Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-męmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


Crottes En Pithiverais
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Actualité 
     
voir les photos     
  MISES A JOUR de cette présentation :
11/10/08 : photos Teillay
18/10/08 : rubrique "Lieux de culte" et photos
08/05/09 : "Associations", "Lieu de culte" (précisions) et photos
19/07/11 ; "Divers" (population)


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Tourisme 
Crottes : deux églises dans l'immense plaine
     
     
  Certes, il est peu probable que vous traversiez la France uniquement pour visiter la commune de Crottes-en-Pithiverais.

Et pourtant, il y aurait des raisons d’y faire un détour. La première est de voir une petite église (voir lieux de culte) qui présente, parfois maladroitement d’ailleurs, plusieurs étapes de construction et de restauration.

La deuxième raison est d’un tout autre ordre. Bien souvent, dans les cimetières, les sépultures très anciennes, datant de la fin du XIXe siècle, sont laissées à l’abandon, négligées. A Crottes, bien au contraire, profitant du transfert du cimetière à son emplacement actuel, les croix en fonte typiques de cette époque ont été regroupées dans un carré de pelouse parfaitement entretenue. Un bel hommage respectueux aux anciens du village !

Une autre raison ? Tout simplement une halte sympathique pour un instant de détente ou un pique-nique aux abords de l’église de Crottes ou celle de Teillay, hors du tumulte des grandes routes (à laisser propre ! bien sûr).


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Histoire 
     
     
  Crottes et Teillay dépendaient, pour les dîmes et les champarts (part du produit du champ due par le paysan tenancier au seigneur possédant la terre), de l’abbaye de Saint-Benoît.

En 1972, la commune de Crottes-en-Pithiverais a absorbé la commune voisine de Teillay-Saint-Benoît qui comptait seulement une quarantaine d’âmes.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Origine du nom 
     
     
  Le toponyme « Crottes » viendrait du latin « crypta » qui signifie « souterrain, caverne, grotte ». Or, le sous-sol de la région serait truffé de galeries, de souterrains.

Mais d’autres auteurs suggèrent que Crottes viendrait de « crota », « monticule de terre ». La « crota » désignait un terrain défriché pour abriter un village de travailleurs agricoles. Or, si le village est situé, pour partie dans une légère dépression du terrain, le coeur du village se situe sur une légère proéminence de la plaine de la Beauce.

Mais l’affaire n’est pas si simple ! En effet, le mot « crotte », issu du francique « krotta », « fiente », signifiait, au XIIe siècle, « excrément solide », puis, au VXIIe siècle, « boue des chemins ».

Quelle est donc la véritable étymologie du nom du village ?

Quoi qu’il en soit, au tout début du XVIIIe siècle, le village s’appelait déjà Crottes. Jusqu’à la fin de la première Guerre mondiale il en fut ainsi. C’est en 1919 que la connotation scatologique du nom a été adoucie en le complétant pour donner le nom actuel, « Crottes-en-Pithiverais ».

Quant au hameau de Teillay-Saint-Benoist, ou « tilleul de Saint-Benoist », son nom est très ancien et seul le « s » de Benoist a été remplacé par un accent circonflexe sur le «î » comme cela se rencontre souvent dans la langue française.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Lieux de culte 
     
     
  Crottes-en-Pithiverais s’inscrit dans le doyenné Beauce-Pithiviers, diocèse d’Orléans.

Fait relativement rare dans les petites communes, en raison du rattachement de deux villages, la commune compte deux églises.

A Crottes-en-Pithiverais, l’église est dédiée à saint Pierre.

L’église de Crottes, construite au XIIIe siècle, a-t-elle été incendiée ou détruite par quelque guerre ? Toujours est-il qu’elle a été reconstruite à la Renaissance. Des traces de ces deux époques sont encore nettement visibles de l’extérieur.. L’ancienne porte côté nord, est de style roman ; la porte sud est de style renaissance. Vers 1970, son toit de tuile a été remplacé par un toit d’ardoise. A la même époque, son avant-porche a été restauré avec quelque maladresse.

Au milieu du XXe siècle encore, le cimetière était situé de l’autre côté du chemin, au nord de l’église, là où, désormais, se trouve un vaste espace herbagé.

L’église de Teillay-Saint-Benoît, quant à elle, est placée sous le patronage de saint Benoît et sainte Candide (voir infra).

Construite aux XIIe siècle, restaurée une première fois au XVe, désaffectée à la Révolution avant d’être rendue au culte, renferme une pièce rare, un maître autel du XIXe siècle dans le style troubadour, inspiré du gothique, ainsi que 20 sépultures de nobles, curés et maîtres d’école dont, malheureusement, il ne reste plus de traces visibles mais dont les noms sont connus.

L’église de Teillay-Saint-Benoît est constituée d’une nef ainsi que d’une sacristie qui a été complétée par un ajout au XIXe siècle.

Une nouvelle restauration, en 2008, doit consolider la maçonnerie au niveau de la sacristie, restaurer la charpente et remanier la toiture.

Pour plus de renseignements, contacter l’association « Connaissnce et sauvegarde du patrimoine », section de Teillay (créée en 2005), 4 rue de la Coudraye – 45170 Teillay-Saint-Benoît.

> Sainte Bianca, ou Candide, martyre mal connue, inhumée au cimetière de Pontien, à Rome, est fêtée le 3 octobre.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Description Géographique 
     
     
  Une quinzaine de kilomètres à vol d’oiseau au sud-ouest de Pithiviers, non loin de Chilleurs-aux-Bois, la commune de Crottes fait partie du canton de Outarville, communauté de communes de la Plaine du Nord Loiret (créée en 2004), arrondissement de Pithiviers, département du Loiret et région administrative Centre.

Comme de nombreux villages de la région, Crottes avait son moulin à vent, situé au nord du village.

De la même manière, ici comme dans tous les environs, l’abreuvoir tient une place importante dans le village, témoin d’une activité agricole autrefois organisée autour de l’élevage. Certaines grosses fermes ont encore leur abreuvoir particulier, au centre de la cour de ferme.

Des photos du début du XXe siècle montrent des troupeaux de vaches aux pâturages ainsi que de moutons alentour de bergeries.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Associations 
     
     
  Association "Connaissance et Sauvegarde du Patrimoine"
4, rue de la Coudraye
45170 TEILLAY-SAINT-BENOIT


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Divers 
     
     
  Gentilé
Qu'on se le dise et n’en déplaise à quelques amateurs de calembours douteux, les habitants de Crottes sont tout simplement les Crottois et les Crottoises !

Population
En 1793 : 310 habitants
En 1968 : 212 habitants
En 1972 : absorption du village de Teillay
En 1975 : 261 habitants
En 1999 : 245 habitants
En 2006 : 312 habitants
En 2008 : 328 habitants (Quel essor !)


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  RĂ©my LEMARCHAND

BONJOUR !
Merci de votre visite.

A part huit ou neuf villages avec lesquels j'ai une relation particulière, j'ai choisi de présenter des villages à l'histoire souvent chargée d'oubli et aux noms un tantinet insolites ou cocasses.

Le plus souvent, faute de littérature les concernant, hélas ! la présentation en est incomplète. Que l'on veuille bien m'en excuser. L'objectif n'est d'ailleurs pas d'être exhaustif, mais, plus modestement, de faire vivre ces villages. Vous pouvez m'y aider en m'adressant vos suggestions, remarques, infos en utilisant la boîte de dialogue ci-dessous. Pour me transmettre des photos, je vous indiquerai mon adresse électronique sur demande via cette boîte de dialogue. MERCI d'avance de vos contributions.

Merci de votre visite et bons voyages quelque part en France !

RĂ©my LEMARCHAND gčre aussi les localités suivantes :
Cierges - Soupir - Gland - Chapeau - Duranus - Elan - Autruche - FAUX - Son - Doux - Seuil - Pauvres - Mery Sur Seine - Etrelles Sur Aube - Longueville Sur Aube - Avon La Peze - Lentilles - Salon - Poivres - Deux Verges - Painblanc - Angoisse - Chateauvieux Les Fosses - Hommes - Chatte - Choux - Verges - Crottes En Pithiverais - Sos - Nicole - Sezanne - Gaye - Trecon - Pleurs - Anglure - Granges Sur Aube - Reveillon - Riche - Poil - Avoine - Bizou - La Chapelle Montligeon - Le Cercueil - Remy - Boulot - Fille Sur Sarthe - La Tombe - Contre - Folies - Y - Gorges - Vouille - La Villedieu Du Clain - Verrue - Folles - Mercy - Gland - Vaureal 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
Auteur de la fiche "Crottes En Pithiverais" : RĂ©my LEMARCHAND
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur Crottes En Pithiverais

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


Crottes En Pithiverais
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Centre > Loiret > Crottes En Pithiverais (45170)
Superficie (hectares)    13,65 km² 
Altitude (en mètres)    122 à 137 
Nom des habitants    Crottois & Crottoises