Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-mêmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


Chatte
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Actualité 
     
voir les photos     
  MISES A JOUR
09/11/10 : "Origine du nom"
11/12/10 : "Origine du nom"

Aujourd'hui, 9 juillet 2012, Chatte est, parmi les 58 sites que je présente ici, le village le plus visité.

Merci de votre visite et désolé pour ceux qui attendaient autre chose ;-)


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Tourisme 
Chatte : un patrimoine extraordinairement varié !... et décent ...
     
     
  La commune de Chatte, comme tout le Grésivaudan dans lequel elle s'inscrit, présente un patrimoine humain, artisanal, naturel, gastronomique, touristique particulièrement varié et attrayant.

Le Jardin ferroviaire de Chatte, est l’un des plus grands réseaux ferroviaires miniatures d'Europe. En plein air, sur 1 600 m2, ce réseau ferroviaire de 1 100 m de voies présente 30 trains et 250 wagons à l'échelle 1/22e. Il faut aussi voir son petit musée du jouet et son jardin paysager (voir le lien Internet dans la rubrique "Adresses" tout en bas de cette page).

Il faut voir aussi son moulin à huile, vieux de plus de 200 ans ! et sa fontaine érigée en 1789 ...

Table d'orientation près de la chapelle sainte Philomène.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Histoire 
     
     
  On a retrouvé à Chatte des inscriptions gallo-romaines qui attestent que le site a été occupé depuis très longtemps déjà. Deux pierres de cette époque ont été incorporées à l’église actuelle lors de sa construction.

Au Moyen Age, Chatte s’est développé au pied de son château édifié au XIème siècle. Ce château est attesté au XIIème siècle mais ses éléments actuels datent des XIVème, XVème, voire XVIème siècles. Il domine toujours le village.

Le château a appartenu à une grande famille dauphinoise citée dès 1080, les Clermont de Chatte dont l’un des membres, Saint Amédée (1110 – 1158), fut évêque de Lausanne (Cf. rubrique "Personnages célèbres")

Au XIVème siècle, le château entre dans la mouvance delphinale. En 1672, il devient propriété des Boffin, seigneurs de la Sône, puis du marquis de la Roque en 1788.

En juin 1794, le château de Chatte est mis en vente comme bien national. Il est vendu en 1796 à sept propriétaires sans fortune, d’où son nom de « château des pauvres » conservé jusqu’à nos jours. Toutefois, une source suggère que les propriétaires des lieux auraient eu l'habitude de recevoir et nourrir au château tous les pauvres des environs. Dès lors, le château de Chatte serait devenu le "Château des pauvres". Mais attention, cette suggestion, tout en étant parfaitement plausible, n'est pas la plus répandue. Alors ...

La lignée des Clermont s’est éteinte en 1796.

Pendant les Guerres de Religion, Chatte a été le théâtre de combats acharnés pendant plus de trente ans.

En 1814 et 1815, les troupes autrichiennes se sont installées chez les habitants, les officiers logeant chez le notaire, Maître Brun.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Origine du nom 
     
     
  Le nom « Casta », du Latin « castus », « exempt de, pur de », apparaît au IXe siècle, dans le « Cartulaire de Saint Barnard de Romans », puis il évolue tout naturellement vers « Chaste », "pur", pour, en 1790, devenir Chatte.

Mais, les Chattes (du Latin « chatti ») étaient un peuple germanique établi, au début de l’ère chrétienne, dans l’actuelle Hesse (Hattes) et dans la Franconie au dessus de Main.

Rien à voir donc, ne vous en déplaise, avec le latin "catta", "chatte". Quoique ... pas si sûr ! En effet, au XIVe siècle, en Picard, "catte" signifie "chatte". Mais nous sommes un peu loin de la Picardie. Alors ?

Ainsi donc, si le nom de Chatte semble avoir plus un rapport avec la pureté, la chasteté, ou bien avec la très ancienne Germanie, qu’avec le félin domestique, cela reste à confirmer.



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Lieux de culte 
     
     
  Supprimée à la Révolution, la liberté de culte n’a été rétablie qu’en 1804.
L'église paroissiale, de style néo-classique, a été construite en 1842 en remplacement d'un bâtiment converti en chapelle.

La paroisse compte plusieurs chapelles, dont la chapelle Sainte Philomène, construite en 1880, de style néo-gothique, ainsi qu'un oratoire dédié à la Vierge et six belles croix de carrefours.

La commune de Chatte fait partie de la paroisse saint Luc du sud Grésivaudan, diocèse de Grenoble.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Description Géographique 
     
     
  Dans le département de l’Isère (38), quatre kilomètres à l’ouest de Saint-Marcelin, la commune de Chatte comprend, notamment, les hameaux et lieux-dits Château Bernard, Combe Muguet, Foras, Girardière, La Croisée, Le Girard, Les Boudillons, Les Carmes, Malatras …
Chatte fait partie de la communauté de communes du Pays de Saint-Marcellin.
La noix, parmi d'autres, n'est pas la seule richesse de Chatte. Ici comme dans toute la région, les habitants ont vécu du coton.
Ainsi, il y avait, à Chatte, des filatures de soie dont quelques photos du début du XXe siècle gardent le souvenir.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Personnages célèbres 
     
     
  Saint Amédée, dit Amédée de Lausanne, est né (en 1110 ?) au château de Chatte, dit « château des Pauvres ». A 18 ans, avec son père veuf, il quitte Chatte pour aller à Clairvaux où il est formé par saint Bernard lui-même. Plus tard, il est appelé à diriger les moines de l'abbaye de Hautecombe en Savoie. Elu évêque de Lausanne, il regarde comme deux oeuvres capitales de son ministère l'éducation de la jeunesse et la formation d'un clergé fervent et éclairé. Amédée de Lausanne décède en 1158. Il est fêté le 30 août à Chambéry, en Tarentaise et en Maurienne, mais Annecy le fête le 1er septembre.

 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Divers 
     
     
  GENTILé
Les habitants de Chatte sont tout simplement les Chattois et les Chattoises.

POPULATION :
En 1794 : 1773 habitants
En 1806 : 2105 habitants
En 1861 : 2347 habitants
En 1901 : 1852 habitants
En 1928 : 1562 habitants
En 1990 : 2347 habitants
En 1999 : 2445 habitants / Densité : 107 habitants/Km²
En 2005 : 2487 habitants

MEDIATHEQUE
Chatte bénéficie d’une médiathèque de construction récente proposant 6 500 livres et 4 postes Internet accessibles au public.

>>>> MISE EN GARDE <<<<
Visiter Chatte est un réel plaisir mais il est vivement conseillé aux parents de ne pas laisser les enfants y aller seuls via Internet. Pour ne pas avoir de surprise à caractère pornographique il faut, pour lancer la recherche, ajouter GRESIVAUDAN ou bien ISERE à CHATTE. Après, c'est vous qui voyez ...


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  Rémy LEMARCHAND

BONJOUR !
Merci de votre visite.

A part huit ou neuf villages avec lesquels j'ai une relation particulière, j'ai choisi de présenter des villages à l'histoire souvent chargée d'oubli et aux noms un tantinet insolites ou cocasses.

Le plus souvent, faute de littérature les concernant, hélas ! la présentation en est incomplète. Que l'on veuille bien m'en excuser. L'objectif n'est d'ailleurs pas d'être exhaustif, mais, plus modestement, de faire vivre ces villages. Vous pouvez m'y aider en m'adressant vos suggestions, remarques, infos en utilisant la boîte de dialogue ci-dessous. Pour me transmettre des photos, je vous indiquerai mon adresse électronique sur demande via cette boîte de dialogue. MERCI d'avance de vos contributions.

Merci de votre visite et bons voyages quelque part en France !

Rémy LEMARCHAND gère aussi les localités suivantes :
Cierges - Soupir - Gland - Chapeau - Duranus - Elan - Autruche - FAUX - Son - Doux - Seuil - Pauvres - Longueville Sur Aube - Mery Sur Seine - Etrelles Sur Aube - Avon La Peze - Lentilles - Poivres - Salon - Deux Verges - Painblanc - Angoisse - Chateauvieux Les Fosses - Hommes - Chatte - Choux - Verges - Crottes En Pithiverais - Sos - Nicole - Sezanne - Gaye - Trecon - Pleurs - Granges Sur Aube - Anglure - Reveillon - Riche - Poil - Avoine - Bizou - La Chapelle Montligeon - Le Cercueil - Remy - Boulot - Fille Sur Sarthe - La Tombe - Contre - Folies - Y - Gorges - Vouille - La Villedieu Du Clain - Verrue - Folles - Mercy - Gland - Vaureal 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 

  Adresses utiles  
  http://www.arumbaya.com/rubriq
http://www.jardin-ferroviaire.
http://www.spiritualite-chreti
http://www.chatte-brettheim.de
   
 

  Administratif  
  Mairie :
30, place du Champ de Mars - 38160 CHATTE
Tel : 04 76 38 45 30 --- Fax : 04 76 38 59 39
.
   
 
Auteur de la fiche "Chatte" : Rémy LEMARCHAND
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur Chatte

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


Chatte
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Rhône-Alpes > Isère > Chatte (38160)
Nb d'habitants    2487 (2005)
Altitude (en mètres)    280 m à la mairie 
Nom des habitants    Chattois & Chattoises 
Jumelage    BRETTHEIM (au sud-sud-ouest de Rothenburg/Tauber, Allemagne)
&
RONCON (au nord de Vérone, Italie,)