Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-mêmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


Boulot
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Actualité 
     
voir les photos     
  MISES A JOUR de ce site
27/07/08 : rubrique "Géographie"
15/07/11 "Divers" (population)

PROGRESSION DE LA POPULATION
La population de Boulot est en constante et très nette progression depuis 1962.
(voir rubrique "Divers")


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Tourisme 
Boulot en Pays riolais, pays des sept rivières ...
     
     
  Château de Boulot 18ème, par l'architecte Gardaine.

Le corps de logis, les communs y compris la serre, les clôtures en pierre et les grilles en fer forgé sont inscrits aux Monuments Historiques par arrêté du 28 juillet 1994.

* Les communs et les murs de clôture datent de la fin du 17e siècle.
* Le corps de logis a été reconstruit vers 1763
* Les décors intérieurs sont du 18e siècle.
* Le logis a été rehaussé d'un étage et d'un attique pendant la première moitié du 19e siècle (1827-1829).
- - - - - - - - - -
La rivière est ouverte à la pêche à la carpe, y compris la nuit en rive droite de Boulot, sur une distance de 3 000 mètres, sous certaines conditions (avec un hameçon simple et aux esches végétales).


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Histoire 
     
     
  Le village de BOULOT est mentionné en 1203.

Au XVe siècle, la terre de Boulot appartenait à la famille suisse de Constable .

En 1750, le village de Boulot était une succursale (une dépendance) d’une autre paroisse.
- - - - - - - -
Au XIXe siècle, Boulot vivait, certes de la polyculture et de l'élevage, mais aussi des mines de fer.
- - - - - - - -
La commune de Boulot fait actuellement partie du canton de Rioz, arrondissement de Vesoul.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Origine du nom 
     
     
  Le mot «boulot», au sens de «travail» n’étant apparu qu’au XIXe siècle, il n’y a donc pas lieu de faire de rapprochement entre le nom du village de Boulot et le travail.

Serait-ce une déformation du mot «bouleau» (l’arbre), datant du XVIe siècle, dérivé de l'ancien français «boul», du latin populaire «betullus», altération du latin classique «betulla», d'origine gauloise ?

Ou bien, serait-ce, comme l'indique le Dictionnaire universel Larousse de 1928, une allusion au "pain rond de Paris", au "repas" ? C’est peu probable.

D’aucuns affirment que la première hypothèse serait la plus probable sans toutefois pouvoir le certifier. Il faudrait envisager, dit-on, un rapprochement avec l’origine des noms de villages comme Boult, commune toute proche de Boulot, ou bien Boult-aux-Bois, commune ardennaise.

Faut-il chercher ailleurs ?


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Lieux de culte 
     
     
  La paroisse de Boulot, unité pastorale du Pays riolais, fait partie du doyenné "Les Plateaux de Vesoul" (6, rue de l'Eglise, à RIOZ), diocèse de Besançon.

L'église saint Christophe a été reconstruite au XVIIIe siècle (1773).

Sur sa cloche, provenant d’une église plus ancienne, classée le 11 juillet 1942 par les Monuments historiques au titre d’objet, sont représentés le Christ en croix avec la Vierge et les saintes Femmes, puis la Vierge à l'Enfant, enfin, saint Maurice et saint Germain. Elle porte en outre l’inscription « L'an 1730 j'ay esté bénite par messire Gabriel Louis Saget, curé de Boulot. Pour parrain, messire Cl.-Fr. Courlet, seigneur de Boulot, conseiller honoraire en la chambre des comptes de Dôle ; et marraine, Mme Angélique Pasquier, épouse de Messire René Charles, professeur à l'Université royale de Besançon. ».

La pierre tombale de la sépulture de Messire Claude François Courlet, donateur de cette église, décédé en 1807, a été placée dans l’église de Boulot.

Le promeneur remarquera la méridienne sur la façade de cette église ainsi que la rampe de la chaire (à l'intérieur, bien sûr !). Cette chaire à prêcher a perdu sa boule terminale. Son caisson est décoré de panneaux à guirlandes de fleurs et le dosseret est encadré de palmiers ; volutes et supports avec un décor de guirlandes de fleurs à la partie supérieure. L'escalier d'accès à la chaire est original avec une élégante rampe en fer forgé. La chaire a été classée le 4 septembre 1970 par les Monuments historiques au titre d’objet.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Description Géographique 
     
     
  En Haute-Saône, juste à la limite du département du Doubs, à une dizaine de kilomètres au nord de Besançon, la commune de Boulot est arrosée par la rivière Ognon, à la limite entre la moyenne vallée et la basse vallée de l'Ognon.

Boulot est l’une des 27 communes du canton de Rioz, arrondissement de Vesoul. Depuis l’arrêté du 10 décembre 2003 du préfet de Franche-Comté, définissant le périmètre des cinq Pays de Haute-Saône, Boulot s’inscrit dans le « Pays des Sept Rivières ».

L’un des lieux-dits de la commune de Boulot s’appelle … Patience. (Et il en faut, parfois, de la patience au boulot ! Oh, pardon).

RIVIERE L’OGNON.
Affluent de la rive gauche de la rivière Saône, l’Ognon, dont « les eaux, disaient-on, ne gèlent jamais », prend sa source vers Chateau-Lambert, dans le Ballon de Servance (parc naturel régional des Ballons des Vosges), au nord-est du département de la Haute-Saône. Sorti du massif vosgien, l’Ognon devient une rivière de plaine.

Au XVIIIe siècle le nom de cette rivière était «Oignon». Avec le temps, l’Oignon a perdu son «i» !

Certaines crues de l’Ognon sont restées dans les mémoires : 1910, 1913, 1953, 1982, 1983, 1990, 1999, 2000.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Divers 
     
     
  POPULATION

Boulotais et Boulotaises ou bien Boulotins et Boulotines ?
Le nom des habitants du village de Boulot n’est pas clairement défini et, jusqu’à plus ample informé, l’incertitude subsiste.

Quelle progression !
En 1794 : 378 habitants
En 1800 : 373 habitants
En 1831 : 410 habitants
En 1901 : 299 habitants
En 1936 : 181 habitants
En 1962 : 164 habitants
En 1968 : 207 habitants
En 1975 : 256 habitants
En 1982 : 335 habitants
En 1990 : 388 habitants
En 1999 : 424 habitants
En 2005 : 523 habitants (belle progression !)
En 2008 : 565 habitants

Après l'exode des campagnes vers les villes, c'est maintenant l'exode (tout relatif) des villes vers la campagne pour se reposer du ... boulot ... à Boulot !


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  Rémy LEMARCHAND

BONJOUR !
Merci de votre visite.

A part huit ou neuf villages avec lesquels j'ai une relation particulière, j'ai choisi de présenter des villages à l'histoire souvent chargée d'oubli et aux noms un tantinet insolites ou cocasses.

Le plus souvent, faute de littérature les concernant, hélas ! la présentation en est incomplète. Que l'on veuille bien m'en excuser. L'objectif n'est d'ailleurs pas d'être exhaustif, mais, plus modestement, de faire vivre ces villages. Vous pouvez m'y aider en m'adressant vos suggestions, remarques, infos en utilisant la boîte de dialogue ci-dessous. Pour me transmettre des photos, je vous indiquerai mon adresse électronique sur demande via cette boîte de dialogue. MERCI d'avance de vos contributions.

Merci de votre visite et bons voyages quelque part en France !

Rémy LEMARCHAND gère aussi les localités suivantes :
Cierges - Soupir - Gland - Chapeau - Duranus - Elan - Autruche - FAUX - Doux - Seuil - Son - Pauvres - Longueville Sur Aube - Mery Sur Seine - Etrelles Sur Aube - Avon La Peze - Lentilles - Salon - Poivres - Deux Verges - Painblanc - Angoisse - Chateauvieux Les Fosses - Hommes - Chatte - Choux - Verges - Crottes En Pithiverais - Sos - Nicole - Sezanne - Gaye - Trecon - Pleurs - Anglure - Granges Sur Aube - Reveillon - Riche - Poil - Avoine - Bizou - La Chapelle Montligeon - Le Cercueil - Remy - Boulot - Fille Sur Sarthe - La Tombe - Contre - Folies - Y - Gorges - Vouille - La Villedieu Du Clain - Verrue - Folles - Mercy - Gland - Vaureal 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 

  Adresses utiles  
  http://www.viamichelin.com/via
   
 

  Administratif  
  Mairie : 332 Grande Rue
70190 BOULOT
Téléphone : 03 81 57 73 18
Téléphone/fax de la mairie : 03 81 57 73 18
.
   
 
Auteur de la fiche "Boulot" : Rémy LEMARCHAND
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur Boulot

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


Boulot
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Franche-Comté > Saône (Haute) > Boulot (70190)
Nb d'habitants    523 (2005)
Superficie (hectares)    7,08 Km² 
Altitude (en mètres)    de 209 à 287 
Nom des habitants    Boulotais & Boulotaises OU Boulotins & Boulotines