Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-mêmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


Remy
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Actualité 
     
voir les photos     
  MISES A JOUR de ce site
02/05/08 : rubrique "Géographie"
01/05/10 : Photo (vue de Rémy en 1919) & lien site internet de Rémy
15/07/11 : "Divers"

SITE INTERNET
C'est un vrai plaisir de visiter le site Internet du village de Rémy
www.remy62.fr


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Tourisme 
Bienvenue à Rémy !
     
     
 

 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Histoire 
     
     
  En 1268, Aubri, dit Maréchal, chevalier descendant d'Albéric Clément, maréchal de France sous Philippe-Auguste, et sa femme, Jacqueline de Montgermonde, vendirent les terres de Rémy au comte d'Artois, Robert II.

Ces terres resteront dans le domaine d'Artois jusqu'à la fin de la domination des Comtes de Bourgogne. C'est à cette époque que fut construit l'un des deux châteaux de Rémy, celui où séjourna la célèbre comtesse Mahaut d'Artois qui, en 1323, eu des bontés pour les pauvres de Rémy.

Ce château était situé sur la rive gauche de la Sensée, approximativement derrière la ferme Danel. Il fur nommé le "Bas Château" ou "Château des Archiducs".

Le domaine du Château des Archiducs comprenait un moulin qui sera annexé au domaine du Roy de France, d'où le nom actuel de "Moulin du Roy".

Ce château a été brûlé lors de guerres et a été laissé à l'abandon. En 1663, sur les albums de Croy, ce château était déjà en ruine.

En 1529, près de l'église, dans le centre du village, un autre château a été construit par dame Gosson de Halloy, épouse de Michel de Pressy, seigneur de Flencques. Ce château deviendra "Château des Sires de Rémy" qui porteront le titre de barons. La seigneurie devient baronnie.

Un moulin fut aussi construit au lieu actuel du "Moulin de Lannoy", Lannoy étant une désignation dérivée de Halloy cité plus haut.
Ce Château des Sires de Rémy sera brûlé par deux fois et reconstruit avant d'être définitivement détruit en 1917 lors de l'avance alliée de la fin de la Première Guerre mondiale.

Le dernier baron de Rémy fut le baron d'Aix. Derrière l'église se trouve d’ailleurs une tombe où figurent les noms de ceux qui y sont enterrés. (Voir dans cette fiche à la rubrique "Personnages célèbres").

Le domaine de Rémy, vendu comme Bien National, sera rendu à la famille sous l'Empire.

Le village fut entièrement détruit en 1914/18.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Origine du nom 
     
     
  Anciennement "Remi", mentionné en 1090, puis Remy au XVIIIe siècle, le nom de Rémy pourrait venir de "ram", c'est à dire "forêt", "bois". Ce qui signifierait que, jadis, Rémy aurait été cerné par les bois, les forêts.

Mais le nom de Rémy pourrait aussi venir du celte "RE" (rivière) ou bien encore du latin "REMILLUS" (lieu en pente).

Dans un cas comme dans l'autre, le village de Rémy semble avoir des origines très anciennes comme semble d'ailleurs l'attester le "y" final qui laisse présumer des origines gallo-romaines.

Cependant, ce "y" final n'a peut-être pas de signification particulière si l'on considère que, et tous les Rémois vous le diront, le prénom "Rémy" s'écrivait initialement "Remi" (sans accent sur le "e" et avec un "i" final), le "y" ne constituant alors, en quelque sorte, qu'une fioriture de calligraphie.

Une autre origine est avancée par certains : le prénom « Remi » serait une forme de « Remigius » qu’il faut probablement rattacher à « Remedius », « qui guérit ». Or, l’une des sources du village, la source Blaise, aurait eu pour vertu de guérir (Cf. rubrique « Lieux de culte »).


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Lieux de culte 
     
     
  Depuis la «restructuration» des paroisses, à la fin du XXe siècle, Rémy fait partie de la paroisse «Saint Vaast des Vallées de Scarpe et Sensée», du doyenné d’Arras.

L'église, dédiée à Saint Léger, a été totalement détruite pendant la 1ère guerre. Un bas-relief funéraire d’Estienne Boulenger, daté de 1435, n’a pas échappé à la destruction.

Sur le portail de l'ancienne église, était gravée la date de 1560.

Neveu de l'évêque de Poitiers, Léger ( ou Leodegarius) est né en 616 à Sarcinium (Neustrie). Evêque d'Autun, il a été martyrisé vers 679/680 en forêt de Lucheux près de l'actuel village de Sus-Saint-Léger. On le fête le 2 octobre.

L'église actuelle a été reconstruite dans la décennie qui a suivi la fin de la guerre. Elle conserve deux statues en bois du XVIe siècle, Sainte Barbe et un ange portant la couronne d’épines, classés par Les Monuments historiques le 12 juillet 1912 au titre d’objets.

Le dossier de sa reconstruction est conservé aux archives départementales du Pas-de-Calais, puisque bien communal depuis 1906.

*-*-*-*-*-*-*-*
La source Saint-Blaise, probablement l'actuelle Fontaine Grulotte, a été le but, au Moyen Age, de pèlerinages car son eau était réputée guérir les angines et les maux de gorge ! Il suffit parfois d'y croire ... Rappelons que Blaise, médecin puis évêque de Sébaste, en Arménie, a été martyrisé en 316.

Il y avait une autre source : voir à la rubrique "Description géographique".


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Description Géographique 
     
     
  Le village de Rémy objet de la présente fiche ne doit pas être confondu avec son homonyme, le village de Rémy, situé, lui, dans l’Oise, 5 km à l’est d’Estrées-Saint-Denis.

Le village de Rémy, dans le Pas-de-Calais, est situé 7 km au sud-est d’Arras, juste au nord de la route nationale 939, Arras-Cambrai.

Situé sur la rive gauche de la rivière la Sensée, affluent de l’Escaut, Rémy se trouve donc juste en limite de la Flandre alors que le village voisin, Haucourt, situé sur l’autre rive, est en Cambraisis.

La village de Rémy s’articule autour de quelques rues dont les principales sont la Grand-Rue, la rue de Vis, la rue des Tours (qui furent celles de l'un des château, mais qui n'existent plus), la rue de Cloude et la rue de la Fontaine Grutoire.

Mais il y a une autre source à Rémy, la source de la Brogne : un site légendaire assez curieux. C'est en fait un immense puits artésien dont le fond est constitué de sables mouvants. Au Moyen Âge ce site était craint car considéré comme maléfique. Une légende prétend qu'un jeune seigneur, qui semait l'effroi dans la région, y aurait été entraîné avec ses chevaux par une force mystérieuse et irrésistible puis englouti par les eaux. Le nom actuel de la Brogne viendrait du nom "Bronne", signifiant "fontaine" et issu du germanique "brunna". Ce site a été classé par arrêté ministériel du 10 décembre 1990 et inscrit à l'inventaire des Monuments Naturels.

Un peu au nord de Rémy coule la rivière Cojeul, affluent de La Sensée.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Personnages célèbres 
     
     
  En 1096, VIREL DE REMIS, chevalier, jouta au tournoi de l'Abbaye d'Anchin avant de partir aux croisades.

François Eugène Marie LAMORAL, Baron de Rémy, qui était, en 1789, Mayeur d'Arras, a été guillotiné en 1793 en place d'Arras.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Fêtes et manifestations 
     
     
  BROCANTE
Chaque année, début mai.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Associations 
     
     
  Si vous souhaitez présenter votre association ici, contactez-moi via la boîte de dialogue ci-dessous ou bien mes coordonnées Internet infra. A bientôt !

 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Divers 
     
     
  POPULATION
Rémy a été tragiquement marqué par la destruction complète du village en 1917.

En 1790 : 306 habitants
En 1831 : 427 habitants (maximum connu)
En 1911 : 252 habitants
En 1921 : 140 habitants
En 1968 : 151 habitants
En 1989 : 255 habitants
En 1999 : 265 habitants
En 2005 : 245 habitants
En 2008 : 256 habitants

MERCI BEAUCOUP à la mairie de Rémy qui a très gentiment accepté de me documenter. Tous les commentaires et suggestions sont les bienvenus. MERCI ENCORE !


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  Rémy LEMARCHAND

BONJOUR !
Merci de votre visite.

A part huit ou neuf villages avec lesquels j'ai une relation particulière, j'ai choisi de présenter des villages à l'histoire souvent chargée d'oubli et aux noms un tantinet insolites ou cocasses.

Le plus souvent, faute de littérature les concernant, hélas ! la présentation en est incomplète. Que l'on veuille bien m'en excuser. L'objectif n'est d'ailleurs pas d'être exhaustif, mais, plus modestement, de faire vivre ces villages. Vous pouvez m'y aider en m'adressant vos suggestions, remarques, infos en utilisant la boîte de dialogue ci-dessous. Pour me transmettre des photos, je vous indiquerai mon adresse électronique sur demande via cette boîte de dialogue. MERCI d'avance de vos contributions.

Merci de votre visite et bons voyages quelque part en France !

Rémy LEMARCHAND gère aussi les localités suivantes :
Cierges - Soupir - Gland - Chapeau - Duranus - Elan - Autruche - FAUX - Son - Doux - Seuil - Pauvres - Mery Sur Seine - Etrelles Sur Aube - Longueville Sur Aube - Avon La Peze - Lentilles - Salon - Poivres - Deux Verges - Painblanc - Angoisse - Chateauvieux Les Fosses - Hommes - Chatte - Choux - Verges - Crottes En Pithiverais - Sos - Nicole - Sezanne - Gaye - Trecon - Pleurs - Anglure - Granges Sur Aube - Reveillon - Riche - Poil - Avoine - Bizou - La Chapelle Montligeon - Le Cercueil - Remy - Boulot - Fille Sur Sarthe - La Tombe - Contre - Folies - Y - Gorges - Vouille - La Villedieu Du Clain - Verrue - Folles - Mercy - Gland - Vaureal 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 

  Adresses utiles  
  www.remy62.fr
   
 

  Administratif  
  CONSEILLERS MUNICIPAUX
Mme Annick DANEL
Mme Corine LESAGE
M. Roland COUVREUR
M. Marcel DUFAY
Mme Delphine DOMINIAK
M. Alain LIBERAL
M. Laurent BONNARD
Mme Emilie FORTUNATO
Mme Marie-Christine CARON
Mme Agnès SAUDEMONT
M. Guy GRADEL

   
 
Auteur de la fiche "Remy" : Rémy LEMARCHAND
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur Remy

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


Remy
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Nord-Pas-De-Calais > Pas-de-Calais > Remy (62156)
Nb d'habitants    245 (2005)
Superficie (hectares)    3,59 Km² 
Densité (h/km²)    74 (1999)
Altitude (en mètres)    42 à 71 
Nom des habitants    Rémynois & Rémynoises