Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-mêmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


Hennebont
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Histoire 
     
voir les photos     
  Bâtie sur un ancien oppidum gaulois, installée sur le site de Polvem, Hennebont surveille le Blavet depuis la nuit des temps.

Motte féodale des Kémenet-Héboué la cité s'impose sur son éperon rocheux implanté au-dessus de Saint-Caradec. Hennebont devient très vite une place forte importante du Duché de Bretagne, ce qui lui vaudra de nombreux sièges durant cette époque. La motte féodale est détruite sur ordre de Jean Le Roux (1237/86), vers le milieu de son siècle. Ce duc de Bretagne fait fortifier une ville close qui prend place sur la R.G du Blavet. Les sièges, néanmoins, se succèdent. Retenons l'épisode de 1342. La guerre de succession du Duché de Bretagne, fait rage. Charles de Blois entend prendre la ville. Jean de Monfort est captif chez les Français. La résistance de Jehanne de Flandres, son épouse, surprend l'assiégeant. L'héroïne victorieuse s'abrite ensuite derrière les murs protecteurs d'Hennebont.

Viennent enfin quelques longues pauses qui autorisent, au XVIème siècle, l'érection de la basilique Notre Dame de Paradis promue par le maréchal ferrant François Michard. Il bénéficie de l'aide de la population. Le commerce, corollaire d'une vitalité agricole et maritime, progresse jusqu'au XVIIIème dans la cité qui oscille entre 1500 et 2000 habitants. Le rang administratif d'Hennebont devient consistant jusqu'en 1666. Lorient prend un avantage dominant mais la prospérité de la cité n'est pas pour, autant, éradiquée. Les hôtels particuliers de cette époque témoignent d'un essor plutôt élitiste contrarié par le pôle lorientais qui voit s'installer dans sa ville, vers 1750, la Compagnie des Indes.


Le Second-Empire, en 1857, apporte les Haras nationaux. Ils s'établissent sur l'ancienne abbaye de la Joye et ils contribuent au développement du cheval breton. Ce siècle impérial amène aussi, à Kerglaw, dans le voisinage d'Inzinzac-Lochrist les Forges d'Hennebont".

Hennebont devient une cité ouvrière entre les deux conflits mondiaux. Le Blavet voit une relance de son trafic où pénètre le charbon anglais. L'urbanisation moderne se poursuit.

La ville souffre terriblement des bombardements nazis du 7 août 1944. Les adeptes d'Hitler, retranchés dans la "Poche de Lorient", tentent un ultime sursaut. Ils mutilent Hennebont en flammes et le patrimoine historique de la cité s'en trouve fort affecté. Il faudra un quart de siècle pour réhabiliter ce fleuron de la Bretagne.

Les forges d'Hennebont, interpellées par le temps, s'effondrent, dans les années 60, dans une turbulence sociale qui secoue la ville et ses environs.




 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Origine du nom 
     
     
  Les étymologistes bretons donnent à Hennebont le sens de "Chemin du pont" ou "vieux pont".



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Description Géographique 
     
     
  Hennebont, cité vivante des environs de Lorient, amorce le parcours terminal du Blavet prêt à aller se livrer à l'océan tout proche.
La cité se trouve desservie par le chemin de fer sur la ligne qui relie Nantes à Quimper, entre Auray et Lorient.

Le réseau routier, bien maillé, est harmonieusement reporté au sud de la ville.



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  Pierre FABRE

05 53 29 07 50

E-Mail: pierrefabre@infonie.fr

Rédacteur libre.

Diverses fiches amorcées et présentes sur le site concernent des villages meusiens disparus lors de la Première Guerre mondiale:
Beaumont-en-Verdunois, Bezonveaux, Cumières, Fleury-devant-Douaumont, Haumont-près-Samogneux, Louvemont-Côte-du-Poivre, Ornes et Vaux-devant-Damloup .

Bien d'autres localités figurent dans le listage des communes découvertes par le site. Le chantier, par essence, reste et restera toujours inachevé.




Les internautes qui découvriraient des erreurs, des imperfections ou des omissions seront, naturellement, les bienvenus s'ils me font part de leurs remarques.

Contact: pierrefabre@infonie.fr

Pierre FABRE gère aussi les localités suivantes :
Reillanne - Drap - Gattieres - Vireux Molhain - Marseille - Arles - Aubagne - Martigues - Dives Sur Mer - Perigueux - Bergerac - Creysse - La Force - Lanquais - St Capraise De Lalinde - Carves - St Pompon - Grives - Salles De Belves - St Amand De Belves - Cladech - St Pardoux Et Vielvic - St Germain De Belves - Belves - Sagelat - Siorac En Perigord - Ste Foy De Belves - Larzac - St Laurent La Vallée - Doissat - Monplaisant - Sarlat La Caneda - Veyrines De Domme - Domme - Le Bugue - Journiac - Mauzens Et Miremont - Campagne - Cazoules - Savignac Les églises - Montferrand Du Perigord - St Avit Senieur - Le Buisson De Cadouin - Bouillac - Limeuil - Pezuls - Monpazier - Capdrot - Besse - Loubejac - Prats Du Périgord - Villefranche Du Perigord - St Cernin De L'Herm - Mazeyrolles - Salignac Eyvignes - Boulazac - Gisors - Fources - Valence Sur Baïse - Castelmoron D'Albret - Agen - Sauveterre La Lemance - St Front Sur Lemance - Cuzorn - Condezaygues - Le Pont De Montvert - St Germain De Calberte - Florac - Toul - Bar Le Duc - Cumieres Le Mort Homme - Verdun - Bezonvaux - Beaumont-en-Verdunois - Fleury Devant Douaumont - Haumont Pres Samogneux - Samogneux - Louvemont Cote Du Poivre - Ornes - Vaux Devant Damloup - Hennebont - Dives - Calais - St Omer - Capvern - Aurensan - Soues - Bazet - Strasbourg - Lyon - Venissieux - Paris - Le Treport - Veules Les Roses - Friville Escarbotin - Conteville - Ault - Entraigues Sur Sorgue - Joncherey - St Denis - Ivry Sur Seine - Vitry Sur Seine - Asnières Sur Oise 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
Auteur de la fiche "Hennebont" : Pierre FABRE
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur Hennebont

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


Hennebont
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Bretagne > Morbihan > Hennebont (56700)
Nb d'habitants    13842 
Superficie (hectares)    1857 
Densité (h/km²)    745 
Altitude (en mètres)   
Nom des habitants    Hennebontais.