignac Eyvignes - Boulazac - Gisors - Fources - Valence Sur Baïse - Castelmoron D'Albret - Agen - St Front Sur Lemance - Cuzorn - Condezaygues - Sauveterre La Lemance - Le Pont De Montvert - St Germain De Calberte - Florac - Toul - Bar Le Duc - Fleury Devant Douaumont - Samogneux - Haumont Pres Samogneux - Louvemont Cote Du Poivre - Cumieres Le Mort Homme - Verdun - Bezonvaux - Beaumont-en-Verdunois - Ornes - Vaux Devant Damloup - Hennebont - Dives - Calais - St Omer - Capvern - Aurensan - Soues - Bazet - Strasbourg - Lyon - Venissieux - Paris - Le Treport - Veules Les Roses - Friville Escarbotin - Conteville - Ault - Entraigues Sur Sorgue - Joncherey - St Denis - Ivry Sur Seine - Vitry Sur Seine - Asnières Sur Oise 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
Auteur de la fiche "Siorac En Perigord" : Pierre FABRE
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur Siorac En Perigord

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


Siorac En Perigord
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Aquitaine > Dordogne > Siorac En Perigord (24170)
Nb d'habitants    912 
Superficie (hectares)    1177 
Densité (h/km²)    77 
Altitude (en mètres)    60 
Nom des habitants    Sioracois