Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-mêmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


Reveillon
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Actualité 
     
voir les photos     
  MISES A JOUR de cette présentation
29/04/09 : "Géographie" et photos
27/07/09 : Photos
06/07/11 : Photos


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Tourisme 
Un Réveillon sympathique en Brie champenoise ...
     
     
  LE CHATEAU
Le château de Réveillon, de style Henri IV, et dont on notera l’importance des communs, a été construit à l’emplacement d’un ancien château fort.

La construction a été commencée au début du XVIIe siècle (1607) par Claude II d'Ancienville. Elle a été achevée au milieu du XVIIIe siècle par Jules Robert de Cotte, architecte du roi, celui-là même qui aménagea, de 1720 à 1740, le salon Louis XV du «Cabinet des Médailles» ou «Cabinet de France». Le vaste parc du château date de la seconde moitié du 17e siècle, il est caractéristique des jardins à la française (Sources : Monuments historiques)

Le château a été classé par arrêté du 8 juin 1948. L’ensemble du domaine, parties architecturées et jardin (cadastrés A 127 à 129, 132, 138, 139, 144 ; ZB 13, 36 ; ZC 32), a été classé par arrêté du 9 août 1996.
Réveillon a été habité au 18ème siècle par René-Louis Voyer de Paulmy (18-10-1694/26-01-1757), marquis d’Argenson , ministre des Affaires étrangères sous Louis XV, et par Jules Robert de Cotte. A la fin du XIXe siècle, il a été propriété de Madeleine Lemaire qui y a accueilli Marcel Proust qui s’est d’ailleurs inspiré de la propriétaire des lieux pour écrire son livre « Les plaisirs et les jours ».
Alors propriété de Jean Herbelin, le château a également reçu Alexandre Dumas fils, Anatole France et un hôte un tantinet particulier, le guépard de Sarah Bernhard.

EGLISE et ses abords
L'église et ses abords ombragés, avec l'ancien lavoir découvert ainsi que la longue allée qui conduit au château, constituent un ensemble particulièrement agréable et paisible qui mérite l’attention du promeneur.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Histoire 
     
     
  Si l'on en croit l'origine gallo-romaine possible du nom du village, Réveillon aurait été habité depuis très longtemps.
En fait, l’histoire du village de Réveillon semble se confondre avec l’histoire de son château. Et les historiens, bien plus soucieux de la vie du château, ont fait bien peu de cas, ici comme dans bien d’autres villages de France, de l’histoire du village de Réveillon lui-même.
Toutefois, un fait d’arme y a été accompli au cours de la Seconde Guerre mondiale tel qu’un imposant monument le rappelle, à la sortie du village en direction de Villeneuve-la-Lionne : « Ici, le 13 juin 1940, les artilleurs du 58e R.A.D. et de la 27e Division alpine se sont sacrifiés pour le salut des troupes qui descendaient de la Marne ». De fait, ce sont 1200 soldats qui sont morts au combat pendant cette bataille du 13 juin 1940 et dont il fait souvenir chaque année.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Origine du nom 
     
     
  Vers 1252 : Rivillon
Vers 1518 :Roullon, paroisse de Villeneuve-la-Lyonne
Vers 1784 : Revillon (selon Courtalon), Reveillon (suivant Cassini)

Alors que de nombreuses hypothèses sont formulées, il semblerait que le village tire son nom, tout simplement, du "ru Villon" qui le traverse et alimente, avec beaucoup de parcimonie, les fossés et douves du château. En effet, le "ru Villon" se prononçait, en "vieux françois", le "reu Villon". Alors, de "Reu Villon" à "Réveillon", il n'y a qu'un pas ... pas si sûr ! Nous y reviendrons ...


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Lieux de culte 
     
     
  L'église de Réveillon, dédiée à saint Mesmin, fait partie de la paroisse "Le Grand Morin", diocèse de Châlons-en-Champagne.

C'est par erreur que certains ouvrages indiquent que l'église de Réveillon est placée sous le patronage de saint Fiacre. C'est l'église de Neuvy qui est dédiée à saint Fiacre (sources : Evêché de Châlons-en-Champagne).

Edifiée aux XVII et XVIIIe siècles, elle a été en partie restaurée en 1988 tel que cela est indiqué, sans soin, dans l’ancien Å“il-de-bÅ“uf situé au-dessus du portail principal. On observera que ses vitraux, détruits, ont été remplacés par des verres blancs posés sur des cadres en bois. Elle renferme une statue funéraire du XVIe siècle.

Le cimetière se trouve en haut de la rue du Bois Rousseau, en impasse. Très spacieux et bien entretenu, ce cimetière conserve des tombes très anciennes alors que, dans bien d’autres cimetières, ces vieilles sépultures auraient été supprimées depuis bien longtemps déjà. Bon nombre de tombes datent du début du XXe siècle, mais il y en a de plus anciennes encore, notamment celle de Louise Virginie Roland, décédée le 12 novembre 1853 à l’âge de 5 ans, et celle d’Eugénie Laurenceau, décédée le 20 mars 1843 à l’âge de 16 ans 1/2. Souhaitons que Réveillon conserve longtemps ces témoignages de son passé.



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Description Géographique 
     
     
  A l'extrême sud-ouest du département de la Marne, presqu'en bordure de la route d'Esternay à la Ferté-Gaucher (Seine-et-Marne) le village marnais Réveillon fait partie du canton d'Esternay, arrondissement d'Epernay.

Réveillon est l'une des quinze communes de la "Communauté de communes des Portes de Champagne" qui fait une transition entre le pays de Brie et celui de Champagne.

Curiosité, la commune de Réveillon a la forme d’un disque presque parfait dont le centre serait au sud-est de Réveillon, à la pointe nord du bois de la Garenne de Réveillon. Très étonnant !

Parmi les lieux-dits de la commune : les Bordes, ferme de Vieuville, ferme de Courtenot, ferme de la Tuilerie, la Butte à Chien, le Champ Fêtu …

Les bordes étaient de petites fermes, des métairies, établies dans les environs immédiats d’une seigneurie à fournir au maître les légumes et la volaille.,

Ne pas confondre le Réveillon marnais avec un autre village Réveillon situé, lui, dans le département de l'Orne.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Divers 
     
     
  GENTILé
J’en devine qui ironisent sur le nom des habitants du village de Réveillon et qui les soupçonnent d’être des «réveillonneurs», voire des «fêtards». Mais trêve de billevesées, certains habitants de Réveillon ne savent tout simplement pas comment ils s’appellent ! L’un d’eux se hasarde sans conviction à suggérer qu’ils s’appelleraient les Réveillonnais et Réveillonnaises. Et il a raison !

POPULATION
En 1794 : 125 habitants
En 1846 : 277 habitants
En 1901 : 187 habitants
En 1946 : 119 habitants
En 1962 : 105 habitants
En 1968 : 109 habitants
En 1975 : 91 habitants
En 1982 : 97 habitants
En 1990 : 103 habitants
En 1999 : 106 habitants
En 2004 : 123 habitants


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  Rémy LEMARCHAND

BONJOUR !
Merci de votre visite.

A part huit ou neuf villages avec lesquels j'ai une relation particulière, j'ai choisi de présenter des villages à l'histoire souvent chargée d'oubli et aux noms un tantinet insolites ou cocasses.

Le plus souvent, faute de littérature les concernant, hélas ! la présentation en est incomplète. Que l'on veuille bien m'en excuser. L'objectif n'est d'ailleurs pas d'être exhaustif, mais, plus modestement, de faire vivre ces villages. Vous pouvez m'y aider en m'adressant vos suggestions, remarques, infos en utilisant la boîte de dialogue ci-dessous. Pour me transmettre des photos, je vous indiquerai mon adresse électronique sur demande via cette boîte de dialogue. MERCI d'avance de vos contributions.

Merci de votre visite et bons voyages quelque part en France !

Rémy LEMARCHAND gère aussi les localités suivantes :
Cierges - Soupir - Gland - Chapeau - Duranus - Elan - Autruche - FAUX - Son - Doux - Seuil - Pauvres - Longueville Sur Aube - Mery Sur Seine - Etrelles Sur Aube - Avon La Peze - Lentilles - Poivres - Salon - Deux Verges - Painblanc - Angoisse - Chateauvieux Les Fosses - Hommes - Chatte - Choux - Verges - Crottes En Pithiverais - Sos - Nicole - Sezanne - Gaye - Trecon - Pleurs - Granges Sur Aube - Anglure - Reveillon - Riche - Poil - Avoine - Bizou - La Chapelle Montligeon - Le Cercueil - Remy - Boulot - Fille Sur Sarthe - La Tombe - Contre - Folies - Y - Gorges - Vouille - La Villedieu Du Clain - Verrue - Folles - Mercy - Gland - Vaureal 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 

  Administratif  
  Conseillers municipaux
(et suffrages obtenus)
Mme CAROLINE LANTENOIS 64
Mme FRANCOISE ALIANE 62
Mme ANNIE DOUDET 62
Mme CHRISTINE GORLICKI 62
M. JEAN-MARIE LEMEY 61
M. JEAN-PIERRE DOUDET 59
Mme Viviane ARNOUX 59
Mme Marie-Charlotte RAMAT 59
Mme NADINE GIORGETTI 57
Mme GHANOU ALIANE 57
Mme CATHY BONJEAN 56

   
 
Auteur de la fiche "Reveillon" : Rémy LEMARCHAND
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur Reveillon

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


Reveillon
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Champagne-Ardenne > Marne > Reveillon (51310)
Superficie (hectares)    6,72 km² 
Altitude (en mètres)    190 
Nom des habitants    Les habitants de Réveillon ne connaissent pas leur gentilé.