Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-mêmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


Calais
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Tourisme 
     
voir les photos     
  Calais ne se limite pas au mémorial, figeant "ses" bourgeois, qui interpelle l'histoire.
En parcourant la ville on remarque, entre autres, la Tour du Guet, voulue par Hurepel (1224), sur la Place d'Armes. Elle se dresse à 38 m et s'inscrivait, probablement, dans le système de défense.
A l'ouest de la ville, se trouve le Fort Nieulay où fut édifié, en 1525, une forteresse anglaise qui protégeait le système d'écluses susceptibles d'inonder le pays en cas d'agression. Vauban dessine, en 1677, les plans du fort actuel. Bâti sur pilotis il est, vraisemblablement, le seul fort écluse de Vauban à subsister en France.
Le théâtre municipal, édifié en 1903, s'invite sur l'emplacement d'un ancien cimetière (1811-1871).


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Histoire 
     
     
  Le quartier du Courgain Maritime, né, vers le 9ème siècle, d'un hameau qui rassemblait des familles de marins-pêcheurs, témoigne aujourd'hui de l'ancienneté du peuplement calaisien tourné vers la mer. Ce quartier, -où se dresse la colonne Louis XVIII, elle rappelle, avec sa plaque de bronze, le débarquement royal, du 24/4/1814-, se complète, de nos jours, du proche Bassin du Paradis fréquenté par une vingtaine de bateaux. Dans le voisinage le Fort Risban, site fortifié, permettait de surveiller les abords du port.

L'histoire de Calais se confond avec l'adversité multi-séculaire des maisons de France et d'Angleterre dont la guerre de Cent ans fut, sans doute, le maillon le plus tangible de ce contentieux.

Après cette très longue guerre, terminée à Castillon, sur les berges de la Dordogne, en 1453, Calais reste anglaise, 210 ans, jusqu'à la reprise, par Guise, le 6 janvier 1558. La petite histoire nous dit que la reine Marie Tudor, dans une envolée de rage et de désespoir, aurait échappé: "Si l'on ouvrait mon cœur on y verrait gravé le nom de la ville de Calais".

Plus proche de notre temps Calais a connu des heures bien indécises lors des deux guerres mondiales.


On notera, qu'entre ces deux grandes déchirures, l'Eglise Notre Dame, joyau architectural de style Tudor, a accueilli, en 1921, le capitaine Charles de Gaulle. Cet officier a épousé, là, Yvonne Vendroux au pied du maître-autel unique de l'édifice d'une hauteur de 17 m.

Témoin immuable de ce riche passé le magnifique hôtel de ville, de style renaissance flamande, doté d'un beffroi, de 75 m de hauteur, veille sur sa cité. Construit entre 1911 et 1925, il résista aux bombardements des guerres. Son implantation scelle la fusion, en 1885, de Calais et de St Pierre.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Personnages célèbres 
     
     
  Les bourgeois de Calais.

Edouard III, après avoir défait, le 26 août 1346, Philippe de Valois, à Crécy-en-Ponthieu, comprit l'intérêt stratégique de la place forte de Calais et vint la prendre à revers, le 4 septembre *, après avoir ravagé le Ponthieu et le Boulonnais. Jean de Vienne, gouverneur de la ville, sommé de livrer sa cité, pour "épargner" son élite, jeta hors de son enceinte sa plèbe. Ces malheureux, livrés en pâture aux vainqueurs, connurent le triste sort du no man's land avec, peut-être, quelques mesures de clémence, non établies, d'Edwards.
Calais, à l'époque, fut réputée, par les stratèges militaires anglais, imprenable autrement que par la famine. Ils installèrent donc une place forte d'importance, bien pourvue, Villeneuve-la-Hardie, pour mener, à terme, leur entreprise.
Le monarque britannique intercepta même la pathétique supplique que Vienne envoya, le 26 juin1347, à son suzerain.
Une résistance maritime héroïque, de plusieurs mois, ponctuée de quelques succès parcellaires, suivie de diplomatie se termina par la reddition de Jean de Vienne. Le 3 août 1347 il remet Eustache de St Pierre, Jean d'Aire, Jacques de Wissant, Pierre de Wissant, son frère, Jean de Fienne et Andrieux d'Andres à la merci de son vainqueur.
Ceux-ci, pétris d'humilité, vinrent "affranchir" la vie sauve promise aux Calaisiens. Edwards pressé, par ses barons, de se montrer magnanime ne plia que sur le doux plaidoyer de son épouse, Philippine de Hainaut; enceinte. Elle ébranla la rigueur de son royal époux à l'encontre de ses otages.
Les multiples générations d'écoliers ont beaucoup apprécié ce geste doucereux de la reine d'Angleterre.( cf les manuels d'Ernest Lavisse).

La légendaire et émouvante histoire des Bourgeois de Calais venait de naître ce 4 août 1347 *. Froissart, grâce à ses célèbres "chroniques" nous l'a restituée et Rodin, en 1895, l'a immortalisée dans le bronze.

* Le 4 septembre, date retenue par notre histoire, concerne, bien sûr, la date de formation de la troisième République, votée à une voix de majorité, il s'agit, là, du 4 septembre 1870.

* Le 4 août le plus connu, de notre histoire, nous ramène à la célèbre nuit où, théoriquement, les représentants du peuple abrogeaient les privilèges et les droits seigneuriaux!...


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  Pierre FABRE

05 53 29 07 50

E-Mail: pierrefabre@infonie.fr

Rédacteur libre.

Diverses fiches amorcées et présentes sur le site concernent des villages meusiens disparus lors de la Première Guerre mondiale:
Beaumont-en-Verdunois, Bezonveaux, Cumières, Fleury-devant-Douaumont, Haumont-près-Samogneux, Louvemont-Côte-du-Poivre, Ornes et Vaux-devant-Damloup .

Bien d'autres localités figurent dans le listage des communes découvertes par le site. Le chantier, par essence, reste et restera toujours inachevé.




Les internautes qui découvriraient des erreurs, des imperfections ou des omissions seront, naturellement, les bienvenus s'ils me font part de leurs remarques.

Contact: pierrefabre@infonie.fr

Pierre FABRE gère aussi les localités suivantes :
Reillanne - Drap - Gattieres - Vireux Molhain - Marseille - Arles - Aubagne - Martigues - Dives Sur Mer - Perigueux - Bergerac - Creysse - La Force - Lanquais - St Capraise De Lalinde - Sagelat - Siorac En Perigord - Ste Foy De Belves - Larzac - St Laurent La Vallée - Doissat - Monplaisant - Carves - St Pompon - Grives - Salles De Belves - St Amand De Belves - Cladech - St Pardoux Et Vielvic - St Germain De Belves - Belves - Sarlat La Caneda - Veyrines De Domme - Domme - Journiac - Mauzens Et Miremont - Campagne - Le Bugue - Cazoules - Savignac Les églises - St Avit Senieur - Montferrand Du Perigord - Bouillac - Le Buisson De Cadouin - Limeuil - Pezuls - Monpazier - Capdrot - Besse - Loubejac - Prats Du Périgord - Villefranche Du Perigord - St Cernin De L'Herm - Mazeyrolles - Salignac Eyvignes - Boulazac - Gisors - Fources - Valence Sur Baïse - Castelmoron D'Albret - Agen - St Front Sur Lemance - Cuzorn - Condezaygues - Sauveterre La Lemance - Le Pont De Montvert - St Germain De Calberte - Florac - Toul - Bar Le Duc - Fleury Devant Douaumont - Haumont Pres Samogneux - Samogneux - Louvemont Cote Du Poivre - Cumieres Le Mort Homme - Verdun - Bezonvaux - Beaumont-en-Verdunois - Ornes - Vaux Devant Damloup - Hennebont - Dives - Calais - St Omer - Capvern - Aurensan - Soues - Bazet - Strasbourg - Lyon - Venissieux - Paris - Le Treport - Veules Les Roses - Friville Escarbotin - Conteville - Ault - Entraigues Sur Sorgue - Joncherey - St Denis - Ivry Sur Seine - Vitry Sur Seine - Asnières Sur Oise 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
Auteur de la fiche "Calais" : Pierre FABRE
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur Calais

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


Calais
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Nord-Pas-De-Calais > Pas-de-Calais > Calais (62100)