Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-mêmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


Bazet
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Histoire 
     
voir les photos     
  Le village de Bazet mémorise plus de sept siècles d'histoire mais, vraisemblablement, ne recèle point de fort intéressantes traces bien antérieures; occupation romaine, peuplement néolithique?

Retenons qu'en 1285 la baronnie de Bazillac enchâsse Bazet dans son périmètre. Attardons-nous sur le sobriquet "Los Anglès" qui, sans être l'apanage de Bazet, lui est appliqué.

Il n'y a pas besoin de maîtriser l'occitan, idiome dominant en Bigorre il y a moins d'un siècle, pour établir le rapprochement avec "les Anglais". Nos voisins d'Outre-Manche se sont immiscés dans les terres du sud de l'Hexagone et ont laissé des souvenirs, parfois très anciens; notamment au château de Mauvezin. Bien après le siège de cette place forte on a imaginé une danse rappelant l'affrontement militaire stylisé par l'ordre disciplinaire britannique qui impressionna les stratèges pyrénéens.

Rosapelly, bien plus tard, vers 1920, composa une autre version pour ce surnom. Il lui préféra une double notion de fierté et d'élégance à imputer à la créativité et au savoir faire de la paysannerie bigourdane comptable de beaucoup de réussites.

Dans cette sénéchaussée de Bigorre la famille Montesquiou-Fezensac, arguant d'un titre de vicomte, y a fait dresser un château dont quelques vestiges subsistent encore.


Le village de Bazet passa du canton de Tarbes à la grande Révolution, quelques 400 habitants à l'époque, à Tarbes-nord, en 1801, pour basculer à Aureilhan, en 1973, puis à Bordères-sur-l'Echez; en 1982.

Le XXème siècle donne à Bazet un pôle industriel de porcelaine industrielle qui, signe des temps, s'est effondré avant le basculement du XXIème.

Bazet se ressaisit, de nos jours, autour de quelques implants artisanaux et industriels et d'une douzaine de commerce, profitant d'un amarrage privilégié au nord du centre de gravité bigourdan.






 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Origine du nom 
     
     
  L'éthymologie de Bazet, pour l'heure, n'est pas connue d'une manière formelle.

D'aucuns y voient l'assemblage de bas et de est; avec l'occultation d'un s muté vers un z hétérodoxe relevant du barbarisme.

Il est bien certain que Bazet est une localité "basse" proche de l'Adour, de surcroit en aval de la première cité bigourdane. De là à établir l'authenticité du patronyme il demeure de grands pas indécis à franchir.




 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Lieux de culte 
     
     
  L'église St Martin conserve un superbe autel dédié à St Sébastien. Elle est, partiellement, classée "monument historique".


L'église jouit d’un éclairage nocturne. Elle se compose d'une nef avec deux bas-côtés. Son entrée est implantée sur un de ses bas-côtés et non sous son clocher typiquement bigourdan avec ses briquettes. Dans l’édifice cultuel on peut remarquer les toiles et les lambris du XVIIIeme siècle et admirer son balcon dominant au fond du bâtiment.



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Description Géographique 
     
     
  Le modeste village de Bazet, à 6 km au nord de Tarbes, s'inscrit entre l'Adour et son féal l'Echez.

Ce village, qui ne comporte aucun relief, est traversé par les R.D n° 935 et 93.

La cité est, par ailleurs, bordée de la ligne de chemin de fer Morcenx-Bagnères; dont l'activité de nos jours n'a plus rien de commun avec l'époque impériale. Eugénie, pour se rendre dans les Pyrénées ou dans sa pénincule natale, utilisa cet axe ferroviaire qui, de Tarbes à Vic-en-Bigorre, fut même en double voie.



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Personnages célèbres 
     
     
  Le père d'Isidore Ducasse, François Ducasse, quatrième des huit enfants de Bernard-Louis Ducasse, surnommé « Le professeur », cultivateur naquit à Bazet le 12 mars 1809.

La fine plume de Ducasse est plus connue sous le nom de Lautréamont.





 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Divers 
     
     
  Le village de Bazet fera l'objet d'enrichissements ultérieurs sur le site.

Je voudrais remercier Jean-Claude Roques; pour les travaux qu'il a conduits pour favoriser la connaissance de ce village bigourdan. Ils m'ont permis de jeter une première esquisse.

Autorisez-vous une approche sur le superbe site de Marie-Diorite; vous pourrez ainsi surprendre les saisissantes images de la Bigorre profonde de Marie-Pierre Manet et de Jean-Claude Roques.

membres.lycos.fr/mpmanet/mairiebazet.html


Un Bazetois, Bastien Abadie, a cru bon de préciser quelques points.

Bazet est partagé en trois zones :
- Est de l'Adour : loisirs.
- Entre Adour et R.D n° 935 : urbanisée.
- La troisième zone est essentiellement économique.
Le nombre d'employés communaux est important pour cité de cette envergure ; il est de 18

Bazet compte plusieurs centres sportifs :

Le groupe athlétique bazétois G.A.B, il se trouve au stade Armand Habas -du nom de l'ancien propriétaire du terrain- et fut créé en 1959 ; pendant 2 ans le terrain a accueilli le foot et le rugby. Aujourd'hui ce stade est limité au seul terrain de foot. L’école de foot, créée en 1974, devint très importante à partir de 1985.
Le G.A.B est affilié à la F.F.F depuis sa création. De nos jours il occupe une place très importante dans la commune et compte 195 licenciés -dont la plupart des communes alentours- et 25 éducateurs diplômés.
Le G.A.B était classé 2eme régional la saison dernière

Le complexe sportif Léon Audoubert, créé en 1977 et appartenant à la commune depuis 1986, doit aussi son nom à son ancien propriétaire.
L'école existe depuis quatre ans. Elle est composée d'enfants de Borderes-sur-l'Echez, d'Oursbelille et de Bazet. Les entraînements alternent dans les stades de chaque commune par un roulement. Le club est affilié à la F.F.R depuis la création de l'école de rugby. Il compte 70 licenciés et 20 dirigeants.
Ce club a accueilli des joueurs promus à un excellent haut niveau. Citons l'arrière international Jean-Michel Aguirre, ex-entraineur de la Section paloise.
Sur ce site se trouve un monument aux morts à la mémoire des dirigeants du club de rugby Bazet/Andrest.

Le bord de l'Adour enchâsse deux terrains de tennis construits en 1984/1985. L'école de tennis, montée en 1991, est affiliée à la F.F.T depuis cette date. Le club des enfants est ouvert à tous mais celui des adultes seulement à ceux de la commune. En 2005 le nombre d'adhérents se situe autour de 70. Il est managé par deux éducateurs. Le revêtement est en mat & co ; anti-pluie.

Bazet s’enorgueillit de son foyer agrandi en 2005. Un nouveau lotissement est apparu, également en 2005, et probablement un autre complètera, d’ici peu, le tissu pavillonnaire.

Durement interpellée, depuis une vingtaine d’années par la tourmente de son activité immanente à la céramique l’équipe municipale s’active à trouver d’autres créneaux pour accueillir des P.M.E et P.M.I créatives.

Rappelons l’opérabilité, depuis 2001, d’ un centre commercial qui regroupe, par ailleurs, la plupart des médecins de la commune et trois commerces de proximité.







 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  Pierre FABRE

05 53 29 07 50

E-Mail: pierrefabre@infonie.fr

Rédacteur libre.

Diverses fiches amorcées et présentes sur le site concernent des villages meusiens disparus lors de la Première Guerre mondiale:
Beaumont-en-Verdunois, Bezonveaux, Cumières, Fleury-devant-Douaumont, Haumont-près-Samogneux, Louvemont-Côte-du-Poivre, Ornes et Vaux-devant-Damloup .

Bien d'autres localités figurent dans le listage des communes découvertes par le site. Le chantier, par essence, reste et restera toujours inachevé.




Les internautes qui découvriraient des erreurs, des imperfections ou des omissions seront, naturellement, les bienvenus s'ils me font part de leurs remarques.

Contact: pierrefabre@infonie.fr

Pierre FABRE gère aussi les localités suivantes :
Reillanne - Drap - Gattieres - Vireux Molhain - Marseille - Arles - Aubagne - Martigues - Dives Sur Mer - Perigueux - Bergerac - Creysse - La Force - St Capraise De Lalinde - Lanquais - Belves - Sagelat - Siorac En Perigord - Ste Foy De Belves - Larzac - St Laurent La Vallée - Doissat - Monplaisant - Carves - St Pompon - Grives - Salles De Belves - St Amand De Belves - Cladech - St Pardoux Et Vielvic - St Germain De Belves - Sarlat La Caneda - Veyrines De Domme - Domme - Le Bugue - Journiac - Mauzens Et Miremont - Campagne - Cazoules - Savignac Les églises - Montferrand Du Perigord - St Avit Senieur - Bouillac - Le Buisson De Cadouin - Pezuls - Limeuil - Capdrot - Monpazier - Mazeyrolles - Besse - Loubejac - Prats Du Périgord - Villefranche Du Perigord - St Cernin De L'Herm - Salignac Eyvignes - Boulazac - Gisors - Fources - Valence Sur Baïse - Castelmoron D'Albret - Agen - St Front Sur Lemance - Cuzorn - Condezaygues - Sauveterre La Lemance - Le Pont De Montvert - St Germain De Calberte - Florac - Toul - Bar Le Duc - Fleury Devant Douaumont - Haumont Pres Samogneux - Samogneux - Louvemont Cote Du Poivre - Cumieres Le Mort Homme - Verdun - Bezonvaux - Beaumont-en-Verdunois - Ornes - Vaux Devant Damloup - Hennebont - Dives - Calais - St Omer - Capvern - Aurensan - Soues - Bazet - Strasbourg - Lyon - Venissieux - Paris - Le Treport - Veules Les Roses - Friville Escarbotin - Conteville - Ault - Entraigues Sur Sorgue - Joncherey - St Denis - Ivry Sur Seine - Vitry Sur Seine - Asnières Sur Oise 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 

  Education  
  Nombre d'écoles primaires : 1 (5 classes) ( 5 enseignants + une directrice).
   
 

  Administratif  
  Lundi - Mardi - Mercredi- Jeudi - Vendredi
de 10 heures 00 à 12 heures 00 - 14 heures 30 à 18 heures 30.

Samedi de 10 heures 00 à 12 heures 00.




05.62.33.45.50
Jean BURON, maire conducteur de la municipalité progressiste élue en 1995 et réélue en 2001.
   
 
Auteur de la fiche "Bazet" : Pierre FABRE
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur Bazet

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


Bazet
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Midi-Pyrénées > Pyrénées (Hautes) > Bazet (65460)
Nb d'habitants    1352 
Superficie (hectares)    284 
Densité (h/km²)    476 
Altitude (en mètres)    270 
Nombre d'écoles primaires    1 (5 classes) ( 5 enseignants + une directrice).