Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-mêmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


Deux Verges
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Actualité 
     
voir les photos     
  MISES A JOUR de ce site
07/12/08 : rubriques "Origine du nom" & "Géographie"
20/04/09 : "Lieu de culte" & photos
21/07/10 : "Actualité"

2010, année jacquaire
Deux-Verges étant une étape vers Compostelle, soulignons que 2010 est une année jacquaire.
Lorsque la saint Jacques, célébrée le 25 juillet, coïncide avec un dimanche l'année est dite "jacquaire". Et c'est le cas tous les 6 ans, 5 ans, 6 ans et 11 ans. Ainsi, 2010 est une année jacquaire et la prochaine sera en ... 2021 !


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Tourisme 
Deux-Verges : un petit coin de paradis en Aubrac !
     
     
  Ces dernières années, le village a été restauré : mairie-école, presbytère, four à pain, croix … La place du bourg a été embellie pour mieux vous accueillir.

En Aubrac, au départ de Deux-Verges :

* randonnées pédestres et V.T.T., notamment vers le Puy de la Tuile à 9 km et le circuit dit «Tour du canton» qui permet de découvrir une faune et une flore particulièrement riches (On peut y voir 5 variétés de la lycopode, plante très rare).

* sans aller loin : magnifiques panoramas, nombreuses croix de chemin en pierre, joliment travaillées (voir photos), dont certaines ont jalonné le chemin des pèlerins en route vers Saint-Jacques de Compostelle.

* pêche à la truite, notamment, dans le ruisseau du Remontalou (asticots interdits et taille minimum 20 cm !)

>> Pour plus d’infos, visitez le site Internet «Chaudes-Aigues» dont le lien vous est proposé dans les adresses tout à fait en fin de fiche.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Histoire 
     
     
  Les plus anciennes traces de la présence humaine dans les monts du Cantal datent de la fin de la fin de l'époque magdalénienne, il y a environ 15 000 ans (Surmely, 1998). Cette présence humaine sur les hauteurs s'expliquerait par la disparition des glaciers, le radoucissement du climat qui ont rendu la montagne attractive pour l'homme.

De là à dire que le village de Deux-Verges existait il y a 15 000 ans ... Non ! Ce serait tout de même aller un peu vite en besogne. Mais on peut raisonnablement envisager une présence humaine assez ancienne sur le site.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Origine du nom 
     
     
  Le village de Deux-Verges avait déjà ce nom au début du XVIIIe siècle. Mais depuis quand ?

S’agissant de l’origine de ce nom de village, jusqu’à plus ample informé, tous les fantasmes semblent envisageables :

* La verge est une baguette.
* Au pluriel, les verges sont des instruments traditionnels de châtiment corporel.
* La verge est la tige centrale d'une ancre de marine.
* Le terme de verge s'emploie aussi en horlogerie.
* C’est une unité de longueur dont la valeur à varié au cours de l'histoire. Bien que tombée en désuétude dans le reste de la francophonie, elle est encore fréquemment utilisée au Canada (1 verge = 0,9144 m), et sert également d'unité de mesure au jeu de cricket.
* En botanique, la verge d'or est l'autre nom de la solidage, une plante médicinale.
* On sait aussi que la commune de Sainte-Verge, dans les Deux-Sèvres, tire son nom d’une légende relatant la vie d'une jeune bergère appelée "Verge", qui aurait vécu au IVe siècle, dans un domaine nommé la Forêt. Mais cela se passe à 525 kilomètres de là !
* Oui, ne l’oublions pas, ce peut être … aussi l’organe sexuel masculin !
* Et bien d'autres sens encore : épée fine du moyen âge, verge de fauconnerie, ancienne mesure agraire ...

Eh bien, que nenni, vous n’y êtes point ! Deux-Verges vient tout simplement du fait que, sur le territoire de la commune, deux sources se rejoignent, celles des Vergnes et de Montozes, au pied du Puy de la Tuile qui culmine à 1280 mètres, pour former le ruisseau de Remontalou (ruisseau à truites) qui contourne le village par l’est et arrose Chaudes-Aiges ! C’est bien plus poétique que tout ce que vous aviez pu imaginer, n’est-ce pas ?


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Lieux de culte 
     
     
  Prieuré séculier dépendant, au XIIe siècle, du monastère, puis de l'évêché de Saint-Flour.

Croix de pierre indiquant le passage des pèlerins vers Saint-Jacques-de-Compostelle.

Eglise de style roman de construction récente semble-t-il.

Deux-Verges fait partie du secteur paroissial de Chaudes-Aigues.

Le cimetière est situé très à l’écart du village au croisement à gauche de la route de la Malevieille, en face de la route de Boussols.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Description Géographique 
     
     
  Deux-Verges est l’une des deux-cent-soixante communes du département du Cantal, une douzaine de kilomètres au sud de Chaudes-Aigues, à quelques enjambées seulement du département de la Lozère.

A deux kilomètres au sud-ouest du village se situent le hameau et le bois de «la Malvieille». En très vieux français, vers 1175, la «vieillette» était une vieille femme. Ainsi, donc, ce hameau et ce bois sont-ils dits de "la mauvaise vieille femme».

Lorsque Toinette HERMENE est née dans ce hameau, le 3 octobre 1696, son nom s'écrivait "Mallevieille". Ce qui ne change rien à l'étymologie.

La commune de Deux-verges fait partie du canton de Chaudes-Aigues, arrondissement de Saint-Flour. Son territoire est essentiellement montagneux et boisé et son activité est tournée vers l’élevage de la race Aubrac, une vache appréciée à la fois pour ses qualités bouchères et laitières.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Personnages célèbres 
     
     
  On ne peut pas parler de célébrité, mais c'est l'occasion de citer, parmi les plus anciennes familles connues de Deux-Verges, la famille Hermene dont la présence dans le village est établie au moins depuis 1676 !

 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Divers 
     
     
  GENTILé
Comme à Verges, les habitants de Deux-Verges sont les Bergearels (en patois local).

POPULATION
En 1794 : 179 habitants
En 1800 : 102 habitants
En 1841 : 216 habitants
En 1962 : 52 habitants
En 1968 : 63 habitants
En 1975 : 64 habitants
En 1982 : 69 habitants
En 1990 : 59 habitants
En 1999 : 61 habitants (soit 5 habitants/Km²)
En 2005 : 62 habitants ????

Combien d’hommes à Deux-Verges ?
En 1999, 48,6% de la, population nationale était masculine. Par contre, à Deux-Verges, à la même époque, 55,7% étaient des hommes … normal ! Même constat à Verges avec 56,2% d’hommes et Gland (Yonne) qui fait très fort avec 58,7% d’hommes. Par contre, Gland (Aisne) est presque dans la moyenne nationale avec 50,7% d’hommes.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  Rémy LEMARCHAND

BONJOUR !
Merci de votre visite.

A part huit ou neuf villages avec lesquels j'ai une relation particulière, j'ai choisi de présenter des villages à l'histoire souvent chargée d'oubli et aux noms un tantinet insolites ou cocasses.

Le plus souvent, faute de littérature les concernant, hélas ! la présentation en est incomplète. Que l'on veuille bien m'en excuser. L'objectif n'est d'ailleurs pas d'être exhaustif, mais, plus modestement, de faire vivre ces villages. Vous pouvez m'y aider en m'adressant vos suggestions, remarques, infos en utilisant la boîte de dialogue ci-dessous. Pour me transmettre des photos, je vous indiquerai mon adresse électronique sur demande via cette boîte de dialogue. MERCI d'avance de vos contributions.

Merci de votre visite et bons voyages quelque part en France !

Rémy LEMARCHAND gère aussi les localités suivantes :
Cierges - Soupir - Gland - Chapeau - Duranus - Elan - Autruche - FAUX - Son - Doux - Seuil - Pauvres - Longueville Sur Aube - Mery Sur Seine - Etrelles Sur Aube - Avon La Peze - Lentilles - Poivres - Salon - Deux Verges - Painblanc - Angoisse - Chateauvieux Les Fosses - Hommes - Chatte - Choux - Verges - Crottes En Pithiverais - Sos - Nicole - Sezanne - Gaye - Trecon - Pleurs - Granges Sur Aube - Anglure - Reveillon - Riche - Poil - Avoine - Bizou - La Chapelle Montligeon - Le Cercueil - Remy - Boulot - Fille Sur Sarthe - La Tombe - Contre - Folies - Y - Gorges - Vouille - La Villedieu Du Clain - Verrue - Folles - Mercy - Gland - Vaureal 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 

  Adresses utiles  
  http://www.chaudesaigues.com/p
   
 

  Administratif  
  Mairie
Le Bourg - 15110 DEUX-VERGES
Tél. 04 71 23 52 70
(lundi après-midi)
Tél. mairie : 04 71 23 52 70
.
N° INSEE de la commune : 15060
   
 
Auteur de la fiche "Deux Verges" : Rémy LEMARCHAND
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur Deux Verges

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


Deux Verges
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Auvergne > Cantal > Deux Verges (15110)
Nb d'habitants    61 (1999)
Superficie (hectares)    11,2 Km² 
Densité (h/km²)    5 (1999)
Altitude (en mètres)    de 959 à 1286  
Nom des habitants    Bergeareles (en patois local)