Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-mêmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


Soupir
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Actualité 
     
voir les photos     
  MISES A JOUR de cette présentation
18/12/08 : rubriques "Histoire" & "Géographie"
30/03/09 : "Tourisme" & "Divers"
01/11/09 : "Actualité"
19/07/11 : "Divers"

MONOGRAPHIE
Une sympathique internaute restée anonyme, née dans la maison du "Café du Château", signale l'existence d'une monographie de Soupir. Où peut-on se la procurer ? MERCI


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Tourisme 
Soupir : paisible terre du souvenir ...
     
     
  La vallée de l’Aisne ne manque pas de charme mais, ici, à Soupir, le « tourisme historique » s’impose.

Avec ses quatre cimetières militaires de la Première Guerre mondiale, ses vestiges de tranchées et de refuges, ses ruines, Soupir vous invite à revisiter l’Histoire et à vous souvenir.

De l’ancien village, totalement détruit par la Première Guerre mondiale, il ne reste que quelques voussures de caves, l’église totalement restaurée, deux maisons reconnaissables à leur Å“il-de-bÅ“uf en pignon et la conciergerie du château qui était, avant la guerre 14-18, une magnifique propriété.

La vaste ferme de la Cour Soupir, qui culmine à 174 mètres, a un peu perdu de son lustre d’antan mais y aller permet de bénéficier d’un magnifique point de vue sur la vallée de l’Aisne et en particulier sur l’ancienne ferme du château, aujourd’hui « ferme Thiolet », à l’entrée ouest du village.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Histoire 
     
     
  Propriété de l’évêque de Laon, la paroisse est donnée à l’abbaye de Prémontré au XIIe siècle.

Soupir est de ces villages dont le toponyme peut susciter les plaisanteries ou les jeux d’esprit. Mais, l’histoire de Soupir, bien loin de l’humour, est marquée par la douleur et le chagrin. Juste au sud du site du Chemin des Dames, le village a été totalement détruit pendant la Grande Guerre. La présence de quatre cimetières militaires témoigne de la violence des combats.

Le Chemin des Dames, ainsi nommé pour avoir été empreinté, entre 1776 et 1789, par Adelaïde et Victoire, filles du roi Louis XV, Dames de France, voyageant de Paris au château de la Bove, près de Bouconville-Vauclair, court sur la crête séparant les vallées de l’Aisne, au sud, et de l’Ailette, au nord, sur une trentaine de kilomètres entre Corbeny, à l’est, et le lieu-dit la Malmaison, à l’ouest.

Ce plateau du Chemin des Dames a connu les combats de Jules César, ceux de Napoléon 1er et ceux de la Première puis de la Seconde Guerre mondiale. Mais ce sont, notamment, la Première Bataille de l’Aisne, en août-septembre 1914, puis l’Offensive Nivelle (ou Deuxième Bataille de l’Aisne), en avril-juin 1917, qui l’ont fait entrer tragiquement dans l’Histoire.

Et Soupir, dans la vallée de l’Aisne, à environ 4 kilomètres à vol d’oiseau de la ligne de crête, compte au nombre de ces villages occupés, pillés, détruits et martyrisés que l’on n’évoque qu’avec émotion et respect.

Jusqu’à la Première Guerre mondiale, le village de Soupir a essentiellement vécu autour, avec et pour le château qui n’employait pas moins de 150 villageois ! Le château a d’ailleurs été alimenté en eau courante bien avant le village. Il avait son propre château d’eau, ressemblant étrangement à un arc de triomphe.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Origine du nom 
     
     
  A la fin du XIe siècle, le site est connu sous le nom de « Sopiacus » attesté en 1102.

Au XVIIIe siècle, confirmé en 1793, le toponyme de la commune s’écrivait avec un « e » final, Soupire.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Lieux de culte 
     
     
  L’église Notre-Dame, inscrite à l’inventaire des Monuments historiques, fait partie de la paroisse Notre-Dame des Rives de l’Aisne, diocèse de Soins – Laon – Saint-Quentin.

Totalement détruite, elle aussi, pendant la Première Guerre mondiale, c’est le seul édifice que les habitants du village ont tenu à restaurer. La restitution est très intéressante. La croix de pierre, en pinacle de la façade ouest, a quelque peu souffert d’un orage. Elle a été restaurée en 2007 sans le cercle qui, autrefois, l’entourait


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Description Géographique 
     
     
  Dans le département de l’Aisne, sur la rive droite de la rivière Aisne, la commune de Soupir se situe entre la ville de Soissons et la village de Corbeny.


Parmi les lieux-dits de la commune : la Cour Soupir, grande propriété implantée sur le plateau, à l’ouest du bois de la Bovette ; les Blanches Vignes, entre le bois des Hippes et le bois des Cuniers.

En 1780, on dénombre 40 hectares de vignes sur le finage de la paroisse. Certains lieux-dits en gardent d’ailleurs le souvenir : les Blanches Vignes, à l’ouest du village, et le Vignon de Laon, au sud,


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Personnages célèbres 
     
     
  Paul Bezançon
Maire de Soupir après la Première Guerre mondiale, Paul Bezançon a marqué sa commune. Son nom a été donné à la rue qui conduit de la mairie à la place de l’église.
Autrefois, il y avait une très forte activité à la ferme de la Cour Soupir. De nombreux enfants en descendaient pour aller à l’école du village. Deux kilomètres à pied ! Ainsi, le maire a eu l’idée de créer un « dispensaire » équipé pour, notamment, permettre aux enfants de manger au village, aux ouvriers de se doucher après leur travail et à toute la population de recevoir les soins de base


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Fêtes et manifestations 
     
     
  Fin mars 2008, la traditionnelle fête de printemps a été quelque perturbée par la pluie mais les danseurs de country ont su réchauffer l’athmosphère.

 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Divers 
     
     
  Gentilé
Il serait aisé de dire que les habitants de Soupir sont des « Soupirants ». Que nenni !

Entre « Soupiriots », « Soupirais » et « Soupiriens », les habitants du village ont bien du mal à se déterminer. Et c’est, semble-t-il, monsieur le maire qui tranche en faveur de « Soupiriens » et « Soupiriennes ». Mais rien n’est gravé dans le marbre et cela peut encore changer … (soupir).

Population
En 1800 : 444 habitants
En 1851 : 490 habitants
En 1911 : 379 habitants
En 1921 : 134 habitants
En 1931 : 442 habitants
En 1968 : 307 habitants
En 1975 : 283 habitants
En 1982 ; 289 habitants
En 1990 : 287 habitants
En 1999 : 282 habitants
En 2008 : 308 habitants

LE CHALET BLEU
Autrefois, il y avait un restaurant à Soupir, « Le Chalet bleu », situé presque en face de l’église, de l’autre côté de la route. Au-dessus des baies vitrées, on peut encore y voir, derrière les plantes, une ligne de vitraux.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  Rémy LEMARCHAND

BONJOUR !
Merci de votre visite.

A part huit ou neuf villages avec lesquels j'ai une relation particulière, j'ai choisi de présenter des villages à l'histoire souvent chargée d'oubli et aux noms un tantinet insolites ou cocasses.

Le plus souvent, faute de littérature les concernant, hélas ! la présentation en est incomplète. Que l'on veuille bien m'en excuser. L'objectif n'est d'ailleurs pas d'être exhaustif, mais, plus modestement, de faire vivre ces villages. Vous pouvez m'y aider en m'adressant vos suggestions, remarques, infos en utilisant la boîte de dialogue ci-dessous. Pour me transmettre des photos, je vous indiquerai mon adresse électronique sur demande via cette boîte de dialogue. MERCI d'avance de vos contributions.

Merci de votre visite et bons voyages quelque part en France !

Rémy LEMARCHAND gère aussi les localités suivantes :
Cierges - Soupir - Gland - Chapeau - Duranus - Elan - Autruche - FAUX - Doux - Seuil - Son - Pauvres - Mery Sur Seine - Etrelles Sur Aube - Longueville Sur Aube - Avon La Peze - Lentilles - Salon - Poivres - Deux Verges - Painblanc - Angoisse - Chateauvieux Les Fosses - Hommes - Chatte - Choux - Verges - Crottes En Pithiverais - Sos - Nicole - Sezanne - Gaye - Trecon - Pleurs - Anglure - Granges Sur Aube - Reveillon - Riche - Poil - Avoine - Bizou - La Chapelle Montligeon - Le Cercueil - Remy - Boulot - Fille Sur Sarthe - La Tombe - Contre - Folies - Y - Gorges - Vouille - La Villedieu Du Clain - Verrue - Folles - Mercy - Gland - Vaureal 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 

  Administratif  
  Conseillers muinicipaux
Mme Evelyne Lipregs 138 voix
M. Didier Deboeuf 136
Mme Marilys Pochon 109
Mme Catherine Lequeux 107
Mme Armelle Hincelin 102
Mme Yolande Lefebvre 96
Mme Amandine Prévot 93
M. Denis Leroy 91
M. Frédric Lentier 89
M. Ludiovic Coppin 90
M. Philippe Ignatte 81

   
 
Auteur de la fiche "Soupir" : Rémy LEMARCHAND
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur Soupir

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


Soupir
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Picardie > Aisne > Soupir (02160)