Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-mêmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


La Chapelle Montligeon
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Actualité 
     
voir les photos     
  MISES A JOUR
12/12/09 : "Lieux de culte" (rectification concernant Ste Céronne)
08/01/10 : Actualité (dates pèlerinages)

2011 : CENTENAIRE DE LA BASILIQUE
Le dimanche 30 octobre 2011, à l'occasion du centenaire de la basilique, la messe diffusée sur France 2 dans le cadre de l'émision "Le Jour du seigneur" a été retransmlise en direct de la Chapelle-Montligeon. La célébration, à la fois sobre et receuillie, a été présidée par Monseigneur l'évêque de Séez.

2010 : SAINTE CERONNE A L'HONNEUR
En 2010, a été célébré le seizième centenaire de la naissance de sainte Céronne, patronne de la paroisse.



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Tourisme 
2011 : CENTENAIRE d'une basilique de prière dans un écrin de verdure
     
     
  Village fleuri (3 fleurs) du paisible Perche, La Chapelle-Montligeon est un sanctuaire de prière dans un sanctuaire de nature !

C'est l'après-midi, quand le soleil est à l'ouest, et en arrivant par Saint-Mard-de-Réno ou bien par Courgeon, que l'on découvre et que l'on apprécie le mieux, de très loin, les flèches de la basilique puis le village adossés à la profonde et mystérieuse forêt de Rémo-Valdieu.

La fontaine en grès, sur la place du village, date de 1972. Elle a été déplacée. A l’origine elle se situait sur le côté droit (en montant) de la rue principale, non loin de la mairie.

Pélerin ou touriste, on ne peut pas apprécier totalement La Chapelle-Montligeon si l'on n'a pas, après la basilique de prière, visité sa cathédrale de verdure, la forêt de Réno-Valdieu avec ses fûtaies de chênes et de hêtres de 260 ans et plus s'élevant à 40m !

Jadis appelée "forêt du Val du Diable", après sa fusion avec la forêt Royale de Réno en 1789, s'est appelée forêt de Réno-Valdieu, du nom d'une ancienne abbaye maintenant remplacée par une ferme.
- - - - -
Parmi les promenades en forêt, l'une d'elle pourrait vous conduire à l'un des hameaux de la commune : le Courthenou. Emprunter la côte très raide qui part derrière la basilique, en face de l'entrée de l'Oeuvre. En haut de cette côte, se retourner pour admirer la vue sur les collines du Perche avec, en premier plan, le chevet de la basilique. Puis, traverser la forêt droit devant vous (après s'être retourné vers la forêt, bien sûr !). Ce hameau paisible a été parmi les derniers à être alimenté en eau courante et en électricité. Voué à l'abandon, ce hameau coquet revit grâce à l'installation de nombreuses résidences secondaires. Imaginez que, jusque dans les années 1970 à 1980, les habitants de ce hameau faisaient chaque jour le même chemin, à pieds bien sûr, pour aller travailler. Pour l'alimentation, il était conseillé de grouper les achats !
- - - - - - -
D'autres promenades, le long de la rivière, vous conduiront à l'un ou l'autre des moulins qui la jalonnent. Une idée de départ : descendre la rue principale du bourg, direction Mortagne, passer un premier pont (plan d'eau sur la droite), puis un second et tourner à gauche juste après ce second pont pour arriver au vieux moulin.

Et il y a bien d'autres sites encore à découvrir au hasard des promenades ! Le Perche : le livre de la nature à coeur ouvert ! Laissez-vous guider par les plaisirs simples et mystérieux de la nature percheronne.
- - - - - - -
De nombreux équipements d'accueil et de loisirs (notamment équestres) agrémentent le séjour à la Chapelle-Montligeon (voir le site Internet de la mairie dans la rubrique "Adresses utiles").

Le camping municipal des Bruyères, 02 33 83 80 20, propose 34 emplacements en pleine nature. Calme assuré.

Les commerces de proximité vous accueillent avec le sourire, complétés par ceux de Mortagne-au-Perche, la capitale du boudin noir.

MAIRIE
61400 LA CHAPELLE-MONTLIGEON
Téléphone : 02 33 83 80 20
(Voir également les liens internet tout en bas de cette page, dans la rubrique "Internet")


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Histoire 
     
     
  Si l'on se reporte à l'histoire du nom du village, on peut penser que le village de La Chapelle est implanté depuis fort longtemps.

Les rubriques "Tourisme" et "Culte" montrent combien l'histoire contemporaine de La Chapelle-Montligeon a été marquée par l'oeuvre de l'Abbé Buguet qui a complètement transformé l’économie de cet ancien village de sabotiers.
- - - - - - - - - - - - -
IMPRIMERIE DE MONTLIGEON
C’est tout naturellement que l’Imprimerie de Montligeon s’inscrit dans cette rubrique tant elle a marqué l’histoire contemporaine de cette petite commune du Perche ornais.

Créée dans le cadre de la fondation de l'oeuvre de l'abbé BUGUET, l'imprimerie a tenu, de la fin du XIXe siècle au tout début du XXIe siècle, une place majeure dans la vie économique de La Chapelle-Montligeon.

A l'origine, en 1887, l’abbé Buguet, aidé par une apprenti sabotier, duplique ses premiers documents de propagande (au bon sens du terme) dans un coin du presbytère. En 1889, il recrute un premier typographe. Puis l'imprimerie est installée dans l’aile droite de l'Å“uvre. L’imprimerie de Montligeon devient rapidement une véritable industrie de renommée internationale. Quelle famille, dans les années 1935 à 1980, n'a pas travaillé à l'imprimerie ?

En 1889, l’imprimerie employait 15 ouvriers, 45 en 1895, 150 en 1933, 180 en 1960 et 200 en 1972.

L’imprimerie compte à son actif de nombreuses réalisations prestigieuses ou parfois plus modestes mais néanmoins très connues. C’est ainsi que vous avez très probablement eu en main un jour où l'autre ... les Plans de Villes Blaye ! Oui, les plans de couleur orange ! Mais qui s'en souvient ?

Fin 2008, l’imprimerie transfert ses activités à Mortagne-au-Perche : un page se tourne sur l’histoire de ce petit village normand.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Origine du nom 
     
     
  CONTROVERSE :

Il est communément admis que, avant de s’appeler La Chapelle-Montligeon, la commune ne se serait appelée que MONTLIGEON, du nom du « Mont Ligeon » ou "Mont des Légions", "mons légionum", qui culmine à 223 mètres à quelques kilomètres de là, au sud, sur le territoire de la commune de Corbon, à proximité du lieu-dit "L'Absoudière".

En effet, selon Monsieur J.M. PITARD, qui a écrit un ouvrage intitulé "Fragments Historiques sur le Perche", en 1866, "La Chapelle tire son nom de la Butte de Montligeon, située à l'Ouest du bourg, du sommet de laquelle on jouit d'un joli panorama. Cette butte tire elle-même son nom, dit la Chronique de la contrée, d'un fameux général romain ou anglais nommé LIGEON qui l'aurait prise d'assaut ou plutôt de MONS LEGIONUM c'est à dire la montagne des légions parce que, dit-on, César y fit jadis camper les légions romaines" [sic !]. Cette phrase curieuse de Monsieur PITARD, qui hésite entre les origines romaine et anglaise d’un certain général Ligeon, et qui situe le Mont Ligeon à l’ouest du village alors qu’il est situé au sud et que, à l’ouest il n’y a pas de hauteur susceptible donner un joli panorama, résume bien toute l’incertitude quant à l’origine du nom du village de la Chapelle-Montligeon.

Mais l’affaire n’est pas si simple dans la mesure où la carte de Cassini, au milieu du XVIIIe siècle, ne fait mention que du nom de LA CHAPELLE et pas de celui de Montligeon alors que le village s'est appelé, officiellement, Montligeon jusqu'en 1794 (source Cassini !) puis La Chapelle-Mont-Ligeon jusqu'en 1801 !

Alors ? Erreur de Cassini ? Elucubrations hasardeuses de quelque historien soucieux de donner au site quelque titre d’histoire ancienne ?

Dans le doute, je laisse chacun à sa réflexion et je donne ma langue au chat en attendant avec impatience et curiosité des éléments probants. MERCI d'avance !


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Lieux de culte 
     
     
  La Chapelle-Montligeon fait partie de la paroisse Sainte Céronne en Perche.

Sainte Céronne naquit à Corneilhan en 410, dans une famille païenne. Elle découvrit le Christ et voulut entraîner son frère à sa suite. Ils quittèrent tous deux la maison familiale pour aller jusqu'à Bordeaux, où l'évêque les instruisit et les baptisa. Accusés quelque temps après de n'être pas frère et sÅ“ur, mais de cacher ainsi des moeurs dépravées, ils prirent la résolution de se séparer. Le frère partit à Rome aux tombeaux des Apôtres et c'est là qu'il termina son pèlerinage terrestre. Céronne, sa sÅ“ur, s'en fut dans le diocèse de Sées où l'évêque saint Hile l'accueillit. Céronne fonda une communauté religieuse sur la commune actuelle de Sainte-Céronne-lès-Mortagne. Elle serait décédée vers 490. Sa tombe a été longtemps un lieu de pèlerinage. Une église du 11/12ème siècle est construite à l’emplacement de sa tombe.

Sur la place du village de la Chapelle-Montligeon, l'église paroissiale, de style roman, érigée aux XVe et XVIe siècles, est placée sous le vocable de Saint Pierre. Cette église à deux nefs mérite assurément votre visite et votre attention. Les touristes et pèlerins la négligent bien souvent au profit de la basilique, lieu de toutes les grandes célébrations religieuses. Et pourtant, c’est dans cette magnifique et chaleureuse église paroissiale que sont célébrées le plus généralement les funérailles des villageois. L’église Saint Pierre a une place de choix dans le coeur des Montligeonnais même s’ils sont à juste titre particulièrement fiers de leur basilique.

Cette basilique, quant à elle, de style néo-gothique, construite de 1886 à 1911 à l'initiative de l'Abbé BUGUET (1843/1918), curé de La Chapelle-Montligeon, domine le village. Elle est devenue un centre mondial de pèlerinages et de "prières pour les âmes du purgatoire". (Voir le site internet dans la rubrique "Adresses utiles" tout en bas de cette fiche).

Pour diffuser son message, l'abbé Buguet a également initié la création et la construction d'une imprimerie qui a employé jusqu'à 300 personnes (170 actuellement) et d'un établissement d'accueil des pèlerins. Tous ces bâtiments, placés en U autour d'une vaste cour d'honneur, et prolongés par une large esplanade, contemplent le Perche.

La basilique présente une verrière des maîtres Barillet et Lechevallier ainsi qu'une statue de la Vierge par Tadolini et un autel de cuivre rehaussé d'émaux.

Aujourd'hui, La Chapelle-Montligeon est devenue un centre mondial de prière pour les défunts. Autrefois, de nombreux pèlerinages y étaient organisés. Ils sont devenus un peu moins nombreux aujourd'hui mais l'Oeuvre a toujours le même rayonnement mondial. Pour plus d'informations consulter le site du sanctuaire (rappelé dans cette fiche sous la rubrique "adresses utiles »).

- - - - - - - - - - - -

PRIERE A NOTRE-DAME DE MONTLIGEON
Notre-Dame Libératrice,
Prends en pitié tous nos frères défunts,
Spécialement ceux qui ont le plus besoin
de la miséricorde du Seigneur.

Intercède pour tous ceux qui nous ont quittés, afin que s'achève en eux
l'Å“uvre de l'Amour qui purifie.
Que notre prière, unie à celle de toute l'Eglise, leur obtienne la joie qui surpasse tout désir et apporte, ici-bas, consolation et réconfort
à nos frères éprouvés ou désemparés.

Mère de l'Église, aide-nous, pèlerins de la terre à mieux vivre, chaque jour,
notre passage vers la Résurrection.

Guéris-nous de toute blessure du cÅ“ur et de l’âme.
Fais de nous des témoins de l'Invisible,
Déjà tendus vers les biens que l'Å“il ne peut voir,
Des apôtres de l'Espérance,
semblables aux veilleurs de l'aube.

Refuge des pécheurs et Reine de tous les saints, rassemble-nous tous un jour,
pour la Pâque éternelle, dans la Maison du Père,
Par Jésus le Christ, Notre Seigneur.
Amen.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Description Géographique 
     
     
  Dans le département de l'Orne, la Chapelle-Montligeon est un magnifique village du Perche, adossé à la majestueuse forêt de Réo-Valdieu, à une douzaine de kilomètres au sud-est de Mortagne-au-Perche (la capitale du boudin noir !).

La Chapelle-Montligeon est arrosée (deux fois) par la rivière La Villette, affluent de La Chippe qu'elle rejoint aux environs de Corbon. Est-ce naturel ? Comme trois fois en amont, juste avant La Chapelle-Montligeon, la rivière La Villette se partage en deux, un bras passant dans le bourg et l'autre à la sortie, pour ne faire plus qu'un après le bourg. Ces dérivations ont peut-être été réalisées pour alimenter l'un ou l'autre des nombreux moulins de la région ...

Vers 1980 (date à préciser) un magnifique plan d'eau a été aménagé sur le bras qui passe au sud du bourg. Un site calme et agréable, idéal pour la promenade sans fatigue, à découvrir !

Parmi les hameaux et lieux-dits de la commune : le Courthenou, le Calvaire , la Sauvagère, la Ronderie, la Picherie, l’Hôtel Beaudrais, le Pont, les Moulins, les Goderies, la Nicollière, la Haye, les Mairins Berdris …


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Personnages célèbres 
     
     
  Né le 25 mars 1843, à Bellavilliers, à l'orée de la forêt de Bellême, l'Abbé Joseph Paul BUGUET, dans une famille très pauvre. Son père coupait du bois dans la forêt l’hiver et travaillait aux moissons l’été tandis que sa mère « allait à la journée » faire des ménages et des lessives.
Ordonné prêtre le 26 mai 1866, il est d’abord vicaire pendant six ans à Sainte-Honorine-la-Chardonne dont le huitième de la ,population était calviniste, puis vicaire-administrateur puis curé de Saires-la-Verrerie.
C’est le 1er août 1878, à l’âge de 35 ans, que l’abbé Buguet arrive sur la place de la Chapelle-Montligeon dans une charrette chargée d’un fût de cidre menée par le meunier, un certain Guillet.
En 1884, l’abbé Buguet fonde "L'Oeuvre expiatoire pour les âmes délaissées du purgatoire". Projet grandiose qui entraîne la construction, de 1894 à 1911, de tout un ensemble : basilique, imprimerie, logements ouvriers (voir rubrique "Culte"). L'Abbé Buguet décède à Rome le 14 juin 1918. Le 16 novembre 1921 le corps de l'Abbé Buguet est inhumé dans la crypte de "sa" basilique.
Pour l'histoire quasi exhaustive de la vie de l'Abbé Buguet et de son oeuvre se reporter au site "stella maris" proposé dans les adresses en fin de fiche.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Fêtes et manifestations 
     
     
  La BROCANTE de la Chapelle-Montligeon a lieu, traditionnellement, le deuxième week-end de septembre.

 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Associations 
     
     
  La vie associative est particulièrement riche et variée à la Chapelle-Montligeon : loisirs, sports, culture, culte, caritatif ... S'adresser à la mairie pour tous renseignements.

** Si vous souhaitez présenter votre association en quelques lignes (buts, actualité ...) et une photo, prenez contact avec moi en utilisant la boîte de dialogue ci-dessous ou mes coordonnées Internet infra. Merci.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Divers 
     
     
  POPULATION :
En 1794 : 915 habitants
En 1820 : 1032 habitants
En 1841 : 1004 habitants
En 1878 : 770 habitants
En 1886 : 623 habitants
En 1962 : 687 habitants
En 1968 : 710 habitants
En 1975 : 711 habitants
EN 1982 : 858 habitants
En 1990 : 786 habitants
En 1999 : 716 habitants dont 12% ont plus de 75 ans.
En 2005 : 658 habitants

LE CHEMIN DE FER DE LA CHAPELLE
Avant la Seconde Guerre mondiale, la ligne de chemin de fer (voie étroite) Mortagne-au-Perche/La Loupe (Eure-et-Loir) passait et s’arrêtait à la Chapelle-Montligeon. La station desservant la Chapelle était située à la limite nord du village, à proximité de l’extrémité de l’actuel plan d’eau où elle est d’ailleurs encore visible avec des vestiges du quai d’embarquement. La ligne montait péniblement dans la forêt de Réno-Valdieu où des voies de dégagement sans quai permettaient le chargement des billes de bois.

L'IMPRIMERIE A TOURNé UNE PAGE
L'imprimerie de la Chapelle-Montligeon, créée par l'abbé Buguet à la fin du XIX siècle, a désormais quitté ses locaux historiques pour aller s'installer dans la périphérie de Mortagne-au-Perche. Un coup dur, assurément, pour les Montligeonnaises et Montligeonnais. Voir la rubrique "Histoire".
La galerie de photos présente quelques vues de l'imprimerie.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  Rémy LEMARCHAND

BONJOUR !
Merci de votre visite.

A part huit ou neuf villages avec lesquels j'ai une relation particulière, j'ai choisi de présenter des villages à l'histoire souvent chargée d'oubli et aux noms un tantinet insolites ou cocasses.

Le plus souvent, faute de littérature les concernant, hélas ! la présentation en est incomplète. Que l'on veuille bien m'en excuser. L'objectif n'est d'ailleurs pas d'être exhaustif, mais, plus modestement, de faire vivre ces villages. Vous pouvez m'y aider en m'adressant vos suggestions, remarques, infos en utilisant la boîte de dialogue ci-dessous. Pour me transmettre des photos, je vous indiquerai mon adresse électronique sur demande via cette boîte de dialogue. MERCI d'avance de vos contributions.

Merci de votre visite et bons voyages quelque part en France !

Rémy LEMARCHAND gère aussi les localités suivantes :
Cierges - Soupir - Gland - Chapeau - Duranus - Elan - Autruche - FAUX - Doux - Seuil - Son - Pauvres - Longueville Sur Aube - Mery Sur Seine - Etrelles Sur Aube - Avon La Peze - Lentilles - Salon - Poivres - Deux Verges - Painblanc - Angoisse - Chateauvieux Les Fosses - Hommes - Chatte - Choux - Verges - Crottes En Pithiverais - Sos - Nicole - Sezanne - Gaye - Trecon - Pleurs - Anglure - Granges Sur Aube - Reveillon - Riche - Poil - Avoine - Bizou - La Chapelle Montligeon - Le Cercueil - Remy - Boulot - Fille Sur Sarthe - La Tombe - Contre - Folies - Y - Gorges - Vouille - La Villedieu Du Clain - Verrue - Folles - Mercy - Gland - Vaureal 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 

  Adresses utiles  
  http://www.chapelle-montligeon
http://www.sanctuaire-montlige
http://www.parvis.ch/stella_ma
.
   
 

  Administratif  
  -
   
 
Auteur de la fiche "La Chapelle Montligeon" : Rémy LEMARCHAND
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur La Chapelle Montligeon

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


La Chapelle Montligeon
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Basse-Normandie > Orne > La Chapelle Montligeon (61400)
Nb d'habitants    658 (2005)
Superficie (hectares)    833 
Altitude (en mètres)    de 144 à 232 
Nom des habitants    Montligeonnais(ses)