Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-męmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


Hommes
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Actualité 
     
voir les photos     
  MISES A JOUR de ce site
25/03/08 : rubrique "Administratif" (tout en bas de page)
02/05/08 : rubrique "Divers"
20/04/09 : "Tourisme" & photos




 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Tourisme 
Hommes : bienvenue au pays des châteaux et du falun !
     
     
  Avec ses étangs, ses bois et ses châteaux, Hommes est le pays du bon vivre.

* Château d’Hommes, à l’ouest du village par la route de Gizeux, du XVIe siècle, inscrit aux Monuments historiques (quadrilataire flanqué de tours circulaires, ceinturé de douves, logis seigneurial, fenêtres à meneaux, meurtrières) et ses communs restaurés ;
* Château de la Bossière, des XVIe et XIXe siècles, au sud-est du finage de la commune, en direction de Saint-Symphorien-les-Ponceaux.
* Château de la Briche, à l’ouest d’Hommes, avec son immense parc, sa chapelle et son plan d’eau. Accessible par la route de Gizeux, en tournant à droite à la Cantine, le château de la Briche est de construction relativement récente.
Au début du XXe siècle, le château de la Briche a accueilli, à la Charlerie, des colonies de vacances et, pendant la Première Guerre mondiale, un hôpital militaire.
* Château de Bel Air, des XVIe et XIXe siècles, au sud de la commune d’Hommes. Ce domaine, désigné « Bellair » sur le cadastre d’Hommes, partage ses terres entre Hommes et Avrillé-les-Ponceaux.
* Château du Mas-Vaux (parfois écrit sans le « x » final), non loin d’Avrillé-les-Ponceaux.

Vaste plan d'eau aménagé dans d'anciennes falunières, carrières de falun d’Anjou, dépôt calcaire composé principalement de débris fossiles de coquillages, que l’on employait comme amendement calcaire et phosphaté.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Histoire 
     
     
  Au XVIIIe siècle, la châtellenie d’Hommes est rattachée à celle de Gizeux ayant appartenu a la famille du poète Joachim du Bellay de 1315 à 1660.

Avant la Révolution, Hommes fait partie du diocèse d’Angers. Mais, à la Révolution et dans les deux décennies qui suivent, les rattachements administratifs d’Hommes connaissent diverses modifications. En 1793, Hommes fait partie du dictrict de Langeais ; en 1801 il fait partie de l’arrondissement de Chinon avant, en 1824, d’intégrer celui de Tours ; en 1793, Hommes fait partie du canton de Savigné et, depuis 1801, de celui de Château-la-Vallière. Ouf !


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Origine du nom 
     
     
  Anciennement "Houlmes", dérivé d'"ulmus", l'orme.

Cette étymologie peut suggérer que le site était largement couvert de bois d’ormes. Mais il faut aussi se souvenir que, au Moyen Age, le seigneur rendait la justice sous un noyer et, parfois aussi, sous un orme. Selon Olivier Martin (Histoire du Droit français – 1948) « la possession d'un orme par un seigneur est «enseigne de haute justice», c'est-à-dire fait présumer qu'il est haut justicier ».

Alors, Hommes au milieu des ormes ou bien Hommes lieu de haute justice ?

Pomme de discorde : doit-on écrire, et dire, le village ou le château « d’Hommes », ou bien le village ou le château « des Hommes » ? Les deux formes se rencontrent aussi bien dans le langage écrit que parlé. C’est vous qui choisissez …



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Lieux de culte 
     
     
  Construite en style néo-gothique au début de la seconde moitié du XIXe siècle, l’église d’Hommes est dédiée à saint Martin.

Hommes fait partie de la paroisse Bienheureuse Catherine Tekakwita, diocèse de Tours.
- - - - - - - - -
Catherine Tekakwita, Kateri en iroquois, est la première bienheureuse amérindienne du continent nord-américain. Iroquoise, elle est née à Ossernenon, où les saints Isaac Jogues, René Goupil et Jean de la Lande avaient versé leur sang pour la foi. Fille de chef, orpheline à l’âge de 4 ans, elle refusa d'être mariée et convertit celui qu'elle devait épouser. Cela lui vallu d’être réduite à l’esclavage. Après bien des péripéties, elle trouve refuge à la mission jésuite Saint-François-Xavier, sur le Saint-Laurent. Là, elle mènera une vie de prière et de travail exemplaire. Elle y mourra le 17 avril 1680, à l’âge de 23 ou 24 ans.

Kateri Tekakwita disait : « Qui est-ce qui m’apprendra ce qu’il y a de plus agréable à Dieu afin que je le fasse ».

En iroquois, Tekakwita, parfois écrit Tekakwhita ou Tekakwitha, signifie « celle qui avance en hésitant ».


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Description Géographique 
     
     
  Dans le département de l’Indre-et-Loire, à 35 kilomètres à l’ouest de Tours, Hommes fait étape entre Langeais et Rillé.

Le village d’Hommes est situé à l’extrême bordure est du finage de la commune.

Parmi les hameaux et lieux-dits : la Briche, Tirelière, la Cantine, le Crucheron, la Grande et la Petite Vignellerie, les Bons Temps, la Hottière, la Parinancelle …


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Divers 
     
     
  GENTILé
J’en devine qui ironisent : les habitants d’Hommes ne sont pas tous des Hommes, il y a aussi des Femmes … c’est facile. N’en déplaise aux facétieux, en parfaite conformité avec l’étymologie du nom de la commune , ce qui n’est pas toujours le cas, les hommes d’Hommes sont les Houlmois et les femmes d'Hommes sont les Houlmoises.
Oui, je sais, je l'ai fait un peu compliqué ... il eut été plus simple de dire que les habitants d'Hommes sont les Houlmois et les Houlmoises.

POPULATION
En 1793 : 900 habitants
En 1831 : 1 011 habitants
En 1851 : 925 habitants
En 1896 : 1 061 habitants
En 1906 : 972 habitants
En 1921 : 899 habitants
En 1954 : 900 habitants
En 1975 : 684 habitants
En 1982 : 673 habitants
En 1990 : 648 habitants
En 1999 : 664 habitants
En 2004 : 718 habitants

Combien de femmes à Hommes ?
En 1999, 50,3% des habitants d’Hommes étaient de sexe masculin et, par conséquent, 49,7% étaient de sexe féminin pour une moyenne nationale de 51,4%. A la même époque, 54,8% de la population de Tours était féminine. Par contre, à Verges, 56,2% de la population était masculine … normal !

HOTEL-RESTAURANT à HOMMES
A la jonction de la rue des Maisons rouges et de la rue de Langeais, l’hôtel du Printemps, cinq chambres, qui existait déjà au début du XXe siècle, a fermé ses portes depuis quelques temps déjà. Par contre, après le décès de sa propriétaire le restaurant a été repris, en début d’année 2008, par Laurence et Patrick . « Le Bouff’tard » est ouvert sept jours sur sept dans un décor sympathique, chaleureux et non dénué d’humour. Ce restaurant est complété par un bar-tabac-presse.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  RĂ©my LEMARCHAND

BONJOUR !
Merci de votre visite.

A part huit ou neuf villages avec lesquels j'ai une relation particulière, j'ai choisi de présenter des villages à l'histoire souvent chargée d'oubli et aux noms un tantinet insolites ou cocasses.

Le plus souvent, faute de littérature les concernant, hélas ! la présentation en est incomplète. Que l'on veuille bien m'en excuser. L'objectif n'est d'ailleurs pas d'être exhaustif, mais, plus modestement, de faire vivre ces villages. Vous pouvez m'y aider en m'adressant vos suggestions, remarques, infos en utilisant la boîte de dialogue ci-dessous. Pour me transmettre des photos, je vous indiquerai mon adresse électronique sur demande via cette boîte de dialogue. MERCI d'avance de vos contributions.

Merci de votre visite et bons voyages quelque part en France !

RĂ©my LEMARCHAND gčre aussi les localités suivantes :
Cierges - Soupir - Gland - Chapeau - Duranus - Elan - Autruche - FAUX - Son - Doux - Seuil - Pauvres - Longueville Sur Aube - Mery Sur Seine - Etrelles Sur Aube - Avon La Peze - Lentilles - Poivres - Salon - Deux Verges - Painblanc - Angoisse - Chateauvieux Les Fosses - Hommes - Chatte - Choux - Verges - Crottes En Pithiverais - Sos - Nicole - Sezanne - Gaye - Trecon - Pleurs - Granges Sur Aube - Anglure - Reveillon - Riche - Poil - Avoine - Bizou - La Chapelle Montligeon - Le Cercueil - Remy - Boulot - Fille Sur Sarthe - La Tombe - Contre - Folies - Y - Gorges - Vouille - La Villedieu Du Clain - Verrue - Folles - Mercy - Gland - Vaureal 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 

  Administratif  
  -
   
 
Auteur de la fiche "Hommes" : RĂ©my LEMARCHAND
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur Hommes

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


Hommes
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Centre > Indre-et-Loire > Hommes (37340)
Superficie (hectares)    29,6 km² 
Altitude (en mètres)    75 à 93 mètres 
Nom des habitants    Houlmois & Houlmoises