Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-mêmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


Folles
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Actualité 
     
voir les photos     
  Mises à jour de cette présentation
* 28/06/08 : rubrique "Divers"
* 10/10/08 : photos
* 08/05/09 : "Origine du nom"



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Tourisme 
Bien fol est qui ignore Folles !
     
     
  * Station mésolithique aux Nardières.
* Dolmen de Monteil, cadastré E.2228 p, actuellement situé dans un domaine privé, classé par arrêté du 7 mai 1945
* Dolmen de Goudours.
* Sépulture gallo-romaine au Pont-Mazéras

L’église saint Blaise, construite au XIIème siècle et reconstruite à la fin XVème a été classée à l’inventaire des Monuments historiques. Observer le portail du XIIIème siècle, son clocher massif XVIIème.

Le cimetière recèle des croix gothiques du XVe siècle ainsi que quelques pierres tombales remarquables.

La commune de Folles s'enorgueillit de partager avec la commune de Bersac-sur-Rivalier, le viaduc ferroviaire de Rocherolles, sur la ligne Limoges-Toulouse, construit de 1852 à 1854 en pierres taillées de granit bleu, long de 187 mètres, lequel, en son temps, avec ses 54,60 mètres de haut, fut l'ouvrage le plus haut de France. Hélas, l'accès en est actuellement quelque peu délicat.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Histoire 
     
     
  Si l’on en croit les vestiges retrouvés sur le site (voir la rubrique « Tourisme »), Folles a été occupé depuis très longtemps.

Cependant, la littérature est assez pauvre et se contente le plus souvent de signaler rapidement que Folles dépendait de la cure de Rançon, elle-même rattachée à l’abbaye de Bénévent (Creuse), déjà citée en 1080 et confiée aux chanoines réguliers de Saint-Augustin.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Origine du nom 
     
     
  Non, même s'il viendrait de "fou", le nom du village de Folles n'a rien à voir avec la folie, ou si peu.

Il est assez communément admis que le nom du village de Folles viendrait tout simplement de l'ancien français "fayard, fouteau, fou", issu du latin "fagus", qui signifie "plantation de grands arbres", et plus particulièrement de hêtres. Ce qui suggère qu'à l'origine le village aurait été entouré d'une hêtraie suffisamment conséquente pour avoir marqué les esprits de ses premiers habitants.

Mais il n’y a pas loin de Folles à Folies, dans la Somme.

Or, des recherches sur l’origine du nom de ce village de Folies (voir lien en bas de cette page) font apparaître qu’en toponymie, « Folies » peut être rapproché du latin « feuillée », signifiant « abri de feuillage, petite maison, cabane ». Mais, toujours en toponymie, « Folies » peut aussi évoquer une « construction dispendieuse, extravagante, un peu folle ».

Dès lors, on se perd en conjectures : Folles aurait-il été entouré d’une forêt de hêtre ? Folles serait-il né d’une maison de fortune ou bien de la maison d’un fortuné ? Et pourquoi ces hypothèses ne se combineraient-elles pas ?

Au XVIIIe siècle (Cassini), le nom du village de Folles s’écrivait sans le «S» final.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Lieux de culte 
     
     
  L’église, du XIIe siècle, reconstruite à la fin du XVe siècle, dédiée à saint Blaise, fait partie de la paroisse Saint-Pierre et Saint-Paul.

Il s’agit, ici, non pas de Blaise d’Amorium, mais de Blaise de Sébaste qui aurait vécu en Arménie. Médecin choisi comme évêque de Sébaste, il installa sa résidence épiscopale dans une caverne dans laquelle il guérissait aussi bien les hommes que les animaux. Lorsque le gouverneur de Cappadoce voulut noyer Blaise dans un étang, celui-ci se mit à marcher sur les eaux. Revenu sur la berge, Blaise fut décapité.
Dans l’iconographie, saint Blaise est reconnaissable aux deux cierges croisés qu’il tient dans ses mains.
Saint Blaise est le patron des animaux, des cardeurs, des menuisiers, des meuniers, des tailleurs d’habits et des tisserands. On invoque saint Blaise contre les mots de gorge.
Un dicton : si le jour de la saint Blaise est serein, bon temps pour le grain.
Et Blaise est célébré le 3 février, c’est pourquoi la fête patronale de Folles a traditionnellement lieu au tout début de février.

Les messes sont dites par roulement dans chacune des églises de la paroisse.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Description Géographique 
     
     
  Dans le canton de Bessines-sur-Gartempe, communauté de communes "Ardour-Rivallier-Gartempe", arrondissement de Bellac, Folles est situé à l’extrême nord du département de la Haute-Vienne, sur la rivière Gartempe, à 42 kilomètres au nord de Limoges en direction de Châteauroux, non loin du département de la Creuse.

Folles est arrosé par la Gartempe, rivière qui prend sa source sur la commune de Peyrabout, dans le département de la Creuse, et se jette dans la rivière Creuse à proximité de la Roche-Posay, dans le département de la Vienne, après un parcours de 190 kilomètres.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Personnages célèbres 
     
     
  Adrien TIXIER
Fils d’un maréchal-ferrant, Adrien Tixier est né à Folles le 31 janvier 1893. Ayant participé aux combats de la Première Guerre mondiale, au cours de la Seconde Guerre mondiale il rejoint le général de Gaulle à Londres. Chargé de diverses missions auprès des Etats-Unis, il est apprécié par l’administration Roosvelt. Après avoir été ministre des Affaires sociales, il est nommé ministre de l’Intérieur en 1944 par le général de Gaulle, dans le Gouvernement provisoire de la République française. En septembre 1945 il est élu conseiller général du canton de Bessines-sur-Gartempe puis député de la Haute-Vienne sous l’étiquette socialiste. Il préside le Conseil général de la Haute-Vienne. Mais Adrien Tixier siège peu de temps. En effet, il décède quelques mois plus tard, le 18 février 1946, à l’âge de 53 ans.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Divers 
     
     
  GENTILE
J’en devine qui ironisent, qui se gaussent, et qui pensent que les habitants de Folles sont des « fous ». Non, pas tous ! Les habitants de Folles sont beaucoup plus simplement les Follois et les Folloises.

POPULATION
J’en devine qui ironisent, qui se gaussent, et qui pensent que les habitants de Folles sont des « fous ». Non, pas tous ! Les habitants de Folles sont beaucoup plus simplement les Follois et les Folloises

En 1806 : 1457 habitants
En 1886 : 1726 habitants
En 1901 : 1659 habitants
En 1946 : 1041 habitants
En 1968 : 864 habitants
En 1982 : 685 habitants
En 1990 : 593 habitants
En 1999 : 508 habitants (soit une densité de 16 habitants/km²)
En 2006 : 506 habitants

AGENCE POSTALE
A défaut d'un bureau de Poste, Folles a encore une agence postale communale. Pour combien de temps ?


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  Rémy LEMARCHAND

BONJOUR !
Merci de votre visite.

A part huit ou neuf villages avec lesquels j'ai une relation particulière, j'ai choisi de présenter des villages à l'histoire souvent chargée d'oubli et aux noms un tantinet insolites ou cocasses.

Le plus souvent, faute de littérature les concernant, hélas ! la présentation en est incomplète. Que l'on veuille bien m'en excuser. L'objectif n'est d'ailleurs pas d'être exhaustif, mais, plus modestement, de faire vivre ces villages. Vous pouvez m'y aider en m'adressant vos suggestions, remarques, infos en utilisant la boîte de dialogue ci-dessous. Pour me transmettre des photos, je vous indiquerai mon adresse électronique sur demande via cette boîte de dialogue. MERCI d'avance de vos contributions.

Merci de votre visite et bons voyages quelque part en France !

Rémy LEMARCHAND gère aussi les localités suivantes :
Cierges - Soupir - Gland - Chapeau - Duranus - Elan - Autruche - FAUX - Doux - Seuil - Son - Pauvres - Longueville Sur Aube - Mery Sur Seine - Etrelles Sur Aube - Avon La Peze - Lentilles - Salon - Poivres - Deux Verges - Painblanc - Angoisse - Chateauvieux Les Fosses - Hommes - Chatte - Choux - Verges - Crottes En Pithiverais - Sos - Nicole - Sezanne - Gaye - Trecon - Pleurs - Anglure - Granges Sur Aube - Reveillon - Riche - Poil - Avoine - Bizou - La Chapelle Montligeon - Le Cercueil - Remy - Boulot - Fille Sur Sarthe - La Tombe - Contre - Folies - Y - Gorges - Vouille - La Villedieu Du Clain - Verrue - Folles - Mercy - Gland - Vaureal 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 

  Administratif  
  -
   
 
Auteur de la fiche "Folles" : Rémy LEMARCHAND
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur Folles

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


Folles
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Limousin > Vienne (Haute) > Folles (87250)
Nom des habitants    Voir la rubrique "Divers"