Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-mêmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


Doux
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Actualité 
     
voir les photos     
  MISES A JOUR de cette présentation
28/08/09 : Photo (blason de la commune)
02/09/09 : "Lieu de culte"
19/07/11 : "Divers" (population)

BLASONNEMENT
Parti : au 1) d’argent à l’arbre arraché de sinople, au 2) de gueules au chevron d’argent ; le tout sommé d’un chef d’azur chargé de trois étoiles d’argent.

ABANDONS DE SEPULTURES
Monsieur le maire et monsieur le garde champêtre, s'étant transportés (suivant la formule administrative consacrée) au cimetière le 24 décembre dernier, en fin de matinée, ont constaté que treize sépultures sont en état manifeste d'abandon et peuvent donc être "reprises" par la commune. Il est encore temps, pour les familles concernées, de se manifester.



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Tourisme 
Doux, discret village du Rethélois (Ardennes)
     
     
 

 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Histoire 
     
     
  Cet extrait de l'histoire de Doux vous est présenté grâce à l'aimable collaboration d'un Dulcinien sympathique, aidé par un Sedanais non moin s sympathique.

Préhistoire : des pointes de flèches, des grattoirs, des lames et des haches, en silex noir, retrouvés sur place sont autant de traces d’une présence humaine à Doux dès la Préhistoire.

Période gallo-romaine : Des vestiges existent, monnaies romaines, fragment de tuiles. Le cimetière se trouvait à l’est du village. On y a retrouvé des vases, des boucles de fer, des clous en bronze, des poignards, des monnaies (88-117). Plus tard, ce cimetière sera recouvert par les dépendances du château de la COUTURELLE. On a retrouvé un squelette avec une masse d’arme en fer et sa chainette en bronze ainsi qu’une épée.

L’histoire de Doux et celle de Resson, autrefois appelé « Arson », à un kilomètre et demi à l’ouest, sont très étroitement liées.

1475 : A la mort de Jean de Lor, Philibert de Boutillac reçoit de Jean comte de Nevers la terre de Resson en droit d’aubaine (héritage reçu d’un étranger).

1605 : Naissance de THOMAS ADOLPHE de FUCHSAMBERG auteur de la branche des marquis d’ARSON par son fils CHARLES ALBERT.

1630 : Mariage de LOUIS de BOUTILLAC, (baron de Signy-le-Petit, décédé en 1662) gouverneur de MAUBERT FONTAINE et de LOUISE de VEZIERES.

1635 : CHARLES ALBERT RENART de FUCHSAMBERG acquiert les seigneuries de DOUX et PARGNY et RESSON.



A bientôt pour la suite !

:-)


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Origine du nom 
     
     
  Ce toponyme, nom de plusieurs communes et hameaux, pourrait dériver du latin « dulcis » ayant le même sens que le mot français. Mais rien n'est moins sûr et cela ne nous explique pas pourquoi le village aurait été nommé ainsi.

Certains suggèrent que Doux viendrait du prénom « Doulus » ou « Doul », le lieu ayant été la « villa de Dulci ».

Douzat et Rostaing, quant à eux, évoquent le « Dux », « Doiz » en vieux français, qui signifie « source, conduit d’eau ».

Tout cela est fort intéressant, notamment la relation avec l’eau, très présente dans les alentours, mais, vous l’avez bien compris, rien n’est certain.

Le village ardennais de Doux a un homonyme de 240 habitants, dans les Deux-Sèvres, entre Parthenay et Mirebeau.

Le Doux est aussi une rivière qui prend sa source à Saint-Bonnet-le-Froid, dans la Haute-Loire, et se jette dans le Rhône à Tournon-sur-Rhône, en Ardèche.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Lieux de culte 
     
     
  L’église de Doux, édifiée au sud du village, au bout d’une rue en impasse, a été inscrite aux Monuments historiques par arrêté du 16 février 1926.

Adossée aux champs, elle est curieuse, cette église, au fond du cimetière. En effet, les églises ont généralement un portail à l’ouest, dans le prolongement du chÅ“ur. Ici, à Doux, le portail, classé aux Monumens historiques, très ouvragé, est situé sur la face nord, côté cimetière. Ce portail, restauré en 1980, est orné d’une Charité de Saint-Martin du XVIe siècle.

Et, curieusement, le village de Doux, dans les Deux-Sèvres, a, lui aussi, une statue de saint Martin et une Croix de Saint-Martin ! Coïncidence ?

- - - - - - - - - - - -

EGLISE FERMéE
En raison de "désordres architecturaux" majeurs (risques de chutes de pierres et d'effondrement du clocher) l'église est fermée au public depuis 2006. Pendant un temps, même l'accès au cimetière a été interdit. Il était devenu dangereux de se faire enterrer dans le cimetière de Doux ...
La restauration de l'édifice, outre le fait qu'elle doit être conduite par les Monuments historiques, est impossible pour la commune. Le coût de cette restauration serait en effet 40 fois supérieur au budget de la commune (50 000€) !
Hélas ! les paroissiens dulciniens ne sont pas prêt de retrouver le chemin de leur église.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Description Géographique 
     
     
  Seulement à quelques kilomètres à l’est de Rethel, dans le sud-ouest du département des Ardennes, la commune de Doux est délimitée, au sud, par le ruisseau de Saulces, affluent de la rivière Aisne.

Doux est une commune du canton et de l’arrondissement de Rethel.

Parmi les lieux-dits : ferme de Pernant (tout au nord), le Grand Etang (sans étang), le Moulin (à l’ouest), le Chénoi (au sud) …


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Associations 
     
     
  Pour faire figurer ici les informations concernant vos associations, utilisez la boîte de dialogue tout en bas de cette page.
Merci. A bientôt !


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Divers 
     
     
  GENTILé
Les habitants du village de Doux auraient pu s’appeler les « Dulcinés » et « Dulcinées ». Mais non, si quelques habitants de Doux peuvent être des « durs » (oui, je sais, elle est facile !), ce sont tout simplement des « Dulciniens » et des « Dulciniennes ».

POPULATION
En 1793 : 154 habitants
En 1800 : 184 habitants
De 1851 : 253 habitants
En 1876 : 190 habitants
En 1901 : 120 habitants
En 1936 : 95 habitants
En 1968 : 71 habitants
En 1975 : 77 habitants
En 1982 : 78 habitants
En 1990 : 63 habitants
En 1999 : 76 habitants
En 2005 : 69 habitants
En 2008 : 69 habitants


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  Rémy LEMARCHAND

BONJOUR !
Merci de votre visite.

A part huit ou neuf villages avec lesquels j'ai une relation particulière, j'ai choisi de présenter des villages à l'histoire souvent chargée d'oubli et aux noms un tantinet insolites ou cocasses.

Le plus souvent, faute de littérature les concernant, hélas ! la présentation en est incomplète. Que l'on veuille bien m'en excuser. L'objectif n'est d'ailleurs pas d'être exhaustif, mais, plus modestement, de faire vivre ces villages. Vous pouvez m'y aider en m'adressant vos suggestions, remarques, infos en utilisant la boîte de dialogue ci-dessous. Pour me transmettre des photos, je vous indiquerai mon adresse électronique sur demande via cette boîte de dialogue. MERCI d'avance de vos contributions.

Merci de votre visite et bons voyages quelque part en France !

Rémy LEMARCHAND gère aussi les localités suivantes :
Cierges - Soupir - Gland - Chapeau - Duranus - Elan - Autruche - FAUX - Son - Doux - Seuil - Pauvres - Mery Sur Seine - Etrelles Sur Aube - Longueville Sur Aube - Avon La Peze - Lentilles - Salon - Poivres - Deux Verges - Painblanc - Angoisse - Chateauvieux Les Fosses - Hommes - Chatte - Choux - Verges - Crottes En Pithiverais - Sos - Nicole - Sezanne - Gaye - Trecon - Pleurs - Anglure - Granges Sur Aube - Reveillon - Riche - Poil - Avoine - Bizou - La Chapelle Montligeon - Le Cercueil - Remy - Boulot - Fille Sur Sarthe - La Tombe - Contre - Folies - Y - Gorges - Vouille - La Villedieu Du Clain - Verrue - Folles - Mercy - Gland - Vaureal 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 

  Administratif  
  MAIRIE
63 rue Saint-Martin
08300 DOUX
Tél. : 03 24 39 67 82
.
   
 
Auteur de la fiche "Doux" : Rémy LEMARCHAND
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur Doux

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


Doux
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Champagne-Ardenne > Ardennes > Doux (08300)
Superficie (hectares)    652 
Altitude (en mètres)    72 à 153 mètres (mairie à 76 m)