Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-mêmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


Saulieu
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Tourisme 
Basilique Romane début XIIe classée Monument Historique, Chapiteaux historiés parmi les plus beaux de l'art Roman, Sarcophage St Andoche, Stalles en Bois du XIVe restaurées en XXe siècle (fuite en Egypte, Annonciation) Evangéliaire de Charlemagne. Eglise St Saturnin, de nombreux sentiers de randonnée (boucle de Collonchèvres, Les hauts d'Arnaut, l'Argentalet, vous permettrons une approche de la flore et de la faune particulière dans cette commune du parc naturel du Morvan. Oeuvres de François Pompon, au musée de Saulieu et aussi 3 de ses scluptures à découvrir, 2 au cimetière : le Condor au dessus de sa tombe, le buste du député Bizouard-Bert, bronze financé par les habitants en 1900 et le Grand taureau ; exemplaire postume datant de 1949 à la suite d'une souscription privée.
     
voir les photos     
  Basilique St Andoche

Eglise St Saturnin

Musée François POMPON : dans un bel hotel particulier du 17e siècle jouxtant la basilique; une visite s'impose ! 13 stèles gallo-romaines des 3e siècles après J.C. qui proviennent de la nécropole de Sidolocum (Saulieu) également une belle collection de sculptures religieuses provenant de diverses églises et chateaux de la région. La gastronomie y est présente pour rendre homage à Alexandre DUMAINE (1895- 1974) et Bernard LOISEAU (1951- 2003) qui ont porté haut les couleurs du restaurant 'la cote d'or" en faisant un haut lieu de la gastronomie mondialement connu. Exposition de menus au musée.

Oeuvres de François POMPON enfant du pays, aux lignes pures il a sculpté en particulier l'ours Blanc visible au musée D'Orsay à Paris.

Fontaine St Andoche du 18e du sclupteur Caristie

Tombe de François POMPON au chevet de l'Eglise St Saturnin

Jolies statues de Vierges face à la basilique, rue Vauban.

Maison à collombages, rue de la truie qui file

Promenade Monge, plantée de tilleuls centenaires

Promenade St Saturnin, Plantée de tilleuls centenaires, beau panorama sur l'Auxois.

la belle foret domaniale de Saulieu, forte de 766 ha de calme et de fraicheur vous permettra de randonner à travers une nature de sous bois ombreux, de découvrir le superbe petit étang de l'Argentalet, ou l'on peut pêcher.
5 km de route forestière, 8 sentiers de rando et 7 aires de pique nique sont à votre disposition pour savourer pleinement les atouts de cette superbe région.

Etang de l'Argentalet, pêche

Lavoir de BOIGNARD; datant de 1764
office du tourisme Rue d'Argentine
tél 03 80 64 00 21


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Histoire 
     
     
  En l'an 177, Andoche et Thyrse sont envoyés par le pape Anicet et l'Eveque de Smyrne pour évangéliser la région arrivant à Saulieu, ils sont accueillis par Félix, marchand chrétien d'Orien installé à Saulieu.
Arrêtés, ils sont conduits devant l'empereur Marc-Aurèle, ils subissent de nombreux supplices mais rien ne peut ébranler leur foi; ils sont décapités le 24 septembre 178. Enterrées à Saulieu, les reliques d'Andoche furent conservées dans une crypte sur laquelle fut élevé le monastère St Andoche.
St Andoche est considéré comme l'apôtre du Morvan; il est fêté le 24 septembre.
Dès le Ve la présence des reliques attire de nombreux pélerins ; la ville se développe et avec elle l'abbaye St ANDOCHE.
Au VIIIe siècle la ville est pillée par les Sarasins et l'Abbaye incendiée.
Charlemagne fait reconstruire l'église st Andoche :
à noter que l'appelation Corton Charlemagne, l'un des plus grands vins blancs du monde situé sur Aloxe-Corton doit son nom à Charlemagne empereur carolingien qui fit don de ses vignes en 775 à l'abbaye de Saint-Andoche à Saulieu.
En 1119 l'abbaye est consacrée par le pape Calixte II qui assiste à la translation des reliques de St Andoche, de la chrypte au choeur de l'église.
En 1225 une charte d'affranchissement est accordée; les habitants vont se protéger par la construction de murailles.
En 1349 la maladie emporte les trois quarts des habitants (peste, épidémies).
En 1359 les Anglais détuisent murailles, chateau et habitations.
En 1360 la ville répare ses remparts, et suite à de nouvelles attaques va porter sa protection à 16 tours et une galerie couverte avec bastions.
Le commerce y est très dynamique avec plus de 12 foires par an.
Entre temps l'église st Saturnin à été batie; elle sera église paroissiale jusqu'en 1792.
Sur la route royale Saulieu voit se construire de belles demeures bourgoises, et devient une très importante ville étape.
En 1521 François 1er séjourne à Saulieu un magnifique bassin d'Argent lui est offert par les Echevins.
En 1743 les murailles et tours sont abattues seule subsiste ''la tour d'auxois' encore visible de nos jours.
En 1750 le roi de France nomme l'abbé Courtépée principal du Collège.
Les fossés sont comblés en 1789, les portes sont elles aussi abattues, Saulieu change de visage.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Origine du nom 
     
     
  Le nom de Saulieu viendrait de Soli-locos (lieu du soleil) cette bourgade Gallo Romaine sur le voie Agrippa entre Augustodunum (Autun) et Aballo (Avallon) elle est pointée sur la table de Peutinger.
Saulieu a été de tous temps une ville d'étape.
En 178 date du martyre d' Andoche et de Thyrse, Sidolocus était sur l'itinéraire d'Antonin (voie Romaine reliant Châlon à Boulogne)


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Lieux de culte 
     
     
  BASILIQUE ROMANE SAINT ANDOCHE :
En calcaire de pays (lumachelle) elle accuse une forte struture Clunisienne.
Edifice majeur de l'art Roman elle est reconnue en particulier pour sa nef à 3 étages et arcs brisés dans le plus pur style roman Clunisien et aussi ses 42 chapiteaux d'une facture extraordinaire ; ils sont uniques dans le patrimoine Français, et marquent les étapes de l'éternel cheminement des pélerins vers la lumière
Scènes de l'ancien testament (balaam sur son anesse, ou du nouveau testament (la fuite en Egypte) la botanique, la sculpture animalière a aussi largement inspiré les maître de la pierre qui ont laissé cet héritage d'une facture extraordinaire.
La basilique est batie sur le lieu de martyr d'Andoche missionnaire venu du proche orient avec Thyrse son disciple et Félix le marchand. ils trouvèrent la mort en 178, leurs reliques attirèrent de nombreux pélerins et une abbaye fut établie, Charlemagne la prit sous sa protection, et la restaura.
En 1080 devant l'état de délabrement Etienne BAGE évêque d'Autun la fit reconstruire, c'est l'origine de l'actuelle Basilique.
architecture
La guerre de 100 ans à vu le pillage et l'incendie de la ville; le choeur Roman disparait et ne sera reconstruit qu'au début du 18e d'une taille inférieure.
Au 17e siècle les tours de la collégiale et leur flèches sont détruites, elle ne seront pas reconstruites, de cette époque date le courronnement que nous voyons actuellement.
La révolution à elle aussi laissé des traces, Prosper Mérimée la fait classer en 1841 et confie l'étude à Violet le Duc qui en fera de nombreux dessins.
En 1869 le portail est reconstruit par le sculpteur F. CREUSOT.
Le 10 novembre 1919 le pape Benoit XV éleva l'Eglise de Saulieu au rang de Basilique.
Celle-ci possède aussi un statuaire interessante, St Roch pierre polychromée du XVe siècle.
La vierge Auxiliatrice ou vierge au manteau du XVe en pierre polychromée.
A l'entreé du choeur une Vierge à l'enfant en pierre du 17e.
Une vierge à l'enfant du 16e (dite de Mme de Sévigné)
Vierge en majesté du 16e (due à Claus de Werve neveu de Stluter)
Les 56 stalles du choeur sont de la fin du XIVe mais ont été restaurées au 20e siècle. deux panneaux représentent l'Annonciation et la fuite en Egypte.

Parmi les pièces du trésor de la basilique : l'évangéliaire dit de Charlemagne, daterait du 6 ème ou 7 ème siècle, l'empereur aurait fait cadeau à la paroisse de son Evangéliaire (pièce de renommée mondiale faite de deux plaques d'ivoire byzantines du VIe siècle dont une représente le christ entouré de Paul et de Pierre.
Une copie réalisée par les ateliers du Louvres est visible dans la basilique, (l'origninal est protégé) dont une représente le christ entouré de Paul et de Pierre.

Le site fort interessant d'Eduard Van BOXTEL sur l'art Roman Bourguignon est à visiter pour la qualité de ses informations www.bourgogneromane.fr.vu (descriptif des nombreuses églises Romanes de Bourgogne).

Visiter également le site très riche de Pierre Collenot sur l'histoire de St martin de la mer /Saulieu
http://perso.wanadoo.fr/pierre.collenot

L'EGLISE ST SATURNIN : Cette jolie église dont la construction s'est étendue sur plusieurs siècles (la croisée du transept date du XIIIème siècle, le choeur du 14ème et le reste de l'édifice du 15ème) a la particularité de posséder un clocher pyramidal dont la flèche octogonale est couverte de bardeaux en bois.
A son chevet repose le sculpteur François POMPON né à Saulieu.



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Description Géographique 
     
     
  Saulieu est située en région Bourgogne
Département de Cote d'or
elle fait partie des communes du parc naturel régional du Morvan
Située à 250 km au sud de PARIS
et 200 Km au nord de Lyon
75 km la sépare de DIJON, 60 km de BEAUNE et 55 km de VEZELAY.
Elle n'est qu'à 40 km d'AVALLON et D' AUTUN.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Personnages célèbres 
     
     
 
Abbé Claude Courtépée, historien (1721-1781)
Claude Courtépée fut le premier grand historien de Bourgogne et plus particulièrement du Morvan. Il naquit à Saulieu le 23 janvier 1721, son père y était tanneur. Destiné à l'état ecclésiastique, il étudia le droit et fut reçu bachelier à la faculté de Dijon. Il entra ensuite au séminaire et fut ordonné prêtre. Il s'orienta vers l'enseignement.
Passionné d'histoire et de géographie, il écrivit les annales de sa province, on peut donc donner toute confiance aux écrits de l'abbé Courtépée. Le premier volume de la Description générale et particulière parut en 1774. Les cinq autres parurent dans les six années qui suivirent. Il rédigea également une histoire abrégée sur le même sujet. Dévoué à la connaissance, il entreprit la correction du Dictionnaire géographique portatif appelé "Le Vosgien" et celle de l'Encyclopédie en y ajoutant quelques notices.

Aujourd'hui encore, son oeuvre est considérée comme une référence.


François POMPON, scuplteur de génie qui a sublimé l'animal en privilégiant les formes épurées et dépouillées donnant à l'art animalier ses lettres de noblesse.
François POMPON né à Saulieu le 9 mai 1855 est décédé à Paris le 6 mai 1933 ; il repose près de son épouse Berthe au chevet de l'église St Saturnin de Saulieu, sa tombe est surmontée du Condor qu'il avait lui même réalisé.
Ayant tout d'abord appris le métier de menuisier auprès de son père, il travaille ensuite comme tailleur de pierre chez un marbrier funéraire. Il suit les cours de l'école des beaux arts de Dijon avec François DAMERON et Célestin NANTEUIL, il s'oriente vers la sculpure et remporte déjà de nombreux prix.
En 1875 il est élève de ROUILLARD professeur de sculpture à l'école des arts décoratifs de Paris.
Par son métier de praticien auprès des grands de l'époque : Auguste Rodin, René de Saint-Marceaux, Alexandre Falguières, François Pompon fut également le fondateur de la sculpture moderne avec la simplification des masses et la schématisation des lignes.
Il sublima la réprésentation animale, et ses oeuvres les plus célèbres, l'ours blanc avec laquelle est acquiert la renomée au salon d'automne en 1922 , mais aussi le cerf, le grand taureau en sont les plus beaux exemples.
Il sculplta également des personnages et portraits (Cosette portant un seau, Sainte Catherine, avec autant de talent.

N'ayant pas d'enfant François POMPON a légué à l'état la totalité de ses oeuvres, celles ci sont visibles outre au musée François POMPON de Saulieu, au musée d'Orsay à Paris, au musée des Beaux arts de Dijon.



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Vie locale 
     
     
  Marché le samedi matin en été sous le belle promenade Monge, bordée d'arbres centenaires, l'hiver sous le marché couvert.

 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Fêtes et manifestations 
     
     
  fête patronale de St Andoche en septembre (3e week-end)
grande foire de printemps le 24 mars


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  maryse rozerot

gite de France la ferme des groseilles
21210 Champeau en Morvan
gite298@free.fr

description des communes de Champeau en morvan, Saulieu, st martin de la mer, leur histoire, actualités, hébergements gites de France

maryse rozerot gère aussi les localités suivantes :
Champeau en Morvan - St Martin De La Mer - Saulieu - Alligny En Morvan 


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 

  Adresses utiles  
  http://www.gite-bourgogne.com
http://www.rusticfrance.com
http://www.bourgogneromane.fr.
http://www.stleger.info
   
 

  Administratif  
  Place de la République
Anne-Catherine Loisier
   
 
Auteur de la fiche "Saulieu" : maryse rozerot
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur Saulieu

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


Saulieu
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Bourgogne > Côte-d’Or > Saulieu (21210)
Nb d'habitants    2969 (1999)
Superficie (hectares)    3200 ha 
Coordonnées Géographiques (latitude;longitude)    latitude : 47.27°, longitude : 4.23° 
Altitude (en mètres)    550 mètres 
Nom des habitants    Sédélociens 
Jumelage    Saulieu est jumelée avec Philippeville en Belgique
Gau-Algesheim en Allemagne
Caprino-Veronèse en Italie