Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-mêmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


Agen
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Histoire 
     
voir les photos     
  Quelques repères. Cet ancien oppidum celtique devenu cité romaine d'Aginmun, capitale du royaume des Nitiobriges, connut une grande prospérité sous la paix romaine.
La religion prend, dès le IIIème siècle une grande place et on note, dans cet évêché du Xème, le martyre de sainte Foy et de saint Caprais. Les prélats recherchent l'assemblage du pouvoir temporel et spirituel en s'emparant du titre de comte dès le XIème.
Le sillon garonnais se prête aux envahissements et aux pillages. Les Wisigoths, les Francs et les Normands rivalisent pour la supériorité locale et malmènent, tour à tour, les plus humbles. France et Angleterre se disputent, aussi, le duché de Guyenne. Aliénor d'Aquitaine, lors de son remariage, apporta cette terre en dot au roi d'Angleterre Henri II Plantagenêt. La succession, par héritage, la remet aux comtes de Toulouse, puis à Alphonse de Poitiers, frère de "Saint" Louis, et, enfin, à la Couronne.
L'Angleterre, cependant, la reprend au traité de Brétigny jusqu'en 1444.
Les guerres de religion, au XVIème, traumatisent les Agenais qui, craintivement, atermoient entre les papistes et le vent de la Réforme.

Agen se trouve à mi-chemin des pôles bordelais et toulousain et, souvent, exploite cette opportunité.

Il convient de citer le poète latin Scaliger, moins "humaniste" le maréchal d'Estrades, et, heureusement beaucoup plus amènes, le naturaliste Lacepède et le poète Jasmin.

Le Patrimoine mondial de l'UNESCO a retenu la cathédrale Saint-Caprais; dans le cadre des Chemins de Compostelle.

Agen n'a jamais eu beaucoup de stabilité politique. Dans cette place, jadis radicale et laïque, une longue "rougeole" citoyenne et rebelle secoue l'Agenais, du Front populaire aux débuts de la Vème République, sans pour autant lui donner d'attributs décisifs. Citons les élus emblématiques de cette épopée Robert Philippot et Gérard Duprat qui portèrent jusqu'à l'hémicycle de l'Assemblée nationale les accents de cette "fronde".

Les alternats modérés et atones, depuis, meuvent le balancier de la sceptique confiance populaire.



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Description Géographique 
     
     
  Les R.N 21 et 113 connectent dans l'agglomération les R.D 305, 652, 356, tandis que l'autoroute A 62 évite la ville.
La ligne de chemin de fer, transversale Bordeaux-Vintimille, salue, l'embranchement vers Limoges qui, de nos jours, n'assure plus qu'un rôle mineur vers la capitale.

La Masse, bien timide rivière, d'une quinzaine de kilomètres, elle naît au pied de Laroque-Timbaut va se livrer à la Garonne, souveraine magistrale des lieux, qui commence à musarder dans les plaines; 150 km avant de boucler son parcours.

La colline de l'Ermitage surveille le chef lieu lot & garonnais du haut de ses 164 mètres.

Agen, aux mains des opérateurs du tertiaires, sourit au commerce et aux activités administratives. Notons qu'une Cour d'appel trône en ces lieux.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Personnages célèbres 
     
     
  Joseph - Juste Scaliger (1540-1609)

Il naquit à Riva, au bord du Lac de Garde, en Italie. Après avoir étudié le latin et le grec à l'université de Paris, Joseph Juste, dixième des quinze enfants de Jules César Scaliger,acquit également une certaine maîtrise de l'hébreu et de l'arabe. En 1563, il devint le précepteur d'un jeune noble, Louis d'Albian, qui devait rester son protecteur pendant trente ans. Il voyagea dans divers pays d'Europe et, s'étant converti au protestantisme, il dut, après la Saint-Barthélemy, se réfugier à Genève (1572) où il enseigna pendant deux ans à l'université. De retour en France, sous la protection de la famille d'Albian, il édita et commenta un grand nombre d'auteurs latins et d'écrivains de l'Antiquité, en particulier les Astronomiques de Marcus Manilius (1579), et exerça par sa correspondance une sorte d'arbitrage dans le domaine du goût littéraire parmi les érudits et les écrivains européens. En 1593, il fut nommé professeur d'histoire à l'université de Leyde, en Hollande, où il enseigna jusqu'à sa mort. Ses deux principaux ouvrages, De emendatione temporum (1583), où il reconstitue les systèmes chronologiques de l'Antiquité, puis son Thesaurus temporum (1606), ont trait à la chronologie, que Scaliger, en soumettant les théories classiques à l'analyse d'un jugement historique rationnel, contribua à fonder comme science historique. Les prétentions, qu'il avait héritées de son père, à descendre de la famille Della Scala de Vérone furent attaquées par un jésuite, Caspar Scioppus (1607); Scaliger répliqua par une Confutatio fabulae Burdonum (1608) dans laquelle il ne parvient pas à établir clairement cette noble filiation.
Jules César Scaliger décéda le 12 novembre 1558 et fut inhumé, selon sa volonté, dans la chapelle du couvent des Augustins qui, de nos jours, est l'église Saint Hilaire. Les turbulences révolutionnaires ont troublé la quiétude de son repos, en mai 1792, sa tombe est violée. Ses restes furent recueillis par un médecin agenais, Rivière, et sa famille les conserva jusqu'en 1871. En 1951, la Société Académique d'Agen fait tranférer les reliques dans un mausolée toujours situé au cimetière de Gaillard.

Assemblage N.





Lacepède, Étienne de La Ville, comte de (1756-1825), naturaliste et écrivain français, ayant travaillé avec Buffon, dont il a poursuivi l'Å“uvre écrite.

Jacques Boé, dit Jasmin, naquit, à Agen, le 6 mars 1798 Il décèderale 4 octobre 1864.

Son enfance fut des plus humbles: son grand-père allait mendier dans les métairies et la maison manquait de tout et même, souvent, de pain.
Inspiré par la poésie il sut et osa traduire son cadre de vie et ses souvenirs.
Jasmin fut, grâce à ses origines, "une" symbolique de la littérature et de la muse occitane. "Il reçut la croix de la Légion d'honneur et une pension qui, avec ses livres, lui permit de renoncer à son état de coiffeur, qu'il reprenait modestement au lendemain de ses tournées triomphales".

L'Académie française gratifia le poète moral et populaire » (1851)d' un prix extraordinaire de 5 000 Frs. Il préféra, cependant, la reconnaissance solennelle d'Agen en 1856.

Mistral, par ailleurs, dans une poésie remarquable, lui rendit le plus vibrant hommage qu'il mérita largement.


Robert Philippot. Député P.C du Lot & Garonne, circonscription d'Agen, élu en 1936, fut lâchement destitué de son mandat, par le zèle de la domesticité du maréchal félon, et livré à la barbarie nazie.
Il meurt en déportation à Birkenau.
Agen, hélas, n'a pas cru devoir donner son nom à une rue.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Divers 
     
     
  Amis Agenais bonjour,

J'ai "pris" votre cité, sur le site, pour combler une lacune.
Votre ville mérite bien plus que quelques photographies, prises à la hâte, un jour d'août.

Perle du Midi votre cité, c'est promis, sous quinzaine, aura, ici, une place digne de son rang.

A bientôt.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  Pierre FABRE

05 53 29 07 50

E-Mail: pierrefabre@infonie.fr

Rédacteur libre.

Diverses fiches amorcées et présentes sur le site concernent des villages meusiens disparus lors de la Première Guerre mondiale:
Beaumont-en-Verdunois, Bezonveaux, Cumières, Fleury-devant-Douaumont, Haumont-près-Samogneux, Louvemont-Côte-du-Poivre, Ornes et Vaux-devant-Damloup .

Bien d'autres localités figurent dans le listage des communes découvertes par le site. Le chantier, par essence, reste et restera toujours inachevé.




Les internautes qui découvriraient des erreurs, des imperfections ou des omissions seront, naturellement, les bienvenus s'ils me font part de leurs remarques.

Contact: pierrefabre@infonie.fr

Pierre FABRE gère aussi les localités suivantes :
Reillanne - Drap - Gattieres - Vireux Molhain - Marseille - Arles - Aubagne - Martigues - Dives Sur Mer - Perigueux - Bergerac - Creysse - La Force - St Capraise De Lalinde - Lanquais - Belves - Sagelat - Siorac En Perigord - Ste Foy De Belves - Larzac - St Laurent La Vallée - Doissat - Monplaisant - Carves - St Pompon - Grives - Salles De Belves - St Amand De Belves - Cladech - St Pardoux Et Vielvic - St Germain De Belves - Sarlat La Caneda - Veyrines De Domme - Domme - Le Bugue - Journiac - Mauzens Et Miremont - Campagne - Cazoules - Savignac Les églises - Montferrand Du Perigord - St Avit Senieur - Bouillac - Le Buisson De Cadouin - Pezuls - Limeuil - Capdrot - Monpazier - Mazeyrolles - Besse - Loubejac - Prats Du Périgord - Villefranche Du Perigord - St Cernin De L'Herm - Salignac Eyvignes - Boulazac - Gisors - Fources - Valence Sur Baïse - Castelmoron D'Albret - Agen - St Front Sur Lemance - Cuzorn - Condezaygues - Sauveterre La Lemance - Le Pont De Montvert - St Germain De Calberte - Florac - Toul - Bar Le Duc - Fleury Devant Douaumont - Haumont Pres Samogneux - Samogneux - Louvemont Cote Du Poivre - Cumieres Le Mort Homme - Verdun - Bezonvaux - Beaumont-en-Verdunois - Ornes - Vaux Devant Damloup - Hennebont - Dives - Calais - St Omer - Capvern - Aurensan - Soues - Bazet - Strasbourg - Lyon - Venissieux - Paris - Le Treport - Veules Les Roses - Friville Escarbotin - Conteville - Ault - Entraigues Sur Sorgue - Joncherey - St Denis - Ivry Sur Seine - Vitry Sur Seine - Asnières Sur Oise 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
Auteur de la fiche "Agen" : Pierre FABRE
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur Agen

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


Agen
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Aquitaine > Lot-et-Garonne > Agen (47000)
Nb d'habitants    32180 
Superficie (hectares)    1149 
Densité (h/km²)    2801 
Altitude (en mètres)    48 
Nom des habitants    Agenais