Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-męmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


St Germain De Belves
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Histoire 
     
voir les photos     
  Quelques traces d'occupation humaine, remontant au NĂ©olithique, ont Ă©tĂ© localisĂ©es Ă  Boussat et Ă  Cagnole.

St Germain depuis, comme tous les villages de l'Hexagone, a une histoire qui n'est pas, forcément, l'histoire d'un fleuve tranquille.

Je compte bien réunir les éléments de ces turbulences locales dans le courant de l'année 2004.

Dans un passé récent, juqu'au début du siècle que nous venons de boucler, St Germain s'inscrivait, comme une multitude de communes dordognaises, au coeur d'un vignoble prospère. Le vin, surtout rouge, exporté, partait, par voie d'eau, du port de Siorac vers les plus fines tables de l'Hexagone. Les fermes les plus cossues de la commune, jadis aux mains d'une élite paysanne semi-nobiliaire, proches aujourd'hui de manoirs historiques comptables et fiers d'un passé laborieux, disposaient toutes d'un chai.

Le phylloxéra éradiqua cette richesse du terroir. Une timide reprise, de nos jours, s'amorce, à une vingtaine de kilomètres de là, dans les coteaux du Pays de Domme.

Le typique hameau de Lolivarie, bien avant de devenir un paradis de golfeurs, a connu une longue période de broyage de la noix. Notons, pour l'anecdote, les vertus de cette huile recommandée en gastronomie et en... médecine.

St Germain s'animait, ponctuellement, avec ses foires renommées qui tinrent jusqu'aux années 50. Le négoce des bestiaux, de nos jours, se focalise dans des concentrations importantes à l'image de Rabastens-de-Bigorre ou d'Agen.

L'extrémité de la commune, sur les crêtes, au dessus de la colline du Brésil, voir la photo et sa "légende", était jalonnée par l'ancienne route de Siorac à Domme.



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Origine du nom 
     
     
  St Germain-de-Belvès, jusqu'Ă  la grande RĂ©volution, s'intitulait St Germain-de-Berbuiguières ; village de la seigneurie voisine. Les saints, pendant quelques annĂ©es, dĂ©churent et la commune prit l'Ă©phĂ©mère et agreste nom de Mont Germain.

Le souffle révolutionnaire brisé, par l'assassin de la République, -un certain 18 brumaire-, les saints retrouvèrent, rapidement, leurs places dans la toponymie. Saint Germain devint de Belvès, le proche bourg qui jouissait du privilège de chef lieu de district ; une entité intermédiaire à nos actuels cantons et à nos arrondissements.



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Description Géographique 
     
     
  Le village de St Germain-de-Belvès, Ă  8 km de son chef lieu de canton, observe ce dernier du haut de son "pech" et surveille le val du Neufond, ru fort intermittent, qui lèche le pied de ses collines.

L'érosion n'a pas épargné ses reliefs hercyniens et les parois calcaires surgissent, ça-et-là, à nu.

Les lieudits, ici, scellent une poésie bucolique. Louiller, rappelle les brebis en occitan, le Ségalat, le champ de seigle et Lolivarie mémorise le travail de l'huile de noix.
Pour l'anecdote rappelons que l'on peut accéder au bourg par la côte de Tire-sec qui porte bien son nom. Les cyclistes qui gravissent, sur 3 km, les 141 m de dénivelé valident le nom de cette belle rampe.
Notons, pour le conte, le partage d'un espace tricéphale avec Sagelat, mais surtout, avec Carves. "Ecoute-s'il-Pleut", point de confluence du Neufond et de la Vallée (autrefois le Valech), doit son nom à une légende qui n'est pas exclusive à ce lieudit. L'exploitant du moulin hydraulique, bâti côté Carves, appréhendait, lors des périodes sèches, de longues intermittences de ses cours d'eau.

L'agriculture, bien difficile sur ses coteaux arides, se laisse côtoyer par les fonctionnalités nouvelles du Périgord-noir; l'accueil des hôtes dans des fermes recyclées et l'implant d'un golf bien placé dans son créneau.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Divers 
     
     
  J'ai cru devoir, bien timidement, ouvrir une petite fenĂŞtre sur cette commune de St Germain que j'affectionne particulièrement.
Le chantier n'en est qu'aux fondations. J'aimerais recevoir de mes voisins et amis germanois leurs remarques, leurs précisions et... leurs critiques.

St Germain mérite un détour, pour son bourg typique, pour ses hameaux pleins de charme, notamment celui de Lolivarie, pour admirer, de ses voies communales tranquilles, la "prestance" de ses manoirs privatifs de Goursat et de Marcousin et pour rechercher ses superbes fontaines blotties ça-et-là au creux d'une combe.

La reviviscence de ses rus -le Neufond, la Vallée et le Colpruné- donne, avant son évanescence, fort souvent printanière, un enchantement bucolique à ces creusets de la nature.



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  Pierre FABRE

05 53 29 07 50

E-Mail: pierrefabre@infonie.fr

RĂ©dacteur libre.

Diverses fiches amorcées et présentes sur le site concernent des villages meusiens disparus lors de la Première Guerre mondiale:
Beaumont-en-Verdunois, Bezonveaux, Cumières, Fleury-devant-Douaumont, Haumont-près-Samogneux, Louvemont-Côte-du-Poivre, Ornes et Vaux-devant-Damloup .

Bien d'autres localités figurent dans le listage des communes découvertes par le site. Le chantier, par essence, reste et restera toujours inachevé.




Les internautes qui découvriraient des erreurs, des imperfections ou des omissions seront, naturellement, les bienvenus s'ils me font part de leurs remarques.

Contact: pierrefabre@infonie.fr

Pierre FABRE gčre aussi les localités suivantes :
Reillanne - Drap - Gattieres - Vireux Molhain - Marseille - Arles - Aubagne - Martigues - Dives Sur Mer - Perigueux - Bergerac - Creysse - La Force - Lanquais - St Capraise De Lalinde - Sagelat - Siorac En Perigord - Ste Foy De Belves - Larzac - St Laurent La VallĂ©e - Doissat - Monplaisant - Carves - St Pompon - Grives - Salles De Belves - St Amand De Belves - Cladech - St Pardoux Et Vielvic - St Germain De Belves - Belves - Sarlat La Caneda - Veyrines De Domme - Domme - Journiac - Mauzens Et Miremont - Campagne - Le Bugue - Cazoules - Savignac Les Ă©glises - St Avit Senieur - Montferrand Du Perigord - Bouillac - Le Buisson De Cadouin - Limeuil - Pezuls - Monpazier - Capdrot - Besse - Loubejac - Prats Du PĂ©rigord - Villefranche Du Perigord - St Cernin De L'Herm - Mazeyrolles - Salignac Eyvignes - Boulazac - Gisors - Fources - Valence Sur BaĂŻse - Castelmoron D'Albret - Agen - St Front Sur Lemance - Cuzorn - Condezaygues - Sauveterre La Lemance - Le Pont De Montvert - St Germain De Calberte - Florac - Toul - Bar Le Duc - Fleury Devant Douaumont - Haumont Pres Samogneux - Samogneux - Louvemont Cote Du Poivre - Cumieres Le Mort Homme - Verdun - Bezonvaux - Beaumont-en-Verdunois - Ornes - Vaux Devant Damloup - Hennebont - Dives - Calais - St Omer - Capvern - Aurensan - Soues - Bazet - Strasbourg - Lyon - Venissieux - Paris - Le Treport - Veules Les Roses - Friville Escarbotin - Conteville - Ault - Entraigues Sur Sorgue - Joncherey - St Denis - Ivry Sur Seine - Vitry Sur Seine - Asnières Sur Oise 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 

  Administratif  
  Les mardi de 9 Ă  12 h.
Les vendredis de 16 Ă  19 h.
05 53 29 07 14
Fax 05 53 30 25 82.
Jean-Pierre PASSERIEUX
   
 
Auteur de la fiche "St Germain De Belves" : Pierre FABRE
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur St Germain De Belves

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


St Germain De Belves
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Aquitaine > Dordogne > St Germain De Belves (24170)
Nb d'habitants    142 
Superficie (hectares)    746 
DensitĂ© (h/km²)    19 
Altitude (en mètres)    233 au bourg, 264 au château d'eau de Conty, 264 Ă  Louiller (point culminant) et 70 au minimum en aval de Lolivarie.2