Quelque part en France - L’encyclopédie interactive des villes et villages de France

Ce site constitue l’encyclopédie interactive des villes et villages de France. Son principe est d’offrir le visage de la France dessiné par ses habitants eux-mêmes.Son fonctionnement est donc double.Quelque part en France permet d’informer.Quelque part en France permet de s’informer.


 


Merpins
  RechercheContactAide  
       
      Informations manquantes ?  
      Envoyez vos textes au webmaster  




 
 Actualité 
     
voir les photos     
  En 2015, vous avez été recensés, merci de l'accueil que vous avez bien voulu réserver aux agents recenseurs.

 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Tourisme 
     
     
  La Charente (le fleuve) Le Charenton (bras du fleuve, formant l'Île Marteau) et Le Né (affluent du fleuve)
_____________________________________________

Le fleuve Charente qui délimite la commune au Nord, donne un charme inégalable à notre commune, à cela s'ajoute le bras de Charente appelé Charenton, et que deux superbes ponts enjambent pour permettre de se rendre sur l'île Marteau, ou à la Charente elle même. L'un sur la rue des écluses, entre Montignac et La Vie, est de pierre, comporte deux arches, un tablier plat revêtu de bitume, l'autre, dit pont du Cocuron parce qu'il permet de se rendre à cet endroit est également de pierre, ne comporte qu'une arche et son tablier en "dos d'âne" recouvert (mais oui!) de silex. Il mériterait certes d'être mieux en vue, mais il est là où il est, et il faut donc vouloir aller le voir. Mais cela vaut le détour.
La rivière le Né, (affluent de la Charente) a aussi beaucoup de charme, elle est bien sûr plus modeste que le fleuve dans lequel elle se jette, mais c'est la loi de la nature.
Des chemins de randonnées, déjà évoqués, permettent de visiter à suivre ou séparément, tous les sites dont nous vous parlons par ailleurs, motte médiévale, abbaye, église, Charente, Né, Charenton. Ne vous privez pas de ce plaisir, vous ne serez pas déçus.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Histoire 
     
     
  Jusqu'au 19ème siècle, Merpins avait su conserver ses artisans, ses commerçants, et même un procureur des eaux. Le village situé en Grande Champagne (1er cru du Cognac) subit de plein fouet la crise du phylloxéra. Le vignoble pratiquement détruit, les hameaux se vident au profit de Cognac. Et à la fin du siècle, La Vie et Montignac, forment le principal de l'agglomération. Il faut citer les autres hameaux, La Noue, Bellevue, Villevert, Tournebourre, La Frenade, Les Fontenelles.
Aujourd'hui, comme chacun sait, la Commune se développe, et c'est tant mieux, mais il faudra trouver l'équilibre pour sauvegarder le "charme rural" sans pour autant décrocher de la compétitivité. C'est là la difficulté. Ce sera l'objet, soyons en sûrs de l'attention de nos élus, le moment venu. Jusqu'à maintenant, les cités, (nous les appelons résidences) n'ont pas bouleversé l'équilibre ni le caractère "village" de Merpins, Il faut oeuvrer pour que cela dure.

La population actuelle est d'un peu plus de 1000 habitants, l'évolution de celle-ci, au cours des deux derniers siècles se présente ainsi:
- 1835 - 719 habitants
- 1880 - 719 "
Je n'ai pas de statistiques suite immédiate à la crise du phylloxéra, mais on voit bien que de 719 en 1880, le nombre d'habitants n'est plus que de 641 en 1950. Il est vrai que les deux guerres ont également sévi dans le même temps.
Voir par ailleurs les chiffres des recensements des 50 dernières années.

Parlons maintenant de l'histoire beaucoup plus ancienne et des
"traces" qu'elle à laissées.

LA MOTTE FEODALE
__________________

Il y à au moins 35 siècles, peut-être même 38, une population vivait à l'emplacement de Merpins vieux bourg, on ne sait pratiquement rien de ces premiers occupants, si ce n'est qu'ils étaient là.. En revanche, on commence à cerner beaucoup mieux ceux qui leur succédèrent quelques siècles plus tard. Ainsi on pense qu'il y a 30 siècles environ, un gros village pour l'époque, occupait la pointe rocheuse (Mar Pen) entre le chemin bas (aujourd'hui chemin François 1er) et le chemin de tournebourre, jusqu'au chemin de "Rabatier". Ce village était ceint d'un rempart faisant en quelque sorte une place forte, dont les vestiges importants demeurent, ayant fait l'objet de fouilles, de recherches, et de mises au jour, de la part du Club archéologique MARPEN,
constitué dans ce but. Ainsi, chaque année, à partir de 1965, MARPEN accueille des jeunes de diverses régions, voire de divers pays pour des chantiers d'été encadrés. (On ne fait pas n'importe quoi sur ce type de chantier) Cette place forte fut occupée semble t'il par les Celtes jusqu'au 7ème siècle avant notre ère environ. Ceux-ci l'abandonnèrent pour se retirer sur Cognac, jugée plus sûre et plus tranquille, mais aussi parce que le passage de la Charente y était plus aisé qu'entre l'île Marteau et Jarnouzeau. Marpen devenait alors "ville morte" mais l'emplacement, aux confluents de la Charente et du Né, restait stratègique.
Charlemagne, prétend une légende aurait fait reconstruire la forteresse (ceci est contesté) mais il semble bien, qu'à la fin du 8ème siècle vers 765, les Normands remontent la Charente, pillant et brûlant tout sur leur passage. Les autorités, si ce n'est Charlemagne, décident de reconstruire la forteresse pour tenter de leur résister. Celle-ci sera de nouveau consolidée, lorsque la Charente (le département) deviendra frontière entre la France, et l'Aquitaine (Anglaise) Au cours de la guerre de cent ans, Merpins sera pris. Les Anglais n'en seront chassés qu'en 1379. La citadelle sera démantelée, en 1387, les ruines vendues à un propriétaire du bourg, le chateau ne sera plus jamais occupé et ne servira que de carrière. Le village qui s'était construit autour, avait été détruit pendant le siège, il sera reconstruit au pied des ruines des murailles, avec des pierres de démolition. Seule une partie de l'église de 1030 subsiste alors sur le plateau, plus de clocher ni d'aile gauche, elle perdra d'ailleurs aussi la droite plus tard et pense t'on aussi une travée et sa façade romane. Cette église fut reconstruite et nous la connaissons sous le vocable Saint Rémi.

LES FOUILLES DE LA MOTTE FEODALE, menées comme nous l'avons vu par le Club Marpen, à partir de 1965 devaient permettre la découverte de nombreux vestiges archéologiques:
- tessons remontant au néolithique, donc antérieurs à la forteresse.
- céramiques carolingienne et commune 12ème et 13ème siècles
- céramiques vernissées 13ème et 14ème siècles
- céramiques 14ème siècle, (chapelle des pots)
- pichets vernissés 13ème et 14ème siècles, (chapelle des pots)
- pichets et plats vernissés 13ème et 14ème siècles
- tuiles peintes vernissées, éléments de pierre (urne, peson, fresques)
- carreaux de pavage
- crânes humains
- fonds de cabanes en terre battue
- les imposantes murailles Nord, Est et Sud
- les importantes tours Sud-Est et Nord-Est
- les escaliers également importants
- Etc...

Outre l'église St Rémi dont nous parlons plus haut, existait à Montignac, à peu près à la hauteur de l'entrée Ouest de la rue du foyer, mais de l'autre côté de l'avenue de Montignac, une chapelle Saint Eloi. (je n'ai pas de renseignements concernant cet édifice, sans doute détruit pendant la dernière guerre)

L'ABBAYE CISTERCIENNE DE LA FRENADE
_____________________________________

Fondée en 1148 dans la vallée du Né (Ned) paroisse de Merpins, d'abord Bénédictine, elle passera à l'obédience Cistercienne et vouée comme le veut cet ordre, à la vierge, d'où le nom de notre Dame de la Frenade. Elle fut détruite pendant les guerres religieuses, et ne fut reconstruite que cent ans après, à la fin du 17ème siècle, et rattachée à l'abbaye de Fontdouce.
En plus de ses droits et possessions sur une dizaine de paroisses, elle percevait un boisseau de sel (13 litres environ) sur chaque bateau qui passait sous le pont de Cognac et transportant cette denrée.
Ses revenus, charges comprises (?) étaient de 4000 livres en 1790. Très peu de religieux, "ils n'étaient que deux et souvent on n'y voit que le prieur de 1710 à 1791"
Le dernier Abbé de l'abbaye, fut Jean Siffrein Maury, à compter de 1772. Député aux états généraux, il reçut du Pape Pie VI le chapeau de Cardinalice, fut nommé par Napoléon Archevêque de Paris, et devint membre de l'académie Française.
A la révolution, le monastère vendu comme bien national, le dernier moine serait mort à l'hopital de Cognac en 1802.
Les vestiges de l'abbaye remontent au 13ème ou 14ème siècle, et pour la salle à l'Est, au 12ème peut-être. Quant aux bâtiments conventuels, (relatifs à la communauté religieuse) ils auraient été reconstruits, à tout le moins profondément remaniés à la fin du 15ème siècle.
De l'église abbatiale, subsiste une partie du mûr Sud de la nef où l'on distingue la trace de deux fenêtres romanes obstruées. Un autre mûr, perpendiculaire au premier, clôturait l'église. Il en reste une partie ajourée d'une porte. Derrière, se trouvait une salle voûtée en plein cintre, peut-être une cave ayant pû servir de sacristie.
A l'Est, subsiste la salle capitulaire du 15ème siècle, à laquelle un mûr de séparation moderne à malheureusement été ajouté, la séparant en deux parties. On peut y observer des armoiries de 1470 pour l'une et sans doute de la première moitié du 16ème siècle pour l'autre.
Au dessus de la salle capitulaire, se trouvait le dortoir des moines, certaines chambres sont encore reconnaissables.
A gauche de la salle capitulaire, une porte renaissance donne accès à un escalier qui conduisait au dortoir. Là encore, sur l'entablement de la porte se distinguent des armoiries dont une des St Gelais.
Des travaux ont été menés à partir de novembre 1969, et jusqu'en 1971, afin de réhabiliter les parties restantes. Lors des travaux, des fragments de poteries, des carreaux de pavage, mais aussi des monnaies et une statuette en os ont été mis au jour.

et pour compléter, un petit tour sur histoire passion:
http://www.histoirepassion.eu/spip.php?article1865 (reconstituez le lien s'il n'est pas actif, ça vaut la peine).

Je souhaite évoquer la bibliographie qui m'a permis de fournir toutes ces informations, et remercier les auteurs.

- Le Club Archéologique MARPEN (compte rendu des travaux 1973 /1974) et surtout le travail accompli sur le site de la motte féodale.
- M. Pierre Martin-Civat (Cognac et le Cognaçais pittoresques)
- M. Alain Lange (l'Abbaye de la Frenade et les travaux éxecutés depuis 1969)
- M. Gaston Tesseron (La Charente au 18ème siècle tome 1)
- et M. Bernard Le Barreau pour son aide.
- Mon ami Pierre Collenot, du site histoire passion: http://www.histoirepassion.eu/


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Origine du nom 
     
     
  L'origine du nom: MAR PEN (la grande pointe) cela à un rapport avec le site de la motte médiévale.

 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Description Géographique 
     
     
  Petite commune de 1000 hectares, voisine de COGNAC, à 45 km d'ANGOULÊME à l'Est, à 25 km de SAINTES à l'Ouest, MERPINS appartient à la communauté de communes de COGNAC et du COGNAçAIS. Elle est donc a l'extrême Ouest de la Charente, et est limitrophe de la Charente Maritime.
Ses limites:
___________
au Sud, le chemin boisné (voie romaine qui reliait Périgueux à Saintes) et le CD 147 séparent Merpins de Gimeux.
au Sud-Ouest, le Né sépare Merpins de Salignac sur Charente, et donc de la Charente Maritime.
au Nord / Nord-Est, la Charente (le fleuve, et le Chemin des Meuniers, séparent Merpins de Cognac.
à l'Est, le chemin vicinal 305, sépare Merpins de Chateaubernard.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Vie locale 
     
     
  Marché tous les vendredis matins sur le parking derrière la mairie

 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Fêtes et manifestations 
     
     
  - Comité des fêtes de Merpins:

- Association Généalogique de la Charente:
https://www.genea16.net
tel: 05 48 82 82 06 et agc-dir@genea16.net
- Permanence d'accueil aux archives Municipales de Cognac, 10 rue du Minage, tous les vendredis de 14 h à 17 heures. sur rendez vous seulement auprès de archives@ville-cognac.fr
Consignes sanitaires à respecter SVP.

- Amicale Bouliste de Merpins:
Renseignements 06 88 54 50 06


- Moto Club Merpinois
316 chemin des meuniers 16100 Merpins
06.69.70.62.90

- Club détente et partage

1/ les jeudis de 14 h à 18 h pour jeux de société, et goûter (participation)
2/ marche les lundis de 9 h 30 à 11 h
3/ gymnastique douce les jeudis de 9 h 30 à 10 h 30

- Ambiance gym-sympa
séances mardis et jeudis, de 18h30 à 19h30
tel: 05 45 82 60 78

- APE Merpins (Parents d'élèves)
tel: 06 77 77 78 69

- USMerpins Tennis de Table:
tel: 06 68 98 46 22

- Capsoutien tel: 06 76 40 75 53

- ASMerpins Football tel: 06 85 22 13 57

- Badminton Loisirs de Merpins
> le lundi et le mercredi de 18 h à 21 h à la salle polyvalente
tel: 06 07 05 44 26

- Fit'Dance Variation:
> Zumba enfants (5/10 ans) les lundis de 17h30 à 18h15
> Zumba adultes les lundis de 18h30 à 19h30
> Step Toning les lundi 19h45 à 20h45
> Fitness forme les jeudis 19h à 19h45


- Si votre association ou vos animations ne sont pas portées ci-dessus, communiquez moi les renseignements à: jeanclaude.mignon@orange.fr afin que je les y indique, c'est gratuit bien évidemment.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Associations 
     
     
  En dehors de la vie et du travail de chacun, la vie Merpinoise, est rythmée par l'animation de diverses associations:
- Le Club de Badminton les lundis et mercredis soirs à la salle polyvalente, 18h rens. 06 11 32 08 39, ou merpins.badminton@aliceadsl.fr
- Le Club des Aînés
- Le Comité des fêtes
- L'association de Parents d'élèves
- L'A.S.M. (football)
- Ambiance gym. sympa.Mardi et Jeudi de 18h30 à 19h30 salle polyvalente
- L'U.S.M.T.T. (tennis de table) Tel. 05.45.81.33.87 où 05.45.82.20.72
- Groupe évasion danse.
- A.O.C. (association Ouest Charente) jeunes football
- Brin d'Art Merpinois, 292 Av. de Montignac. Tel 05.45.82.55.63 où 06.87.50.34.80
- Cap Soutien 06.76.40.75.53 où 06.63.38.63.71
- Etc...

Les manifestations les plus marquantes, parce qu'elles rassemblent le plus de monde, ce qui n'enlève rien au mérite des autres, les matches de Foot, tout au long de la saison. les moules frites, les lotos etc...



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Divers 
     
     
  Merpins dispose entre autres structures, d'écoles, de salles des fêtes et polyvalente, de terrains de sports et de jeux, de sentiers de randonnées, Etc...

La Commune compte sur son sol, une zone industrielle de la communauté de communes, comportant plus de trente entreprises,totalisant plus de 1000 salariés, soit un bassin d'emploi important, même si cela est toujours insuffisant, puisque le nombre de personnes travaillant sur la zone, est sensiblement égal à celui de la population de la Commune.


 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 
 Rédacteur 
     
     
  JEAN CLAUDE MIGNON

20 rue des écluses
16100 MERPINS
tel 05 45 82 82 06

bénèvole, aujourd'hui à la retraite, je trouvais dommage que le site existe et ne soit pas utilisé. j'éspère ne pas rester seul à l'alimenter en informations.

recherches sur la documentation existante et auprès de personnes connaissant bien la commune, demande d'avis au maire et au conseil municipal



 
 
Informations
manquantes ?
Envoyez vos textes
au webmaster
 
 

  Adresses utiles  
  http://www.merpins.fr
   
 

  Education  
  Nombre d'écoles primaires : voir rubrique générale
   
 

  Administratif  
  lundi: de 9 heures à 12 heures après midi de 13h30 à 17 heures
mardi: " " après midi " " "
mercredi: " " après midi FERMÉ
jeudi: " " après midi de 13h30 à 17 heures
vendredi: " " après midi " " "
samedi: " " après midi FERMÉ
Le conseil municipal se réunit le dernier lundi de chaque mois
mairie de Merpins
572 avenue de Montignac
16100 Merpins
05 45 82 26 55
Didier GALLAU
mairie.merpins@wanadoo.fr
- Groupe scolaire Charles Beaudelaire 209 Av. de la Vie
Tel. 05 45 82 91 22
- Agence postale de Merpins lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h à 13h et de 14h à 16h. Mercredi et samedi, de 9h à 11h 30 Tel. 05 45 82 19 75
- Douanes direction régionale des douanes de Poitiers, (centre de la viticulture et du Cognac) zone industrielle de Merpins.
Tel. 05 45 36 60 10

GALLAU Marie Christine
PETERS Thierry
PAIRAULT Nathalie
GALDEANO Hermann
AUTIN Julia
VARACHAUD Gaël
MORNET-TESSON Laura
FAUCHER Mathieu
BARON Nathalie
PERONNAUD Patrick
NAU Nadine
LAMARQUE Laurence
BARET Jean René
LANDRY Mireille

16217
05 45 36 05 48
   
 
Auteur de la fiche "Merpins" : JEAN CLAUDE MIGNON
Contact : Poser une question ou faire un commentaire sur Merpins

Votre prénom et nom
Votre email
Commentaire/Question
CAPTCHA Image
Refresh Image

 


Merpins
  RechercheContactAide  
    Quelque part en France 2002-2008  
 


France > Poitou-Charentes > Charente > Merpins (16100)
Nb d'habitants    1008 seronts officialisés en 2008 nouvelle formule de recensement (2005)
Nom des habitants    Merpinoises et Merpinois 
Nombre d'écoles primaires    voir rubrique générale